Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>François Matter, médecin et alpiniste

François Matter, médecin et alpiniste

      
François Matter au sommet du Mont Vinson en Antarctique DR François Matter au sommet du Mont Vinson en Antarctique

C’est un challenge un peu fou : gravir les sept sommets les plus hauts du monde. François Matter, médecin et alpiniste, qui a grandi dans la Vallée de Saint-Amarin, l’a fait.

Propos recueillis en février 2015.

Il a gravi les sept sommets les plus hauts sur tous les continents, mais François Matter, alpiniste chevronné et médecin du sport au Centre sportif régional de Mulhouse, reste modeste : « J’ai une notion faussée de l’exploit et de la performance parce que je côtoie tous les jours des sportifs de haut niveau bien meilleurs que moi. Je ne me prends pas pour un surhomme ! » François Matter est un gars de la montagne, de la Vallée de Saint-Amarin plus exactement, « sur les skis dès l’âge de 5 ans ». Son goût des grands espaces s’est sans doute formé quand, après l’école, il grimpait un bout du Markstein ou du Grand Ballon, pour jouer avec ses camarades, construire des cabanes : « On faisait des sacrés détours avant de rentrer à la maison. C’était vraiment comme dans la Guerre des boutons », sourit-il. Une enfance très libre où il accompagne parfois son père médecin dans ses tournées de campagne et assiste même à une opération à l’Hôpital de Moosch à 10 ans, confortant sa vocation : il sera docteur comme son père.

Alors qu’il assiste à un congrès de médecine de montagne, il rencontre le célèbre alpiniste Pierre Mazeaud et propose au culot d’être le médecin de son expédition en Himalaya en 1984 : « C’était une grosse expédition nationale, avec 260 porteurs, 6 tonnes de matériel, sans hélicoptère : il fallait être totalement autonome. Et là, j’ai eu un flash : c’était tellement extraordinaire » ! Mais bientôt l’Himalaya ne suffit plus. L’aventurier rêve de conquérir les plus hauts sommets de tous les continents : entre 1991 et 1994, il enchaîne l’Elbrouz dans le Caucase, le McKinley en solitaire au Canada, le Kilimandjaro en Tanzanie, l’Aconcagua en Argentine…

Pris dans une avalanche...

Jusqu’au terrible accident lors de son expédition au Shishapangma au Tibet, où il est emporté par une avalanche et passe 24 heures dans la neige : « J’ai fait une chute de 400 mètres de dénivelé, j’avais un traumatisme crânien, une fracture de la clavicule. Quand on manque d’oxygène et quand on est en hypothermie, le jugement est altéré, on a un moment d’euphorie : je me souviens que je regardais les étoiles et que je trouvais ça très beau. Je n’étais pas conscient que j’étais en train de mourir ». François Matter perdra quasiment tous ses orteils et ses doigts à cause des engelures. Il subira 15 opérations pour retrouver une main fonctionnelle. Malgré son handicap, le miraculé repart dans sa quête des 7 sommets. En 2009, il réussit le Carstenzs en Indonésie. Deux ans plus tard, il grimpe l’Everest, le plus haut sommet du monde, à 8 850 m, dans l’Himalaya : « C’était mon obsession, ma quête du Graal, ma revanche, car j’avais envie de gommer ce qui m’était arrivé. Très peu de gens étaient au courant car je ne voulais pas effrayer mes amis et ma famille. Pour justifier mon absence, je leur ai simplement dit que j’allais faire de la marche en montagne… » Et de 6 !

Puisqu’il n’en reste plus qu’un, François Matter se lance à l’assaut de Mont Vinson en Antarctique l’an dernier : ce n’est pas tant la hauteur qui est inquiétante (un peu moins de 5 000 m), mais les conditions climatiques extrêmes. L’aventurier savoure sa chance : « C’est un continent vierge et époustouflant. Pendant tout le séjour, je me suis dit que j’étais un privilégié. Je ne suis pas blasé, j’ai toujours les yeux écarquillés d’un enfant devant ce spectacle ».

D’ailleurs, plus que l’exploit, c’est le voyage et la rencontre que retient François Matter : « Je ne fais pas que monter au sommet et rentrer à la maison. En Papouasie Nouvelle Guinée, ce n’était pas l’escalade rocheuse qui était intéressante, mais la marche d’approche d’une semaine dans la jungle, parsemée de villages papous : c’est avoir un dépaysement extrême, dans des régions reculées. Il faut aller loin des axes routiers pour trouver des populations authentiques, pas encore fondues dans la mondialisation ». Ce défi, étalé sur toute une vie, lui aura fait prendre de la hauteur, au sens propre comme au figuré : « Je suis plus philanthrope et plus zen : la relation humaine et le bien-être prennent plus d’importance que la réussite sociale et économique. Oui, on a une autre vision de la réussite ! »

Des goûts et des couleurs

En boucle sur votre iPod ?
Je suis très classique Mozart, Bach, Pavarotti...

Votre livre de chevet ?
La piste oubliée de Frison-Roche, un livre d’un alpiniste sur le désert.

Un spectacle à ne pas manquer ?
J’aime la musique lyrique, donc l’opéra La Clémence de Titus à la Filature.

Une personnalité que vous admirez ?
Tous ces gens qui ont donné beaucoup aux autres, comme Soeur Emmanuelle ou Mère Teresa.

Un endroit où vous sentez bien ?
Dans les Vosges, au sommet du Grand Ballon ou au Vogelstein

Le truc que vous appréciez chez les autres ?
La gentillesse

Le truc qui vous énerve chez les autres ?
L’égoïsme

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg  -  Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Denis Leroy, directeur de l\'Ecomusée d\'Alsace : « Je mise sur l\'énergie collective de ce lieu »
    Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

    La rencontre

    Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine Celtic Hardt / Hardty Fest Celtic Hardt / Hardty Fest

Cette semaine, on vous invite à assister au tournoi de Highlands Games lors de l'événement Hardty Fest à Blodelsheim, le dimanche 30 juin prochain. L'association vous offre 5 repas pour 2 personnes le dimanche midi (faux-filet braisé, frites, dessert et café). Attention, les gagnants seront prévenus par mail à partir du mercredi 26 juin 2019.

Participer
Le QUIZ de la semaine Fana Briques Fana Briques

À gagner cette semaine, vos entrées pour l'événement Fana Briques à Colmar (29 et 30 juin 2019). On vous offre 10 entrées (5 x 2 entrées) pour découvrir ces passionnés de Lego. Attention, les gagnants seront prévenus par mail à partir du mercredi 26 juin 2019.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 320

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.