Publicité
Mulhouse>Formation>Actu Formation>L'Ecole 42 au KMØ à Mulhouse : les méthodes pédagogiques de demain ?

L'Ecole 42 au KMØ à Mulhouse : les méthodes pédagogiques de demain ?

L\'Ecole 42 à Mulhouse L'Ecole 42 à Mulhouse © M.O.

L'École 42 a ouvert ses portes cet hiver à Mulhouse. Usant d'une méthode pédagogique bien à part, elle devrait, à terme, accueillir 450 élèves férus de programmation informatique. Par Mike Obri.

Vous en avez peut-être déjà entendu parler : l'École 42, cette formation en programmation informatique et aux métiers du web très avant-gardiste, initiée en 2013 par Xavier Niel, le fondateur de Free. "Si t'es chez lui, t'as tout compris", référence à la publicité restée dans toutes les mémoires... Un peu moins de 10 ans après sa création, l'école dénombre pas moins de 36 établissements, dans 23 pays différents dont les États-Unis et le Japon. La formation est gratuite, et il est possible d'y postuler sans limite d'âge et sans diplôme ! Mulhouse accueille ainsi la quatrième école 42 en France, après Paris, Lyon et Nice. Une sacrée opportunité pour la ville !

Préparer les talents numériques de demain

Les locaux de l'école se trouvent au rez-de-chaussée du KMØ à la Fonderie, qui accueille déjà de nombreuses formations et projets autour des métiers du numérique. « Xavier Niel a en effet contribué à la création de l'École 42, mais il ne finance pas chaque ouverture de campus ! », souligne Caroline Porot, la directrice de l'École 42 mulhousienne. « Je travaillais à la Ville, puis à la Région, avec Jean Rottner, autour des enjeux numériques. C'est à ce moment que j'ai découvert le concept de l'Ecole 42. J'ai milité pour qu'elle vienne s'installer à Mulhouse. »

Pas de prof, des projets informatiques collaboratifs, de l'interaction entre élèves, une école ouverte 24h/24 avec la possibilité de venir travailler quand on veut... C'est ça, l'École 42. « C'est une pédagogie active, de pair à pair. Je ne dis pas que c'est transposable à tous les types d'enseignements. ça semble néanmoins très adapté au monde de l'informatique, même si la méthode maison reste radicale. Vous mettez à disposition des exercices, puis vous laissez les personnes se débrouiller. Comme c'est très particulier, les phases de recrutement, nos fameuses "piscines", permettent de tester cette pédagogie pendant 28 jours », détaille Caroline Porot.

Le concept de "la piscine"

Pour rentrer dans cette école, pas besoin d'un diplôme spécifique. Nous y croisons des demandeurs d'emploi en reconversion, des étudiants un peu geek, un ancien ostéo, un ex-paysagiste... Les débutants en langages informatiques et en codage peuvent eux aussi s'en sortir, à condition d'être motivés.

Première étape : une inscription en ligne, où l'on va tester principalement votre sens de la logique. Près de 2 000 personnes ont déjà fait le test pour la 42 Mulhouse ! Si vous êtes retenu, vous pourrez vous rendre à la "piscine". La "piscine", car c'est un peu sink or swim, nage ou coule. Cette session de travail de 28 jours permet de recruter les futurs élèves. On s'assure aussi que vous êtes bien en phase avec ce style de formation, très libre, qui ne convient pas à tout le monde.

Au bout d'une longue rangée d'ordinateurs performants, Théo, 29 ans : « ça impressionne au début, mais moi ça me convient, ça t'oblige à te démerder », réagit le jeune homme en pleine reconversion, qui exerçait encore il y a quelques mois « un métier manuel ». Il a été sélectionné parmi 80 candidats pour la toute première "piscine" mulhousienne. « Là, il est question de la récursivité d'une fonction. Tout seul, tu vas perdre trop de temps à résoudre certains problèmes, alors qu'en groupe, ça peut se débloquer super vite ». Une prochaine "piscine" est prévue en janvier, d'autres cet été.

Le simple fait d'être un "ancien de 42" est valorisé

« Le cursus de l'école prend la forme de 21 niveaux à passer, dont les 9 premiers sont obligatoires, c'est le tronc commun. Ensuite, on s'arrête quand on veut. Cela peut prendre de 1 à 3 ans, selon les personnes », termine la directrice. Et à la fin, pas de diplôme reconnu par l'État, « mais le simple fait d'être un ancien de 42 est très valorisé, recherché. Les recruteurs du secteur nous connaissent et savent que nos élèves sont hyper-employables, agiles, autonomes. »

Interview : Emmanuel, 36 ans, participe à la "piscine" à l'École 42

Quel est votre parcours pro ?

J'étais travailleur social pendant 15 ans et j'en ai eu ras-le-bol. J'ai fait un Bilan de Compétences et l'intérêt pour le numérique est ressorti très nettement. C'est un domaine qui m'intéresse, j'ai quelques bases simples, mais pas de compétences particulières en la matière.

Pourquoi tenter l'expérience de la "piscine" pour intégrer l'École 42 ?

La 42 permet de faire un cursus à son rythme. Si on s'y met à fond, cela peut prendre un an, deux ans... Car à 36 ans, j'ai des factures à payer : je ne peux tout simplement pas me permettre 4 ou 5 années d'études avec des rentrées d'argent trop faibles tout ce temps.

Comment se passe l'expérience ?

Franchement, les premiers exercices m'ont bien cassé ! Ce n'était vraiment pas évident, il m'a fallu deux ou trois jours pour comprendre ce qu'on me demandait. Parfois, les énoncés des exercices ne sont pas clairs - mais c'est fait exprès. Cela t'oblige à aller voir les autres et leur demander ce qu'ils ont compris. Tu te confrontes à des logiques différentes de la tienne. Je me suis fait au rythme intense de la "piscine" et j'ai même pu rattraper mon retard des premiers jours sur la programmation en C.

Et à quel job pensez-vous par la suite ?

J'aimerais bien créer des logiciels éducatifs pour les enfants... Il faudra aussi voir quelles opportunités se présentent à moi.

L'Ecole 42 au KMØ à Mulhouse : les méthodes pédagogiques de demain ? :
Renseignements

Galerie photos :

  • L'Ecole 42 à Mulhouse © M.O.
  • L'Ecole 42 à Mulhouse © M.O.

Dans la même rubrique

Publicité
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !