Gastronomie>Actu Gastronomie>La Part des Anges... Alsaciens !

La Part des Anges... Alsaciens !

Arnaud Meyer, au milieu de ses 650 fûts de whisky alsacien Arnaud Meyer, au milieu de ses 650 fûts de whisky alsacien © Mike Obri

L'Alsace est la terre du vin blanc. Et du whisky, qu'on se le dise ! Véritable succès régional, le whisky alsacien confectionné par la distillerie Meyer se trouve partout, des rayonnages des grandes surfaces strasbourgeoises jusqu'aux terrasses de bar du Sundgau. Rencontre avec Arnaud Meyer, à la tête de cette entreprise moderne et florissante.  Par Mike Obri

La distillerie Fridolin Meyer a ouvert ses portes en 1958, dans le petit village de Hohwarth, en plein coeur du Val de Villé, patrie de notre cher Roger Siffer. Spécialisée dans les eaux-de-vie, l'entreprise familiale souhaite se diversifier dans les années 2000, afin de contrecarrer la baisse globale de la consommation de ces alcools forts, qui souffrent d'une image un peu vieillotte, et font irrémédiablement penser au « schnaps de pépé ». En France, chaque année, il se vend 1,4 million de bouteilles d'eaux-de-vie... Et en parallèle, 180 millions de bouteilles de whisky !

Un héritage familial

Un marché qui continue de grossir chaque année, les Français découvrant peu à peu la noblesse de cet alcool classieux et sa riche palette de saveurs. Tout en continuant à fabriquer des eaux-de-vie haut de gamme, Jean-Claude Meyer, à la suite d'un défi avec un ami corse, se lance dans sa propre production de whisky. Du whisky alsacien, bien sûr ! D'énormes investissements sont réalisés, et les toutes premières bouteilles de whisky Meyer's voient le jour en 2007 - à peine 3000 cols, vendus sur commande.

Malheureusement, Jean-Claude Meyer décède peu après. Ses deux fils, Lionel et Arnaud, âgés de moins de 30 ans, décident sans hésiter de perpétuer la tradition familiale et surtout, de continuer à valoriser cette production de whisky de qualité. « Ils sont tombés dedans quand ils étaient petits », ne manquent-ils pas de souligner en souriant.

34 000 bouteilles de whisky par an

« Nous ne sommes pas les premiers à avoir crée un whisky régional. Mais notre succès a fait des émules, aujourd'hui, il y a six whiskies alsaciens sur le marché. Tant mieux, ça nous permet de ne pas nous endormir sur nos lauriers », explique Arnaud Meyer, dont le sérieux et la connaissance de ce métier fabuleux contraste avec son jeune âge : 26 ans. Le jeune homme, avec ses faux-airs d'étudiant décontracté, est pourtant à la tête, avec son frère Lionel, de la distillerie la plus primée au Concours Général Agricole de Paris (plus de 180 médailles !), qui écoule 34 000 bouteilles de whisky en Alsace, dans le Grand Est, mais aussi à l'international, des plaines de Russie jusqu'au Vénézuela.

Aujourd'hui, on connaît davantage la marque Meyer's pour ses deux whiskies que pour ses eaux-de-vie. Allez dans n'importe quelle moyenne ou grande surface en Alsace, trouvez le rayon spiritueux. A côté des incontournables Jack Daniel's et Label 5, vous dénicherez forcément un whisky Meyer's. Un joli coup marketing pour la petite distillerie du Val de Villé qui ne compte que 10 salariés, mais qui donne l'impression d'être un poids-lourd alsacien. Un vrai tour de force. « Il est certain que l'on marche sur les plates-bandes des géants du marché du whisky... On a réussi à imposer notre marque dans la région, en proposant deux produits de qualité, le Blend Supérieur, rond et sirupeux, au style américain, et le Pur Malt, tourbé, fumé, aux influences plus écossaises. On ne veut toutefois pas innonder le marché, on pourrait sortir plus que ces 34 000 bouteilles annuelles, mais on y va doucement. On cherche à donner à notre whisky une image jeune, dynamique et moderne », confirme Arnaud Meyer.

Que va piano, va sano. Les deux jeunes frères Meyer ont néanmoins de la suite dans les idées. Ce mois-ci, ils ont lancé deux nouveaux alcools : un apéritif à la Quinquina, et le Pastis Alsacien. « On nous dit : un Pastis Alsacien, ça ne va jamais marcher. C'est exactement ce qu'on nous avait dit pour le whisky... on aime les défis ! », s'amuse-t-il. Décidément, les Meyer ont la combativité dans le sang !

Infos pratiques

Renseignements :

03 88 85 61 44
www.distillerie-meyer.fr

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !