Gastronomie>Guide du cuisinier>Petit rappel sur les huîtres

Petit rappel sur les huîtres

Petit rappel sur les huîtres Petit rappel sur les huîtres DR

Les numéros qui indiquent la taille sont inversement proportionnels à leur grosseur. La "zéro" est la plus grosse, l’huître numéro huit n’existe pas. Deux indices de qualité : fine ou spéciale. La spéciale est très en chair. Si la mention est suivie de "claire", c’est qu’elle a bénéficié d’un affinage dans des bassins spéciaux (souvent dans d’anciens marais salants) comme le fromage. Fermées, elles peuvent se conserver dix jours maximum dans le bac à légumes du réfrigérateur. Ouvertes, deux heures maximum, sauf si l’on préfère passer les fêtes dans les toilettes ou à l’hôpital.

Lorsqu’on toque conséquemment sur la coquille d’une huître qui baille, elle doit se refermer. Sinon, on peut la suspecter d’être morte. Si elle ne réagit pas en se rétractant légèrement à la pointe d’un couteau ou avec un petit jet de vinaigre ou de citron, il faut se méfier. Son odeur est obligatoirement agréable. Si elle sent le fennec, vérifiez que vous n’êtes pas en train de vous tromper d’animal.

Une huître a beau être succulente, elle peut vous faire payer le fait d’être gobée vivante. Si vous avez été un jour victime d’une intoxication, soyez prudent car votre estomac se souvient du mauvais traitement que vous lui avez infligé. Même fraîche, il rejettera ce qu’il considère comme un ennemi potentiel. Fièvre et gouttes de sueur garantis. Rusez ! Patientez quelques mois et retentez avec une huître cuite.

 

Gardez en mémoire que les urgences accueillent chaque année des victimes de duel contre l’huître.

L’animal – probablement car il n’a pas de bras – est un piètre escrimeur mais est passé maître dans l’art de l’esquive. Pour ouvrir correctement une huître, nous conseillerons de la placer dans des épaisseurs de torchon, partie creuse en bas et talon vers vous. Mieux, offrez-vous une "moufle à huître". Munissez-vous d’un couteau spécial, ou, au pire, d’un couteau pointu à lame solide. Dans ce cas, placez votre pouce à un centimètre de la pointe. Si vous dérapez, vous limitez les risques...
Pour l’ouverture, deux écoles s’affrontent. Ceux qui sectionnent le muscle horizontalement dans le sens de la fente. Le muscle se situe sur le côté incurvé, à environ 2/3 de la partie supérieure. Les professionnels savent le faire proprement mais les débutants prennent le risque de briser la coquille et de faire crisser quelques dents. Et ceux qui attaquent la bestiole par l’arrière et qui, en forçant puis en tournant, font violemment levier. Les moins expérimentés sous-traiteront la manœuvre à un Breton ou à un poissonnier. Pour reconnaître un Breton, nous vous rappelons qu’ils ont des chapeaux ronds, qu’ils se nourissent de crêpes et que leur nom finit souvent par la phonétique "ek " : Kerkelec, Seznec, Fennec...


Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Le lièvre, un gibier goûtu
    Le lièvre, un gibier goûtu

    Guide du cuisinier

    Le lièvre est particulièrement dur à chasser : Elmer n'a jamais réussi à tuer Bugs Bunny ! Il vous sera donc plus facile de le trouver dans le commerce, où il provient en majorité de l'élevage. Le cuisiner prendra un temps certain, mais le résultat est là : un plat typé et musclé. Un plat très […]

  • Le renouveau annoncé des vieux légumes
    Le renouveau annoncé des vieux légumes

    Guide du cuisinier

    L'agriculture intensive, le rendement et l'efficacité les ont écartés, ils ont bon an mal an survécu grâce à ce que les adeptes de StarWars nomment la force obscure et voilà qu'ils reviennent de moins en moins timidement sur le devant de la scène. Eux, ce sont les... vieux légumes. Il fût un temps, que les joueurs de Wii ne […]

  • Tout savoir sur la noix
    Tout savoir sur la noix

    Guide du cuisinier

    Dans le noyer, comme dans le cochon, tout est bon. De la racine au fruit, tout est utilisé. Les racines sont adulées par les constructeurs prestigieux de limousine (les célèbres options tableau de bord en ronce de noyer), le bois par les ébénistes, le brou, la peau verte qui tâche les doigts, par les teinturiers et les distillateurs. Sans omettre la […]

  • Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes
    Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes

    Guide du cuisinier

    Le veau est connu pour ne pas trop supporter la chaleur et, selon les connaisseurs, sa viande est encore plus savoureuse en hiver. Selon un sondage de 2006, la blanquette de veau arrive même en tête des plats préférés des Français, juste avant le couscous et les moules frites. Partons à sa découverte ! Quelques généralités […]

  • Le repas marcaire : le plat typique des fermes auberges
    Le repas marcaire : le plat typique des fermes auberges

    Guide du cuisinier

    Dans une ferme auberge des Vosges alsacienne, vous pouvez être sûr de pouvoir déguster le fameux repas marcaire. Un menu composé de plats typiques des fermes auberges. En Alsace, la tradition marcaire a su garder son savoir-faire et sa production de produits de la ferme. Venez déguster le repas marcaire après une randonnée et vivre une […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !