Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Magazine>Actu Magazine>Kyo Kombucha : ça gaze pour la nouvelle boisson alsacienne !

Kyo Kombucha : ça gaze pour la nouvelle boisson alsacienne !

        

L’Alsace n’est pas que la patrie de la bière. Une poignée d’entrepreneurs alsaciens ont lancé ces deux dernières années des boissons naturelles et rafraichissantes, véritable alternative aux sodas sucrés et aux boissons alcoolisées. C’est le cas de la marque Kyo Kombucha qui fabrique du thé fermenté et pétillant à Strasbourg

Kyo Kombucha, un thé pétillant et fermenté © Kyo Kombucha Kyo Kombucha, un thé pétillant et fermenté

Le marché des boissons saines, alternative aux sodas un peu trop sucrés et aux boissons alcoolisées, est en plein boom en France. Rien qu’à Strasbourg, ce sont une petite dizaine de boissons de ce genre qui ont vu le jour ces deux dernières années.

Un marché très prometteur sur lequel se sont lancés Olivier Courot et Frédérique Fischer, d’anciens fleuristes en reconversion, à la tête de Kyo Kombucha : « On peut le comparer au marché de la bière. Les microbrasseries avaient quasiment disparu il y a quelques années avant de connaître un véritable boom et de gagner des parts de marché nouvelles. C’est le même effet avec les sodas, avec des produits alternatifs aux propositions des groupes industriels, avec la renaissance de la limonade, ou dans notre cas de boissons fermentées. Le consommateur adhère à ces nouveautés qui ont un aspect local et artisanal, avec un choix d’ingrédients bio et naturels qui les rassurent, et qui présentent un caractère plus affirmé et moins consensuel que les produits industriels », remarque Olivier Courot, co-fondateur de la marque Kyo Kombucha.

Réinventer une boisson millénaire

Olivier Courot et Frédérique Fischer ont découvert le kombucha, cette boisson d’origine mongole bue depuis plus de 2000 ans, alors que le premier terminait une formation à l’Institut français de brasserie et malterie (IFBM) à Nancy : « C’est une boisson qui repose sur le même principe de fermentation que la bière. Sauf qu’à la fin, on n’a plus d’alcool, simplement des traces d’alcool, inférieures à 0.5°. La bière, c’est du malt auquel on rajoute des levures qui transforment les sucres en alcool. Le Kombucha, c’est du thé vert auquel on rajoute du sucre de canne bio, qui sera mangé par les levure pour être transformé en alcool, mais l’alcool sera à son tour transformé par des bonnes bactéries qu’on appelle probiotiques. »

Comme il contient des micro-organismes vivants et actifs, on prête au kombucha de nombreuses vertus pour la santé, notamment pour améliorer la digestion et booster le système immunitaire : « Aujourd’hui, on mange tellement stérilisé et aseptisé que la flore intestinale a du mal à se régénérer, or l’intestin est considéré par certains comme notre deuxième cerveau : on doit alimenter cette flore et non l’appauvrir. C’est pour cela que les probiotiques reviennent à la mode ces dernières années », explique le co-fondateur de Kyo Kombucha.


Mais l’argument santé ne fait pas tout. Les deux entrepreneurs alsaciens se sont inspirés du Canada pour en faire une boisson festive, pour tous ceux qui ne consomment pas d’alcool mais veulent partager l’aspect convival d’un apéro : « Le kombucha, on le trouve dans les magasins bio comme un alicament pour se faire du bien. Le nôtre, on le consomme dans des bars et des restos comme un rafraîchissant, et peut-être qu’on découvre ensuite ses effets sur la santé. On a fait un gros travail marketing pour rendre la bouteille festive et rajouter un côté fun pour toucher une population différente. Elle a une petite mousse, une couleur proche de la bière et reste sur des codes festifs. Parce que quand on est le seul à prendre un jus de tomate alors que tout le monde tourne à la bière, on paraît un peu triste et austère », souligne Olivier Courot.

300 000 bouteilles en production

Lancée il y a tout juste un an, la boisson est déjà disponible dans 150 points de vente. Elle s’est rapidement implantée en Alsace et dans le Grand Est, et se lance désormais à la conquête de la région parisienne.

Les deux entrepreneurs alsaciens prévoient de mettre en bouteille 300 000 unités dans leur brasserie artisanale de Strasbourg cette année. Ils planchent aussi sur d’autres nouveautés pour augmenter leur gamme.

Pour l’instant, le Kyo Kombucha existe en deux parfums, gingembre et menthe poivrée, qui seront rejoints prochainement par deux autres versions, à l’hibiscus et à la spiruline.

Ils se sont pour cela associés comme à leurs débuts à des partenaires locaux qui travaillent en bio : Algae natural food, une start up alsacienne de biotechnologies qui produit des microalgues pour l’alimentation.

L’entreprise mise ainsi sur l’innovation pour percer et compte d’ailleurs une ingénieure dans ses rangs : « C’est assez rare pour une petite structure comme la nôtre, note Olivier Courot. Mais on est persuadé que la pérennité de l’entreprise passe par la connaissance et l’amélioration du produit. » ☛ S.B.

Découvrez les autres boissons saines et alsaciennes

Article réalisé en mars 2018

  Commentaires

A voir également

  • Pétale : des pâtisseries aux fleurs
    Pétale : des pâtisseries aux fleurs

    Actu Magazine

    A l’heure du thé, prendra-t-on bientôt des « perles de fleurs » à la place du kougelhopf ou de la tarte aux quetsches ? Cette nouvelle gourmandise a été inventée par Cathy Kienner et Alexandre Perez,deux jeunes alsaciens installés à Rustenhart. Ils n’étaient ni dans la pâtisserie ni dans les […]

  • Naissance de suricates au zoo de Mulhouse
    Naissance de suricates au zoo de Mulhouse

    Actu Magazine

    Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse

    Le parc botanique et zoologique de Mulhouse a annoncé la naissance de 4 bébés suricates, des mangoustes originaires d'Afrique du Sud. Grâce au Roi Lion et au personnage de Timon, tout le monde voit à peu près à quoi ressemble un suricate. Mais depuis 2010, on peut les admirer en vrai au Parc zoologique et botanique de Mulhouse, dans un enclos […]

  • Europa-Park : une pétition en ligne pour sauver les Pirates de Batavia
    Europa-Park : une pétition en ligne pour sauver les Pirates de Batavia

    Actu Magazine

    Europa Park - Rust

    Il faut sauver les Pirates de Batavia ! C'est tout l'objet d'une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 8000 signatures, une semaine après l'incendie qui a ravagé cette attraction à Europa-Park. Le 26 mai dernier, un incendie spectaculaire détruisait le quartier scandinave à Europa-Park et une de ses attractions les plus anciennes : […]

  • Le Parc du Petit Prince : parc préféré des Français ?
    Le Parc du Petit Prince : parc préféré des Français ?

    Actu Magazine

    Quel est votre parc à thème préféré ? Télé-Loisirs vous propose de voter depuis le 28 mai pour votre parc préféré en France parmi une sélection de 22 sites. Et il y a un site alsacien en lice : le Parc du Petit Prince à Ungersheim dédié à l'univers de Saint-Exupéry. Il propose […]

  • Le Village préféré des Français : l\'émission en direct de Kaysersberg
    Le Village préféré des Français : l'émission en direct de Kaysersberg

    Actu Magazine

    "Le Village préféré des Français", l'émission présentée par Stéphane Bern sur France 2, sera le 19 juin en direct de Kaysersberg. Kaysersberg a été élu Village préféré des Français en 2017. A ce titre, elle accueille Stéphane Bern et les équipes de télévision de […]

Le QUIZ de la semaine Festival des Véhicules Anciens Festival des Véhicules Anciens

Cette semaine, on vous offre vos entrées pour le Festival des Véhicules Anciens au Parc Expo de Mulhouse les 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner.

Participer
Le QUIZ de la semaine Fana Briques Fana Briques

Cette semaine, on vous invite au parc expo de Colmar pour l'évènement Fana Briques, un rassemblement de fans de Lego les 29, 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner !Attention, les gagnants seront prévenus par mail.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 309

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS