Magazine>Le match>Les Baby Boomers VS. Les Digital Natives

Les Baby Boomers VS. Les Digital Natives

Le match

Les Baby Boomers

https://www.jds.fr/medias/image/les-baby-boomers-vs-les-digital-natives-60577 © Jean-Paul Chassenet - Fotolia.com

Match générationnel ce mois-ci dans le JDS. ça risque de barder. Dans le coin gauche du ring, la génération des Baby Boomers, les personnes nées après la guerre jusque dans les années 60. Ne prenez rien au pied de la lettre et lisez ceci bien détendu, aux WC, par exemple.

① Les Baby Boomers, ou les Tourne-disques Natives : Il faut bien l’avouer, si l’on devait définir une génération par son niveau de technologie, les quinquas seraient alors les Tourne-disques ou les Minitel Natives. Pas vraiment des accessoires qui ont modifié durablement la face du monde comme le web. Est-ce que vous pensez que dans dix ans, on aura remplacé internet par quelque chose de plus moderne ?

② L’ordi, c’est compliqué, les téléphones, c’est encore pire : Vous vous êtes acheté un iPhone il y a cinq ans : une promo à la Coop. C’était l’occasion. Mais vous le laissez souvent dans le tiroir. Vous avez du mal à comprendre toutes ses fonctions. Téléphoner, d’accord. Mais le reste ? Vous n’avez jamais réussi à faire un « Fesses à la Maison ». Un Facetime. Un Fesses t’heim.

③ De l’importance des valeurs morales et de la valeur travail : Les Baby Boomers ont tout misé sur la réussite professionnelle et familiale. Un bon statut, une belle maison : c’était ça, le bonheur. Ils ont aussi parié sur le progrès technologique : centrales nucléaires, sites d’enfouissement, industrialisation agro-alimentaire, nitrites dans le jambon, fraises en hiver...

④ La croupe cerclée de farfalles : On dit de la génération née dans les années 50-60 qu’elle a bénéficié des « 3 P : plein emploi, progrès et prospérité ». Le bol. Les suivants ont aussi eu droit à leur « 3 P », mais ça donne plutôt « Poisse, panade et précarité ».

Les Digital Natives

https://www.jds.fr/medias/image/les-baby-boomers-vs-les-digital-natives-1-60578 © Yuri Arcurs - Fotolia.com

Les Digital Natives, ou E-generation, ont entre 15 et 25 ans (le bol !) et étaient enfants alors qu’internet et les outils numériques existaient déjà. Oui : c’est bien internet qui a contribué à fabriquer une toute nouvelle génération de jeunes.

① Génération selfie, génération swipe : Ou l’ère de l’hyperconnexion. Les 15-25 ans sont en ligne tout le temps, partout. Les teenagers n’utilisent pas les outils numériques simplement quand ils en ont besoin : les nouvelles technologies font partie intégrante de leur vie, elles n’en sont pas dissociées. Finalement, vouloir les décoller de leur écran, c’est un peu comme si on avait essayé de vous faire arrêter les Gauloises et le Vichy Célestins.

② Au cabinet, le businessmodel ! : L’une des caractéristiques générales des Baby Boomers était l’épanouissement et la réalisation de soi par le travail. Les Digital Natives, eux, ne misent pas plus que ça sur leur carrière... ils vont bouger, changer d’entreprise, éviter l’immobilisme. Une génération plus difficile à manager, dit-on.

③ Hypersexualisation : On le sait, les Digital Natives ont connu une exposition précoce aux « choses de la vie ». à l’époque, il fallait user de filouterie et autres stratagèmes diaboliques pour espérer tomber sur un magazine ou une VHS de Brigitte Lahaie que le père d’un copain n’avait pas bien planqué... Avec YouTube et You « autre chose », maintenant, c’est simple comme un clic.

④ Hé les gars, on compte sur vous pour un monde meilleur : L’auteur de ces modestes lignes, trentenaire barbu, fourbu et émoussé vous adresse un message, à vous les jeunes. On compte sur vous pour imaginer un monde plus égalitaire et aussi plus respectueux (de l’environnement, des ressources, de la faune, etc). Voilà. Bon courage, hein. Nous, on a un peu raté. ☛ M.O.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !