Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Recettes>La recette des marrons glacés

La recette des marrons glacés

        
Faire sois-même des marrons-glacés : la recette ! DR Faire sois-même des marrons-glacés : la recette !

Le prix de vente des marrons glacés peut surprendre. C’est cher... mais vous comprendrez pourquoi lorsque vous aurez lu (et réalisé) notre recette...

Premier prix à 40€ le kilo mais dans ce cas on n’échappe pas aux conservateurs et additifs divers. Les esthètes et gourmets préféreront s’orienter vers certains artisans confiseurs locaux qui acceptent encore de sacrifier autant de temps pour notre plaisir.

Faire soi-même des marrons-glacés : la recette !

Les ingrédients nécessaires sont simples au possible mais c’est une fabrication de très longue haleine... Question marrons : on oubliera la châtaigne d’Ardèche, jugée trop farineuse, pour choisir dans la mesure du possible les marrons d’Italie (Turin ou Naples). Les patriotes opteront pour la Marigoule 15, la Bouche Rouge de l’Ardèche ou la Belle Epine de Dordogne. Puis, on enchaînera les étapes.

Ingrédients des marrons glacés (Pour 10 personnes)

- 1 kg 500 de marrons frais... surgelés (ou en boîte)
- 1,5 kg de sucre cristallisé
- 100 g de sucre glace
- 1 litre d’eau
- 1 gousse de vanille

La recette des marrons glacés par étape

  • Faites cuire les marrons. Dans notre article sur la châtaigne nous vous avons indiqué comment cuire et éplucher les marrons frais. Ceux qui optent pour des marrons en conserve suivront le mode d’emploi de la boîte. Généralement, suivant la taille, une quinzaine de minutes à eau frémissante. Ils doivent rester un peu fermes sinon ils se brisent.
  • Dans une cocotte minute, portez l’eau à ébullition avec 750g de sucre jusqu’à la formation d’un sirop. A ce moment, ajoutez la gousse de vanille fendue en deux dans la longueur et grattée. Laissez bouillir quatre minutes et plongez délicatement les marrons. Ils vont se fragiliser et mieux vaut les disposer sur un panier cuisson pour pouvoir ultérieurement les manipuler sans les toucher. Réduisez le feu et faites frémir pendant une minute. Puis coupez le feu et laissez tremper pendant une journée.
  • Invitez un ami confiseur professionnel et observez sa réaction devant votre bricolage. Il sourit. Il ne veut pas vous vexer mais lui travaille avec une précision millimétrique. Pâtissiers et confiseurs savent que, pour frôler l’excellence, tout est une question de détails. Chez eux, c’est encore plus technique qu’en cuisine : un minutage et un dosage ne souffrent pas l’approximation. Les professionnels travaillent dans la dentelle et les voilà rassurés : vous n’êtes pas un futur concurrent.
  • Après 24 heures, égouttez les marrons en retirant le panier. Ajoutez 125 g de sucre dans le sirop et portez à ébullition. Retirez du feu et replongez les marrons pour 24 heures. (Un professionnel, lui, mesurera exactement les densités mais votre humble serviteur reste dans le grosso-modo).

Réitérez la même opération les troisième, quatrième et cinquième jours en ajoutant à chaque fois 125 g de sucre supplémentaire. 

Le sixième jour, ajoutez cette fois 250 g de sucre avec, éventuellement, une cuillère à soupe de rhum brun. Faites retremper pour 24 heures.

Astuce : s’il vous reste 125 g de sucre, vous avez oublié une journée.

Note : Si une légère croûte de sucre s’est formée en surface ou que le sucre cristallise autour des marrons (phénomène dû à la sursaturation), rajoutez un peu d’eau tiède dans le sirop. On doit obtenir un sirop de la densité de celle d’un sirop de sucre de canne du commerce. Vous êtes presque au bout de l’opération.

Dernière étape : Sortez les marrons, posez-les sur une grille et faites-les égoutter pendant deux heures. Préchauffez le four th.7 (210°). Prenez un peu de sirop tiède et faites dissoudre le sucre glace dedans. Trempez les marrons puis passez-les au four sur une grille pour une vingtaine de secondes. La glace ne devrait plus être collante. Dégustez avec un verre de champagne ! 
Ceux qui sont rebutés par ces opérations les achèteront chez un confiseur en gardant en mémoire que certains procèdent encore à des étapes intermédiaires qui peuvent durer plusieurs semaines. Pour vérifier leur fraîcheur, coupez-les en deux, s’il reste du sirop au centre, ils sont très frais...

En savoir plus sur la châtaigne






A voir également

  • Fête de la châtaigne à Pfaffenheim 2018
    Fête de la châtaigne à Pfaffenheim 2018 Du Samedi 17/11/2018 au Dimanche 18/11/2018

    Salle Multifonctions

    Pfaffenheim, jumelée avec le joli village ardéchois Antraigues, invite le public à sa Fête de la châtaigne les 17 et 18 novembre 2018. Comme chaque année, on pourra découvrir les produits d'Ardèche et des produits à base de châtaignes : farine de châtaigne, brises, boudins aux châtaignes, bière à la châtaigne, miel, nougat, gâteaux, […]

  • Recette de la tarte flambée : Flammekueche
    Recette de la tarte flambée : Flammekueche

    Pour un puriste, une Flamma ne se conçoit réellement que cuite au feu de bois avec un four approprié et idéalement nourri au sarment de vigne (peu importe le cépage pourvu qu’il soit alsacien). Pour la confection d’une Flamma, il suffit d’acheter un fond de tarte « spécial tarte flambée » dans le commerce. Les esthètes  du « hand made » ou […]

  • Les fameux Dampfnüdle de \
    Les fameux Dampfnüdle de "Mémémé"

    Les Dampfnüdle. Voilà une spécialité qui parle aux Alsaciens. Dans votre enfance, vous avez peut-être eu la chance de manger ce plat tous les mercredis, préparé comme à l'accoutumée par Mémémé (ou Mamama, selon que vous soyez né d'un côté ou de l'autre de la frontière invisible entre Orschwiller et Saint-Hippolyte). Petit cours de […]

  • Le Kugelhopf, une icône de l’Alsace
    Le Kugelhopf, une icône de l’Alsace

    Cette spécialité pâtissière et boulangère reste une institution, synonyme aux yeux de l'autochtone d'une qualité de vie que le monde entier continue inlassablement de nous envier. Sa recette est multiple et sous le même vocable l'amateur éclairé sait qu'il trouvera l'infini gustatif. Léger ici, lourd et nourrissant ailleurs, le Kugelhopf est à l'image de notre […]

  • Les légumes de saison et de proximité
    Les légumes de saison et de proximité

    Adios les avocats du Mexique, «bouchour» les petits pois d’Alsace. Nous ne sommes jamais en retard d’une tendance et le concept incontournable actuel est le PLP/PAC (la Proximité Lieu de Production/Passage A la Casserole). Nous vous demandons de bien vouloir accueillir dans vos assiettes tous les beaux légumes frais récoltés sur place. Merci de revêtir un sombrero équitable lors de […]

  • La recette de la Forêt Noire
    La recette de la Forêt Noire

    Recettes

    Nous nous intéressons à un gâteau qui a rendu célèbre notre région voisine trans-rhénane : la Forêt Noire ! (Schwarzwälder Kirschtorte en VO). Nous allons vous proposer deux versions : la vraie bien sûr, mais aussi une fausse, qui fera hurler de colère l'amateur éclairé... et de joie l'étudiant qui se joue […]

  • La tarte au fromage blanc
    La tarte au fromage blanc

    Recettes

    La tarte au fromage blanc est une recette typiquement alsacienne, qu'il ne faut pas confondre avec son cousin newyorkais le cheesecake. La version alsacienne est composée d'une pâte à tarte et d'une garniture aérienne au fromage blanc, tandis que le cheesecake comporte un socle croustillant (généralement des petits beurres ou des speculoos […]

  • Recette du fondant au chocolat
    Recette du fondant au chocolat

    Recettes

    La majorité des pâtissiers sont consciencieux et proposent à leurs clients des spécialités qui respectent la tradition, mais  une majorité de grands groupes industriels, par contre,  profitent de la loi européenne pour réaliser de substantielles économies et remplacer le beurre de cacao par une vulgaire huile […]

  • On recycle les restes de chocolats de Pâques dans un gâteau !
    On recycle les restes de chocolats de Pâques dans un gâteau !

    Recettes

    Cette année, Pâques, c'est le 1er avril - et ce n'est pas un poisson. On anticipe un brin sur ce qui risque d'arriver dans les familles. Tonton, mamama, et Onkel Guscht ont acheté trop de chocolats pour les enfants ! Entre le lapin de 40 cm sans tête, et la dizaine de petits oeufs au fond du paquet... il y a des restes. Et comme il ne faut surtout pas gâcher […]

  • Le kougelhopf glacé
    Le kougelhopf glacé

    Recettes

    En Alsace le kougelhopf se mange sous toutes les formes : sucré au petit déjeuner ou au goûter, salé avec des lardons et des noix à l'apéritif... mais aussi glacé au dessert ! Mais oui, en l'été, il fait chaud, il faut donc se rafraîchir par l'intermédiaire de petits morceaux d'Alsace congelés. Les […]

Commentaires

  • Tous les commentaires (12)
  • micheline | 17/12/15 | 12h03

    Vraiment une super recette.
    Merci, Jacques.
    bises, Micheline.

  • val | 24/10/15 | 18h02

    moi aussi je les ai fait et c'est une tuerie moi je les ai trempé le matin et le soir 10h de repos à chaque fois et ça a bien marché, ils sont bien cristalliséz dessus je les fais 3 jours de suite alors ça fait 6 fois et impeccable !

  • veronique | 17/12/14 | 11h34

    Recette essayée.
    Marrons frais des Cévennes. Quantité trop importante pour friteuse + panier / 80% marrons brisés en dessous.
    Gout vanille dominant/ plus gout de marron !
    Déception / ne vaut pas le temps passé.

  • cricri | 18/11/14 | 23h00

    Très intéressant! je suis convaincue, j' irai définitivement acheter mes marrons chez mon pâtissier

  • Baritault | 16/11/14 | 21h40

    Bonjour,
    Mes marrons ont durci... tu sais pourquoi ?
    J'ai pris des marrons en boîte
    En tous les cas facile à faire ! Merci

  • fanfan | 24/10/14 | 18h30

    J'en ai fait, d'habitude je n'aime pas ça... Mais ceux là...... heum !!!!!!

  • CROS | 04/12/12 | 16h08

    Peut on utiliser du sucre complet pour cette recette ?

  • harty | 23/11/11 | 11h27

    Ce n'est au final qu'un fruit confit et vous en possédez d'autres d'âge canonique dans vos tiroirs à dessert (cerise confite...). Autopsiez le marron en le coupant en deux. Si l'intérieur est encore "humide" c'est l'idéal. Plus sec, il reste excellent... Cordialement Harty

  • harty | 23/11/11 | 11h24

    personne ne connait l'âge maximum que peut atteindre un marron glacé. Peut-être peut-il vivre cent ans ! Trente jours ne l'effraieront pas si vous le conservez au frais, à l'abri de l'air.

  • pimprenelle | 13/11/11 | 13h19

    je viens de terminer la 1ère partie mais je ma demande combien de temps on peut les conserver (çà va être difficile d'attendre jusqu'à noël mais qui sait ?)

  • Tous les commentaires (12)
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 313

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS