Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>La Saint-Etienne (26 décembre) : jour férié en Alsace

La Saint-Etienne (26 décembre) : jour férié en Alsace

        

Le jour de la Saint-Etienne, le 26 décembre, est synonyme pour beaucoup de lendemain de Noël et de retour au travail. Pas pour les Alsaciens et les Mosellans ! En effet, ce jour reste férié dans les trois départements Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle.

La Saint-Etienne (26 décembre) : jour férié en Alsace DR La Saint-Etienne (26 décembre) : jour férié en Alsace

Si l’Alsace et la Moselle peuvent se targuer de jouir d’un week-end de quatre jours à Pâques avec le Vendredi Saint en plus par rapport au reste de la France, les Alsaciens peuvent aussi digérer tranquillement la dinde de Noël, grâce au 26 décembre, resté férié dans la région.

C’est saint Etienne qui est à l’honneur ce jour là, premier martyr de l’histoire du christianisme, qui mérite bien qu’on lui accorde un jour férié !
En réalité, ce jour était chômé en France avant 1905, date où l’Alsace et la Moselle étaient encore sous contrôle allemand. Après que la France laïque a décidé de se séparer de ce jour férié car religieux, les trois départements réunis à la France en 1918 refusèrent d’abandonner les avantages que l’Allemagne de Guillaume II leur avait offerts…

Concordat, assurance sociale bismarckienne et jours fériés, tout est resté ! C’est pour ça que les Alsaciens récupèrent de la fatigue de Noël, alors que leurs pauvres concitoyens travaillent dur ce jour là… Une raison de plus de venir habiter en Alsace !

 Galerie photos

  • La Saint-Etienne (26 décembre) : jour férié en Alsace
  • Merci à Saint-Etienne, qui offre aux Alsaciens un jour de repos en plus !

  Commentaires

  • Tous les commentaires (56)
  • Christophe | 11/01/17 | 23h11

    Oh, "intégriste de la laïcité" me semble un peu excessif ! Disons que, oui, je suis pour la laïcité, mais avant tout pour l'égalité ! Si tous les Français ont Noël et les jours fériés, alors très bien. Mais si il n'y a qu'une partie des Français qui jouissent d'avantages, alors là non ! Et si en plus on pouvait parler avec fraternité, là on serait vraiment républicains ! :)

  • RAPACE 67 | 31/12/16 | 11h42

    Christophe : vous êtes très fatigués en cette fin d'année. Calmez vos ardeurs, lisez bien les rapports économiques sur la région, étudiez le rapport impôt collecté/impôt reversé en Alsace, faites le compte de ce que vous coutez en déficit de sécurité sociale et assurance chômage, regardez le PIB par habitant puis dormez une bonne nuit et tout ira mieux pour votre fiel.

  • hans m schnokaloch | 30/12/16 | 13h09

    Mon cher Christophe, vous avez le droit de ne pas approuver et de donner votre opinion ceci dit comme beaucoup vous vous focalisez sur cet héritage qui ne pose pas grand problème et même aucun problème. Ça n'excite que les intégristes de la laïcité. Je vous propose de nous laisser tranquille et d'aller travailler à noël et à pâques en tant que bon laïque et pour être cohérent vous devriez refuser ces jours fériés. Appliquons la laïcité jusqu'au bout ! Non ?

  • Val | 28/12/16 | 8h11

    On parle de privilèges, sécu, etc.. en attendant on cotise pour le remboursement à 90% !

  • Christophe | 27/12/16 | 22h35

    Vous m'aurez compris, amis Alsaciens, je suis pour le respect des coutumes, mais je suis farouchement contre cette brèche dans la loi de 1905 et dans l'égalité des citoyens français.

  • Christophe | 27/12/16 | 22h35

    L'État (donc l'ensemble des citoyens français) payent pour l'entretient des églises et pour les prêtres, pasteurs et rabbins, qui sont désignés comme agent de la fonction publique de catégorie A et peuvent bénéficier des indemnités chômages (cf. Accords Lang-Cloupet 1993), ils sont fonctionnaire du Ministère de l'Intérieur. Certains évêques et rabbins sont nommés par le Président de la République ou le Premier Ministre.
    De surcroit, en plus de subventionner largement les écoles privées confessionnelles dans toute la France (19% du budget de l'Éducation National pour seulement 17% des effectifs), en Alsace-Moselle, la religion est enseignée obligatoirement à l'école primaire et au collège, sans parler des Universités publiques qui forment les prêtres et pasteurs et donc qui délivrent des Diplômes d'État de Théologie ! (Silence radio sur le culte Pastafariste ou le culte Musulman sauf quelques dérogations).

  • Christophe | 27/12/16 | 22h33

    Et l'égalité dans tous ça ? Et la laïcité ? Ça ne dérange personne que l'ensemble des citoyens payent pour vos curés, vos églises, vos écoles privés catholiques ...

  • Nigel | 26/12/16 | 20h44

    Enfin un avantage qui ne discrimine personne ! C'est très bien. A protéger comme une relique, une belle porte, un reste d'édification... comme un témoignage de notre histoire. Laissons quelques aspérités surtout quand elles font du bien ;-)

  • Benezet | 26/12/16 | 15h40

    le 26 est férié et le restera, point final REPOS.

  • plastic bertrand | 26/12/16 | 14h17

    Tous ces ronchons qui a longueur d'année critiquent la religion alors ne venez plus dans les église que ce soit pour des baptêmes dans la famille ou des mariages pour les enterrements pareils ne vous faites pas enterrer dans les cimetières ne visitez plus les cathédrales restez chez vous ou alors soyez cohérent avec vous même.

  • Tous les commentaires (56)

A voir également

Le QUIZ de la semaine Art Karlsruhe 2017 Art Karlsruhe 2017

Cette semaine jds.fr vous invite à la foire internationale Art Karlsruhe qui aura lieu du 16 au 19 janvier. 10 lots de 2 entrées à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 293

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS