Shopping>Mode>La doudoune

La doudoune

La marque Moncler, aujourd’hui grande griffe de la mode, équipait dans les années 60 les montagnards La marque Moncler, aujourd’hui grande griffe de la mode, équipait dans les années 60 les montagnards DR

La doudoune est aujourd’hui un incontournable de notre penderie. Mais dans les années 60, l’idée de mettre un duvet d’oie ou de canard sur le dos pour sortir un ville était pour le moins saugrenue. Il a fallu près de 50 ans pour que la doudoune descente les pistes de ski pour arriver sur les podiums de haute couture.

La doudoune dans les années 60

En France, c’est la marque Moncler, entreprise de sacs de couchage et de tente de montagne, fondée en 1952 près de Grenoble, qui développe la doudoune, fabriquée à partir de duvet d’oie. Au début, il s’agissait d’équiper les ouvriers de son usine par grand froid. Mais cette protection thermique très efficace donne vite l’idée de la commercialiser. La marque équipe ensuite l’alpiniste Lionel Terray pour ses expéditions au Mont-Blanc ou au Népal, puis l’équipe de ski alpin aux Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. La doudoune devient un must sur les pistes de ski.

La doudoune des années 80

La marque Moncler collabore avec la styliste Chantal Thomas, qui va faire de ce vêtement de montagne un produit adapté pour la ville. Au fil du temps, la forme devient plus slim, même si le côté bibendum ne peut être fatalement évité. Le nylon brillant et coloré séduit à travers le monde, notamment au Japon et en Italie. Du coup, d’autres marques de vêtements se penchent sur cette doudoune, et Chevignon édite sa célèbre Togs Unlimited, avec ses manches amovibles, ses empiècements de cuir sur les épaules et canard sauvage dans le dos, qui habillera plus d’un adolescent dans les années 80 et 90. Et comme aujourd’hui, on est en plein revival, devinez qui ressort pour l’occasion ?

La doudoune des années 2000

Aujourd’hui, on peut voir les doudounes sur les podiums de haute-couture, confirmant que ce vêtement est indiscutablement entré dans le monde de la mode. Moncler, rachetée par l’Italien Remo Ruffini, a investi le créneau du luxe, et ses meilleurs représentants sont aujourd’hui les stars du ciné et de la chanson. Mais toutes les marques, que ce soit sur des segments sportswear ( (Timberland, Lafuma, Converse…) ou trendy (Armani, Pepe Jeans, Calvin Klein…) revisitent la doudoune. C’est surtout chez les femmes que l’évolution est plus frappante, avec des coupes ajustées et ceinturées, de la fourrure, des cols asymétriques, et autres détails, qui visent à séduire des femmes coquettes, mais frileuses.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Le jean mulhousien : c\'est nouveau, ça vient de sortir !
    Le jean mulhousien : c'est nouveau, ça vient de sortir !

    Mode

    C'est le premier jean pour homme made in Mulhouse : il s'appelle "Le Beau Jean" et est disponible depuis le 25 avril en trois coupes adaptées aux morphologies des hommes. Nous avons rencontré Franck Perring, le créateur de ces pantalons haut de gamme. ? Mike Obri On a la bière de Mulhouse. La course caritative Les Mulhousiennes... maintenant, on a aussi le jean […]

  • Mélanie M fait les soldes
    Mélanie M fait les soldes

    Mode

    Salut les filles. De mi janvier à mi février, si on nous cherche, on est en boutique de fringues. Notre société parait-il manque de repères alors ne comptez pas sur moi pour rompre avec la tradition des soldes. J’ai appris que c’était un mot masculin mais toujours pluriel et c’est ça qui est important. L’année […]

  • Les 5 conseils pour être sur son 31
    Les 5 conseils pour être sur son 31

    Mode

    Le réveillons du Nouvel an approchant, c’est l’inquiétude dans le dressing ! Encore « plus rien à se mettre » pour briller en société et épater ses convives. Voici quelques solutions pour être pile dans la tendance en cette fin d’année. Tout ce qui brille Ne boudons pas le look bling bling, puisqu’il est […]

  • La laine, ça pique ou pas ?
    La laine, ça pique ou pas ?

    Mode

    Qui n’a pas connu le cauchemar du "pulkipik" ?? Et pourtant, la pure laine reste un incontournable de l’hiver. Les matins d’hiver, l’idée de devoir enfiler ce doux lainage tricoté avec amour par une personne qui vous veut forcément du bien... suffit à mettre de mauvais poil quiconque s’était pourtant levé du bon pied ! […]

  • Customiser ses vêtements (2/2)
    Customiser ses vêtements (2/2)

    Mode

    Julie Lacour, créatrice à Mulhouse, n’hésite pas à «mixer plusieurs vêtements ensemble». Un motif d’une chemise imprimée, qu’on découpe aux ciseaux cranteurs pour plus de fantaisie, peut par exemple venir égayer un débardeur uni. «Pour varier les effets, on peut coudre en zig zag ou en […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !