Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>La Cerise sur le gâteau : un linge de maison plein de fantaisies

La Cerise sur le gâteau : un linge de maison plein de fantaisies

        
Anne Hubert, fondatrice de La Cerise sur le gâteau DR Anne Hubert, fondatrice de La Cerise sur le gâteau

Un torchon vichy égayé par une ligne jaune fluo... C’est ça l’esprit de La Cerise sur le gâteau à Mulhouse, marque de linge de maison et d’accessoires, qui marie l’ancien et le moderne avec bonne humeur.

Anne Hubert a commencé petit, à Paris, et voit désormais grand, à Mulhouse. Cette ancienne styliste déco, passionnée de textile, réalisait des « petits trucs » pour ses amis, jusqu’au jour où une acheteuse du Bon Marché a craqué pour ses créations : « Il a fallu prendre les choses un peu plus sérieusement, trouver un nom, déposer une marque. Au début, tout était improvisé et spontané », se rappelle la fondatrice de La Cerise sur le gâteau, entreprise de linge de maison et accessoires.

Pour autant, la créatrice avait une idée précise en tête : « J’avais envie d’ouvrir le placard de grand-mère et de revisiter le vieux textile français, de redonner une seconde vie aux draps du trousseau, aux torchons de grand-mère… Pour moi, ils font partie du patrimoine français ! Je retravaille à ma manière des motifs qui ont bercé visuellement mon enfance comme la toile de Jouy, le Liberty, le vichy. Pour donner un côté plus contemporain, on fait des produits sérigraphiés ou brodés, des impressions noires ou fluo, des motifs décalés qui font référence à la vie d’aujourd’hui » explique la créatrice.

Mais la vedette de la maison, c’est Odette, un motif à pois qui est devenu la marque de fabrique de La Cerise sur le gâteau, où chaque motif a son prénom « car on considère qu’ils font partie de la famille ».

Qualité des matières, plaisir du toucher

Chez La Cerise sur le Gâteau, on ne fonctionne pas qu’à l’affect, mais aussi à la qualité de la matière et au plaisir du toucher : « Un torchon de qualité peut se transmettre sur trois générations. Ils sont épais, absorbants et résistent aux lavages. En achetant des produits dans le commerce, on tombe vite dans des torchons tout fins et petits parce qu’on a voulu gratter un peu d’argent dessus : j’aime pas du tout ce côté mesquin. Moi, j’achetais mes torchons dans les brocantes car ils étaient de meilleure qualité et moins chers. Aujourd’hui, je suis très à cheval sur la qualité du tissage », déclare l’entrepreneuse.

En s’installant à Mulhouse, Anne Hubert a cherché à produire dans la région, mais s’est finalement rabattue sur le Portugal :  « On pouvait faire tisser dans les Vosges, imprimer à Lyon, et confectionner dans une autre région de France. On aurait perdu un temps dingue ! Il n’était pas possible d’avoir une chaîne globale dans une même région alors qu’on a 5 à 6 intervenants pour fabriquer un produit. Les Portugais ont su conservé leur tissu industriel dans un rayon très proche, de 50 km, et ils savent faire de la qualité. »

Ainsi, tous les fournisseurs sont labellisés Oeko-Tex qui garantit l’absence de substance nocive pour la peau. Ils sont aussi assez flexibles pour produire des petites quantités comme des grosses séries : intéressant quand on a plus de 300 références au catalogue, renouvelées de 30 à 50% par saison.

Un succès français et à l'export

Ce mélange de sérieux dans la fabrication et de fantaisie dans la création a trouvé preneur, en France comme à l’étranger, puisque 50% des ventes sont réalisées à l’export.

Deux fois par an, Anne Hubert se rend au Salon Maison et Objet à Paris, « notre grand-messe », propice aux rencontres et au développement de la marque : « Je n’ai pas de commercial en France, je ne suis jamais allée chercher des clients. On fait des produits éthiques, de qualité, que l’on renouvelle régulièrement. On se positionne au mieux pour que les acheteurs aient envie de venir vers nos produits et pour être dans les bonnes boutiques qui correspondent à notre image. »


La Cerise sur le Gâteau, qui a célébré ses 10 ans l’an dernier, a trouvé son rythme de croisière, avec un catalogue qui grossit à chaque saison, et des produits fabriqués en plus grande série.

Les torchons, produit historique de la marque, viennent d’être détrônés par les trousses de toilette. Les tennis à pois, fruit d’une collaboration avec Bensimon, ont également séduit. Ce qui donne des nouvelles idées à Anne Hubert pour la suite : « On a un site internet qui fonctionne bien, donc il serait intéressant de proposer des produits complémentaires dans l’univers de la maison. Pourquoi ne ferait-on pas des bougies senteurs ou de la céramique pour la cuisine ? »

Infos pratiques

A voir également

  • Te Deum classique-jazz-gospel de John Featherstone
    Te Deum classique-jazz-gospel de John Featherstone Samedi 24/11/2018

    Temple Neuf  -  Strasbourg

    TE DEUM classique-jazz-gospel Avec L'ENSEMBLE VOCAL LUX AETERNA, DEUX QUATUORS VOCAUX JAZZ-GOSPEL ET QUATRE MUSICIENS - 16 intervenants sur scène. 'Une diversité qui explose dans tous les domaines… musique, piété, ambiance, temps… : une histoire de réconciliation – de styles, de traditions, d’histoire et de modernité.' Aux côtés de Lux Aeterna, des membres des […]

  • Une société haut-rhinoise leader en Europe des patinoires éphémères !
    Une société haut-rhinoise leader en Europe des patinoires éphémères !

    Guide de l'Alsace

    Vous l’avez constaté : depuis quelques années, presque chaque petite ville alsacienne inaugure une patinoire éphémère à quelques encablures de son Marché de Noël. Mais qui les installe ? Une société haut-rhinoise : Synerglace, basée à Heimsbrunn... et qui officie partout dans le monde ! Par Mike Obri 12 […]

  • Un petit tour chez Bestheim
    Un petit tour chez Bestheim

    Guide de l'Alsace

    Et si nous allions faire un petit coucou à la cave haut-rhinoise Bestheim, l'une des plus importantes d'Alsace, et dont les effervescents dépassent le tiers de sa production ? Boisson emblématique des grandes occasions (et à consommer avec modération), qui dit fêtes de fin d'année en Alsace... dit forcément Crémant ! Ce […]

  • Le foie gras tout en délicatesse de Jean-Noël Schellenberger
    Le foie gras tout en délicatesse de Jean-Noël Schellenberger

    Guide de l'Alsace

    Si vous aimez le foie gras artisanal et authentique, Jean-Noël Schellenberger est le maître artisan qu'il vous faut découvrir. Voilà dix ans qu'il confectionne avec le plus grand soin des produits de qualité dans son atelier de Soultz. Les fêtes de fin d'année représentent fort logiquement un moment crucial pour les producteurs de foie gras. […]

  • Melfor : le vinaigre préféré des Alsaciens !
    Melfor : le vinaigre préféré des Alsaciens !

    Guide de l'Alsace

    Si vous avez la trentaine ou la quarantaine et que vous avez passé votre enfance en Alsace : c'est obligatoire. Vous avez été élevé au vinaigre Melfor. Pas une salade de maman sans une goutte de ce condiment si cher aux Alsaciens, à la recette inchangée depuis 1922. Rencontre avec Philippe Higy, arrière-petit-fils du créateur du […]

  • Ca bulle pour Wolfberger
    Ca bulle pour Wolfberger

    Guide de l'Alsace

    S'il y a une époque de l'année où l'on fait sauter les bouchons encore plus qu'à l'accoutumée, c'est bien durant le mois de décembre ! Une période-clé pour l'entreprise Wolfberger, poids lourd régional des vins et crémants alsaciens. Nous connaissons tous son logo, son nom, mais que savons-nous de son fonctionnement ? […]

Galerie photos

  • Anne Hubert, fondatrice de La Cerise sur le gâteau DR
  • La nouvelle collection de La Cerise sur le gâteau © La Cerise sur le gâteau

Commentaires

Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 313

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS