Shopping>Actu Shopping>Ambiance shopping : Kennedy bouge toujours

Ambiance shopping : Kennedy bouge toujours

Axe passant situé à deux pas de l’espace piétonnier de Mulhouse, l’avenue du Président Kennedy bénéficie d’une dynamique commerçante plutôt soutenue ces dernières années, avec ses piliers qui attirent des clientèles spécifiques et passionnées et ses nouveaux venus à découvrir.

Par Sylvain Freyburger

L\'avenue Kennedy à Mulhouse regroupe de nombreuses enseignes, facilement accessibles en tram L'avenue Kennedy à Mulhouse regroupe de nombreuses enseignes, facilement accessibles en tram © DR

Représentée sur une fresque murale à hauteur de la Porte Haute, Maryline Monroe veille sur l’avenue qui porte le nom de son Président préféré... Après ce clin d’œil signé Christian Geiger, nous longeons le salon de coiffure Le P’tit Ciné, premier d’une longue série dans l’avenue, et nous poursuivons le long de la ligne de tram jusqu’à l’arrêt Mairie, point de départ d’une lignée de commerces qui s’étend jusqu’à la Porte Jeune.

Avenue des mariages

Première constatation : l’avenue Kennedy, c’est toujours « l’avenue des mariages », avec pas moins de trois enseignes : Sarya Mariage, Amélia M et Keya. Trop mignons, les mini-costumes pour enfants : « Je fais tout pour les mariages, pour toute la famille, assure Naide Akin chez Keya. Il faudrait faire quelque chose pour améliorer le parking, parce que mes clients ne connaissent pas trop la ville, ils viennent parfois de loin : Suisse, Allemagne, Montbéliard... ». Une constante chez les commerces de l’avenue !

C’est le cas par exemple chez Musique Galland, avec ses deux vitrines face-à-face, l’une consacrée aux guitares, claviers et partitions, l’autre aux pianos et aux réparations : « Non, il n’y a pas de passage souterrain entre les deux, j’ai une prime de risque à force de traverser entre les voitures ! », plaisante Philippe Miclo, spécialiste des pianos. « Il n’existe plus tant de boutiques comme la nôtre, notre clientèle vient aussi de Suisse ou du Doubs par exemple. Pour nous trouver, c’est facile, on sort du parking Porte Jeune, on est dans l’axe... Et les jeunes qui achètent leur première guitare avec leur Pass Culture (300€ alloués par l’Etat, ndlr) ont juste à monter dans le tram, c’est pratique ».

Accessible et visible, l’avenue Kennedy l’est parfaitement, même si on y croise moins de passants amateurs de lèche-vitrine que dans les rues piétonnes à deux pas. « C’est plutôt une clientèle de début ou fin d’après-midi, qui passe en sortant ou en rentrant dans les parkings ou le tram », remarque Vincent Hammou, responsable qualité et couturier pour la maison Zélé (vêtements prêt-à-porter, sur-mesure ou créations, ouvert il y a deux ans), également responsable de Pam Pim, dédié aux 0-14 ans depuis cet hiver. « Le quartier se renouvelle bien actuellement. On souhaite qu’il ne soit pas oublié quand on promeut le centre-ville mulhousien ! ».

Avenue sur-mesure

Chez Ordiland-Fantastik - dont les activités incluent la réparation et la mise à disposition de PC comme la vente de jeux de société ou l’organisation du salon ludique Happy Games -, on propose donc une collaboration approfondie entre enseignes : « une association pourrait dynamiser l’offre commerciale, comme ce qui se passe rue Henriette », suggère Virginie Feistl, qui a repris l’entreprise familiale. A propos : « On fête cette année les 30 ans de l’enseigne Ordiland et il y aura des surprises ! ».

Autre pilier de l’avenue, Capon propose ses papiers peints, stores ou rideaux sur-mesure depuis 1995. « Les gens ont parfois peur du sur-mesure, alors qu’à modèle équivalent on se rend compte que ce n’est pas forcément plus cher, rappellent M. et Mme Emond. C’est une rue qui bouge, peut-être moins haut-de-gamme qu’il y a vingt ans... ».

Magasins somptueux

En face, chez Le Géant des Beaux-Arts, « on reçoit des artistes, des amateurs, des étudiants, qui viennent même de Belfort ou Colmar, et on prend toujours le temps de discuter avec eux, c’est plus calme ici que dans les rues piétonnes », estiment Carole-Anne et Céline.

On conclut sur une touche embaumée par L’Atelier du Parfum, ouvert début 2020, où Bilal Addouaji et Soukayna Zeghli nous vantent les « 40 fragrances rares, puissantes et délicieuses » du bar à parfum. « C’est une bonne avenue, et on a à cœur de prouver que Mulhouse possède des magasins somptueux, de qualité... On est dans la ville la plus attractive de France, d’après Le Parisien : on doit se montrer à la hauteur ! ».

Dans la même rubrique

Publicité
Le QUIZ de la semaine Gagnez vos invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace ! Gagnez vos invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace !

25 x 2 invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace au Parc Expo de Colmar du 26 au 29 mai 2022

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !