Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>Melfor : le vinaigre préféré des Alsaciens !

Melfor : le vinaigre préféré des Alsaciens !

        

Si vous avez la trentaine ou la quarantaine et que vous avez passé votre enfance en Alsace : c'est obligatoire. Vous avez été élevé au vinaigre Melfor. Pas une salade de maman sans une goutte de ce condiment si cher aux Alsaciens, à la recette inchangée depuis 1922. Rencontre avec Philippe Higy, arrière-petit-fils du créateur du Melfor.

Quand il était enfant, Philippe Higy jouait à cache-cache entre les palettes de Melfor © Mike Obri Quand il était enfant, Philippe Higy jouait à cache-cache entre les palettes de Melfor

Le vinaigre Melfor, c'est l'exception culinaire alsacienne. Souvent, quand un "Français de l'intérieur" rend visite à un camarade alsacien et partage un repas avec ce dernier, il s'étonne du goût et de la douceur de la vinaigrette qui imprègne la salade. L'ami alsacien aura évidemment utilisé sa petite bouteille de Melfor, bien souvent mélangée à un peu de moutarde, d'huile et de quelques gouttes de Maggi.

Une vinaigrette propre à l'Alsace, reprise de génération en génération. Ce que les Alsaciens savent moins, c'est que le Melfor a été crée et est toujours fabriqué à Mulhouse. Depuis des décennies et dans toutes les grandes surfaces de la région, vous trouverez votre Melfor. On s'imagine alors facilement une sorte de World Company locale. Des centaines de salariés, de hautes cheminées qui fument. Pas du tout. Répartis sur deux sites, à Mulhouse et à Hoerdt (plus un autre petit site de production situé en Allemagne), Melfor, c'est en tout et pour tout 25 personnes. 25 personnes, pour un mythe de la gastronomie !

« Melfor, c'est une histoire de famille. Mon arrière-grand-père a mis cette recette au point en 1922. Depuis, elle n'a quasiment pas bougée », raconte Philippe Higy, l'un des directeurs associés de Melfor. « On ne s'attribue néanmoins pas l'invention de ce vinaigre : certains Alsaciens, à l'époque, réalisaient cette recette à la maison, pour obtenir un vinaigre deux fois plus doux. Nous n'avons fait que proposer aux acheteurs un produit fini, de qualité. Le Melfor est une vieille tradition alsacienne, voilà pourquoi il marche fort ici. »

6 millions de bouteilles consommées par an, dont 70% rien qu'en Alsace

Philippe Higy nous emmène ensuite dans les locaux de production du vinaigre. L'odeur caractéristique du Melfor, avec ses relents de miel et de plantes, s'en dégage. Sur les chaînes, les bouteilles de Melfor défilent au rythme de 4500 par heure. Tout est automatisé, mais quand Philippe était encore adolescent et qu'il donnait un coup de main à son père, il se souvient que les mélanges étaient fait à la main.

De l'alcool de betterave à 96° est réceptionné chaque mois dans une énorme cuve. Un ordinateur contrôle ensuite la fermentation, processus qui va transformer l'alcool en vinaigre. Après filtration, la phase d'aromatisation démarre. Du miel est chauffé très lentement, jusqu'à le rendre liquide, puis mélangé au vinaigre. Il en va de même avec les plantes (la composition exacte est gardée secrète !) infusées dans une sorte de grosse tisanière. « Aujourd'hui, nous affichons un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros, nous écoulons 6 millions de bouteilles par an en France, dont 70% uniquement en Alsace. Plus 2 millions de bouteilles à l'export, principalement en Allemagne. Et on envoit 15 000 bouteilles aux Etats-Unis et au Japon. Faire connaître le Melfor ailleurs qu'en Alsace est l'un de nos deux objectifs. On commence à bien marcher dans le Nord de la France, à Paris... Le second objectif, c'est de s'assurer que les jeunes générations d'Alsaciens conservent cette habitude du Melfor. La tendance est au balsamique, un peu sucré : on en met partout. On a donc lancé il y a un an un Melfor avec 30% de balsamique. C'est important de proposer de nouveaux produits, de ne pas s'endormir sur nos lauriers ! », explique Philippe Higy, visiblement ravi de nous montrer les coulisses de son usine mulhousienne.

Le Melfor est un produit très apprécié des Alsaciens. Mais l'entreprise se fait plutôt discrète. Pourquoi ? « Vous savez, les Alsaciens aiment la discrétion, mais que le travail soit bien fait ! », conclut-il.

www.melfor.com - Disponible dans toutes les grandes surfaces

A voir également

  • Dis-moi ton prénom
    Dis-moi ton prénom Samedi 20/10/2018

    Espace Ried Brun  -  Muntzenheim

    Les Voix Liées d'Hirtzfelden et les Voix de l'Ill d’Ensisheim, vous proposent leur nouveau spectacle samedi 20 octobre à 20h à l'espace Ried Brun de Muntzenheim. Cette fois, les prénoms seront à l'honneur et feront la part belle à la chanson française. Les 80 choristes vous invitent à partager un beau moment musical et surtout n'oubliez pas, chanter c'est bon pour la santé! Le […]

  • Un petit tour chez Bestheim
    Un petit tour chez Bestheim

    Guide de l'Alsace

    Et si nous allions faire un petit coucou à la cave haut-rhinoise Bestheim, l'une des plus importantes d'Alsace, et dont les effervescents dépassent le tiers de sa production ? Boisson emblématique des grandes occasions (et à consommer avec modération), qui dit fêtes de fin d'année en Alsace... dit forcément Crémant ! Ce […]

  • Le foie gras tout en délicatesse de Jean-Noël Schellenberger
    Le foie gras tout en délicatesse de Jean-Noël Schellenberger

    Guide de l'Alsace

    Si vous aimez le foie gras artisanal et authentique, Jean-Noël Schellenberger est le maître artisan qu'il vous faut découvrir. Voilà dix ans qu'il confectionne avec le plus grand soin des produits de qualité dans son atelier de Soultz. Les fêtes de fin d'année représentent fort logiquement un moment crucial pour les producteurs de foie gras. […]

  • Ca bulle pour Wolfberger
    Ca bulle pour Wolfberger

    Guide de l'Alsace

    S'il y a une époque de l'année où l'on fait sauter les bouchons encore plus qu'à l'accoutumée, c'est bien durant le mois de décembre ! Une période-clé pour l'entreprise Wolfberger, poids lourd régional des vins et crémants alsaciens. Nous connaissons tous son logo, son nom, mais que savons-nous de son fonctionnement ? […]

  • La Cerise sur le gâteau : un linge de maison plein de fantaisies
    La Cerise sur le gâteau : un linge de maison plein de fantaisies

    Guide de l'Alsace

    Un torchon vichy égayé par une ligne jaune fluo... C’est ça l’esprit de La Cerise sur le gâteau à Mulhouse, marque de linge de maison et d’accessoires, qui marie l’ancien et le moderne avec bonne humeur. Anne Hubert a commencé petit, à Paris, et voit désormais grand, à Mulhouse. Cette ancienne styliste […]

  • Ldéco : des bougies 100% naturelles, de la cire jusqu’à la mèche
    Ldéco : des bougies 100% naturelles, de la cire jusqu’à la mèche

    Guide de l'Alsace

    Laetitia Kienast et Nicolas Baumgartner, grands consommateurs de bougies, ont découvert un jour que celles-ci pouvaient être nocives. Ils se sont alors reconvertis en artisans cirier et ont fondé Ldéco à Munster pour fabriquer des bougies naturelles, de la cire jusqu’à la mèche. Quoi de plus anodin qu’allumer une bougie ? […]

Commentaires

  • Tous les commentaires (17)
  • Evelyne DERRIENNIC | 14/04/18 | 20h56

    On trouve du melfor en Polynésie française, à Tahiti. Divine surprise.

  • Brigitte | 11/03/18 | 16h30

    Sauf si quelqu'un me prouve le contraire, à ma connaissance, ce vinaigre est fabriqué à base de vinaigre d'alcool (transformation d'éthanol). Alsacienne de souche, ma mère n'a jamais utilisé ce vinaigre pour cette raison. Le vinaigre d'alcool devrait rester à sa place de nettoyant et ne pas entrer dans l'alimentation.

  • Jean-Paul Staempflin | 06/03/18 | 19h31

    Du temps ou je travaillais encore, j'ai toujours amené du melfor à mes collègues allemands et autrichiens et ceci depuis bien une décennie. Entre temps, il est disponible dans les magasins dans ces 2 pays, pour leur bonheur.
    Moi personnellement, c'est le seul vinaigre que j'utilise. Mais ne serait-il pas temps de trouver une désignation plus appropriée à ce sublime nectar?

  • Daniel Blaes | 06/03/18 | 18h29

    J' habite dans le nord de l'Allemagne et chaque fois que je suis dans la région de Mulhouse je prend toujours 5 bouteille en réserve . Je suis du quartier Drouot et je connais très bien melfort.

  • Dontenwill andree | 06/03/18 | 0h49

    Petite fille j habitait après la guerre tout à côté devant l’endroit où le melfort était fabriqué, c était minuscule ! mon amis d nuance a émigré aux usa elle venait en alsace et repartait aux usa jamais sans son’ lelfort... !

  • Pierre Rebmeister | 06/03/18 | 0h10

    Alsacien établi à Londres, quand pourrons nous trouver du melfor ici?! :)))je dois toujours demander à ma mère de me l’envoyer :D

  • Yzzie SCH | 05/03/18 | 21h01

    Je n'utiliserais pour rien au monde autre chose que du Melfor ! J'ai pour habitude d'en prendre une petite bouteille avec moi lors de mes voyages, je n'aime absolument pas les autres vinaigre que je trouve trop acide, aigre et surtout plat en goût.

  • Maryline Pross | 05/10/17 | 9h05

    Bonjour Brigitte.
    Je vous invite à contacter directement la marque Melfor, vous trouverez un formulaire de contact sur leur site : www.melfor.com.
    Cordialement,

  • brigitte CHEREAU | 04/10/17 | 16h36

    je viens d'acheter du vinaigre de cidre POMMIA de la marque Merfor et suis étonnée que ce produit vienne de ma ville natale !
    Je l'ai acheté en magasin bio car il est bio ! et je suis étonnée de voir qu'il n'est pas indiqué s'il est pasteurisé ou non... ce qui change ses propriétés !
    Pouvez vous m'indiquer cette info ? Je vous en remercie

  • Marie-Christine NIQUET | 30/08/17 | 20h57

    Vécus à Metz notre vinaigre se nommait Melfor. Mutée sur Toulouse je continue à n’utiliser que ce condiment. Je le commande par internet en carton de 12. Je l'utilise partout et ai fait de nouveaux adeptes dans le sud-ouest. je m'apprête à faire une commande. Mortel ce condiment. Je recommande.

  • Tous les commentaires (17)
Le QUIZ de la semaine Musée Würth Musée Würth

Cette semaine le jds vous invite au Musée Würth à Erstein, pour découvrir l'exposition NAMIBIA. L’art d’une jeune géNérATION. 20 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 312

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS