Publicité
Gastronomie>Vins>Millésimes 2003 à 2006 : tendances générales

Millésimes 2003 à 2006 : tendances générales

Millésimes 2003 à 2006 : tendances générales Millésimes 2003 à 2006 : tendances générales DR

Le 2003, année de canicule se révèle toujours aussi problématique. Le moins que l’on puisse dire c’est que le millésime 2003 ne possède pas les caractéristiques habituels du vignoble, quelle que soit la région ou le terroir. Le manque cruel d’acidité (qui garantit la longévité du vin) n’incite pas, bien au contraire, à le classer dans les vins de garde. A boire assez rapidement et prier pour que le réchauffement de la planète soit une bonne blague.

Le 2004, fut une année fraîche et c'est globalement une excellente nouvelle. On revient à la normale avec une typicité des crus. On peut envisager de l'attendre quelques années en cave (l'acidité est au rendez-vous). A conserver.

Le 2005 devrait également ménager de bonnes surprises, tout vignoble confondu.

Le 2006 ? Les pluies incessantes d'août ont blessé la vigne. Lorsque les grains sont éclatés ils risquent de pourrir et c'est un drame pour le vignoble. A l'heure où nous mettons sous rotatives, tous les médecins alsaciens sont au chevet du malade...

Dans la même rubrique

Le QUIZ de la semaine Gagnez vos invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace ! Gagnez vos invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace !

25 x 2 invitations pour la Foire Eco Bio d'Alsace au Parc Expo de Colmar du 26 au 29 mai 2022

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !