Magazine>Actu Magazine>L’Alsacien qui dessinait des montagnes russes

L’Alsacien qui dessinait des montagnes russes

Frédéric Pastuszak a dessiné le Wodan Timbur Coaster d\'Europa Park Frédéric Pastuszak a dessiné le Wodan Timbur Coaster d'Europa Park DR

Vous allez peut-être bientôt monter dans le Wodan Timbur Coaster, le tout nouveau grand huit à sensations d’Europa Park, inauguré le mois dernier. Mais saviez-vous que c’était un jeune Alsacien, Frédéric Pastuszak, qui l’avait dessiné ? Par Mike Obri

Frédéric Pastuszak, à 31 ans à peine, dessiner des montagnes russes, c’est un rêve de gosse devenu réalité ?

(Rires) Complètement ! Quand j’étais tout petit, mon jeu préféré consistait à créer des manèges avec mes Lego. Vers mes 9 ans, ma famille est arrivée en Alsace. Logiquement, on a demandé ce qu’il y avait à faire dans le coin. On nous a dit : Europa Park ! Et lors de ma première visite, je me souviens avoir dit « c’est ça que je veux faire » !

Quel a été votre parcours ensuite ?

J’ai passé mon diplôme d’architecte à Strasbourg, où j’orientais déjà mes travaux d’étudiant vers cette niche très particulière du parc d’attraction. Mon mémoire traitait de l’influence de l’architecture dans le succès des parcs de loisirs. J’ai également fait un stage à Europa Park - déjà ! - où j’ai travaillé sur le chantier de l’Hôtel Colosseo. C’est à ce moment-là que le grand patron, Roland Mack, m’a dit : « j’aimerais que l’on travaille ensemble, mais va voir ailleurs d’abord et prends autant d’expérience que tu pourras ! » C’était il y a douze ans. Je l’ai écouté et j’ai fini par revenir au bercail. Entre temps, je suis passé par Paris, Dubaï, les Etats-Unis...

Comment met-on en oeuvre une construction colossale comme le Wodan Timbur Coaster, 40 mètres de haut, un coût de 10 millions d’euros et entièrement fait de bois ?

Cela nécessite quelques petites précisions ! Moi, je suis architecte de projet. Je ne construis pas physiquement les grands huits. Pour le Wodan, ce sont des ingénieurs américains qui ont validé les aspects purement techniques. Mon travail se situe en amont. Je pense et je dessine. Ainsi, j’ai proposé l’idée du grand huit en bois après en avoir testé un en Finlande. J’ai défini son emplacement, son parcours, son intégration dans le quartier Islandais, et tout ce que j’appelle le travail de « carte postale ».

Vous pensez que la montée, tel ou tel virage ont été placés aléatoirement ? Pas du tout. Chaque détail est pensé en terme d’axes de vision. Le portail d’entrée du manège est devant la plus grande bosse. La chute principale est sous le grand logo. L’objectif était d’intégrer dans le paysage du Park cet énorme grand huit de 21 000 planches de bois et de 2 millions de clous, qui a nécessité 9 mois de travail pour 30 charpentiers, comme s’il avait toujours été là avant. C’est de l’urbanisme féerique. Ce manège est l’un des plus thématisés du Park, mon équipe de designers a fait du beau travail autour des légendes des Vikings. De plus, le Wodan est la première attraction à croiser le parcours de deux autres manèges, le Blue Fire et le Super Splash, c’était une de mes idées et elle a plu à la famille Mack.

Le bois ne risque-t-il pas de s’altérer plus vite que du métal au cours du temps ?

Non. Croyez-moi, dans 30 ans, le Wodan n’aura pas bougé. Le bois apporte une sensation d’insécurité (bien sûr, ce n’est pas vrai du tout !)... et nous jouons là-dessus. Il craque, est plus sonore que du métal. On a rajouté exprès des petites bosses, des cassures qui provoquent des secousses légères dans les wagons, comme si ce n’était pas stable. Ce manège vient combler un manque du Park, un grand huit en bois familial, rapide, mais moins violent qu’un Silver Star. C’est un beau bébé dont je suis fier. Mais je pense déjà au futur projet d’Europa Park... avec Luc Besson, mais chut ! C’est top-secret !

 

Infos pratiques

Commentaires

  • calmes Antoine | 16/05/12 | 16h21

    j'aimerais savoir quel orientation ou quel examen faut t-il pour être un concepteur de grand huit car c'est ma passion(un peu comme vous !!)j'ai essayé de construire le wodan avec des kapla mais il n'y en avait pas assez !!(dommage)vous pourrez me répondre? merci(adresse mail:antoine.calmes@free.fr

  • Sirpé | 18/04/12 | 0h17

    Eclairage intéressant sur ce manege !

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Le Fort Dorsner de Giromagny
    Le Fort Dorsner de Giromagny

    Actu Magazine

    Giromagny

    Construit entre 1875 et 1879, le fort était prévu pour loger 650 hommes environ et abritait à l'origine une cinquantaine de pièces d'artillerie. Il a été modernisé en 1888 (magasins-cavernes, renforcements des caponnières au béton), puis au cours de la Première Guerre […]

  • Voie verte « Portes Bonheur, le chemin des carrières »
    Voie verte « Portes Bonheur, le chemin des carrières »

    Actu Magazine

    Rosheim

    Inaugurée en 2019, la voie verte est aménagée sur 11 km le long de l’ancienne voie ferrée reliant Rosheim à Saint-Nabor. La voie verte « Portes Bonheur, le chemin des carrières » est une création originale de la Communauté de Communes des Portes de Rosheim. A pied ou à vélo, découvrez un parcours « slow life » aux multiples facettes. Art contemporain, nature préservée, […]

  • Lac de Pierre-Percée
    Lac de Pierre-Percée

    Actu Magazine

    Pierre-Percée

    C'est dans un cadre féérique en automne notamment, que vous pourrez découvrir le lac de Pierre-Percée en Lorraine. Situé à 2h de route de Mulhouse, 1h30 de Colmar et de Strasbourg, le "petit Canada" local aura de quoi vous séduire. Situé sur les premiers contreforts du massif des Vosges à une altitude de […]

  • Insolite : la météorite d\'Ensisheim
    Insolite : la météorite d'Ensisheim

    Actu Tourisme et Loisirs

    Musée de la Régence - Ensisheim

    Le 7 novembre 1492, au petit matin, une météorite de pierre de 127 kg s'est écrasée dans un champ de blé, à proximité de la ville d'Ensisheim, territoire de l'archiduc d'Autriche. Un drôle d'objet (probablement divin ?) était tombé en plein milieu d’un champ, avec un seul témoin oculaire : un […]

  • Choisissez le logo de vos plaques d’immatriculation alsaciennes !
    Choisissez le logo de vos plaques d’immatriculation alsaciennes !

    Animations commerciales>Inauguration

    Du Mercredi 30/09/2020 au Dimanche 1/11/2020

    Voici la consultation qui permet aux Alsaciens de participer au choix du marqueur territorial - qui pourra figurer sur leurs plaques d’immatriculation dès le 1er janvier 2021 ! Votez en ligne pour votre logo préféré ! Conscients de l’attachement des Alsaciens à ce signe de reconnaissance qui est aussi un symbole fort de la renaissance […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !