Magazine>Le match>Plage vs Montagne

Plage vs Montagne

Le match

La plage

https://www.jds.fr/medias/image/vacances-d-hiver-coup-d-envoi-le-19-fevrier-13822 DR

A notre gauche,
La plage, les destinations lointaines typiques du tourisme de masse. Sa démocratisation grâce aux formules voyages à forfait.

Le profil ?

Ceux qui plébiscitent les îles et les grandes plages de sable fin en hiver sont généralement des frileux qui perçoivent la neige comme un élément froid, glissant et passablement hostile. Echapper aux frimas et dominer la météo classique à laquelle furent soumis tous leurs ancêtres leur confèrent un sentiment de puissance proche de la jouissance.


La rencontre avec d'autres cultures.

Une ouverture sur le monde. La joie de rédiger des cartes postales : Tu te rends comptes, il fait 25° ici.


Les rituels.

Cinq heures d'avion et déjà on ne comprend plus rien à ce qui se raconte dans les rues. C'est une boulangerie ou une banque ce magasin ? Bizarre, on dirait une boulangerie avec des employés de banque à l'intérieur. Vérifie dans le Routard. Comment on dit : bonjour, est-ce que c'est une banque ici ? Demain matin, vers 13 heures, il faudra qu'on visite le musée des chapeaux de paille. Mais on n'en achètera pas là-bas. Y'a que les touristes qui font ça. Nous irons directement dans le quartier des artisans de chapeaux de paille. B8 sur la carte.


Petites joies.

S'enthousiasmer sur la beauté des paysages et vivre le frisson de l'aventure. Comparer la force des crèmes solaires respectives. Etre surpris de la gastronomie locale : chérie, c'est toi qui a le Routard ? Je me demande si nous ne sommes pas en train de manger de la graisse à traire. Je crois que ça se prononce presque pareil. Découvrir les joies du change lors des transactions. C'est très facile : on multiplie par 3.5 et on divise ensuite par 12. Le chapeau d'après mes calculs va nous coûter 12 000 euros. Non, c'est pas possible. Vérifie dans le guide s'il faut laisser un pourboire à l'artisan chapelier, je ne sais plus.


Le départ.

Boire un dernier jus de fruit frais pressé sur l'arbre. Voler cinq heures. Constater avec effroi qu'il neige à la maison. On est d'accord : samedi, on loue des films et on sort pas.

La montagne

https://www.jds.fr/medias/image/vacances-d-hiver-coup-d-envoi-le-19-fevrier-13821 DR

A notre droite,
La montagne, le dépaysement à portée de voiture. La joie des locations immortalisées par le film les bronzés font du ski.

Une règle d'or.

Profiter au maximum de l'hiver traditionnel et de ses plaisirs. Une journée sans neige fraîche est une journée perdue. Trop de soleil, une température trop clémente et c'est l'angoisse. Le manteau blanc est soumis quotidiennement à analyse comparative : par rapport à hier, elle est pire tout en haut, beaucoup plus glacée ; à mi-hauteur, elle est bonne à partir de 11H34 ; en bas, c'est de la boue.

Esprit de corps face au froid.

On resserre les liens familiaux autour de valeurs dictées par le cerveau reptilien.

Les rituels.

Après une journée de descentes et de remontées heureusement mécaniques, le vacancier de montagne fabrique du rituel. Enlever ses chaussures en groupe, se remémorer les temps forts de la journée (t'as vu, y'avait de la fraîche en haut) et partir à la quête de la chaleur sous n'importe quelle forme. La cheminée à foyer ouvert, le vin chaud, les gants secs. C'est le moment idéal pour que la tribu prenne de grandes décisions : demain matin, on se lève à 6 heures, tu cherches le pain, toi le journal. A 7h30, on met en route nous-mêmes les télécabines, on sera les premiers et on suit mon plan pour rejoindre le domaine du village voisin. Il faudra juste qu'on se débrouille pour ne pas louper le bus qui nous ramènera ici à 18h34. Messieurs, mesdames, réglez vos montres...

Petites joies.

S'émerveiller de la splendeur éternelle du sapin, roi de la forêt. Le prendre en photo. Se réjouir pour la fondue du soir. Faire un banc d'essai comparatif de tous les saucissons de la vallée pour décider de celui qui aura l'honneur de voyager au retour avec nous. Fraterniser avec son voisin de location : incroyable, j'étais à l'école avec une amie de sa sœur !

Le départ.

Dégivrer la voiture. Monter les chaînes en chronométrant. Stocker le saucisson. Rouler pendant cinq heures. Constater avec satisfaction qu'il neige à la maison. On ira skier dans les Vosges samedi !

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !