Mulhouse>Shopping>Actu Shopping>Riedisheim, étape gourmande

Riedisheim, étape gourmande

Se lancer dans un tour des commerces à Riedisheim, c’est avant tout découvrir la plus belle offre gastronomique de l’agglomération mulhousienne... Marché, épiceries fines, restaurants, chocolatiers, bar à vins, les enseignes de la petite ville vallonnée ont de quoi combler une clientèle exigeante. Par Sylvain Freyburger

Laurent Kieny et la Poste Kieny Laurent Kieny et la Poste Kieny © DR

Etendue sur les collines du Sud-Est de Mulhouse, Riedisheim peut faire penser à une bulle enchantée entre ville et campagne, choyée par ses douze mille habitants bénéficiant à la fois des commodités d’une petite ville et d’une ambiance « village » prisée.

« Riedisheim, c’est une grande famille !, confirme Mathieu Villarmé, gérant de la « cave et bar de bon goût » Après le Goulot, proposant vins, fromages et autres produits finement sélectionnés depuis un an et demi du côté de l’Hôtel de Ville. « La clientèle est exigeante, mais pas guindée. Ce sont des personnes prêtes à consommer moins, mais meilleur, des produits qui ont vraiment du goût en bouche... Qui font plus d’effet, plus longtemps ! », argue-t-il, citant ses chocolats Voiron ou ses confitures Ferber, fidèles aux méthodes artisanales.

Courses à pied

Dans le même secteur de l’Hôtel de Ville, l’épicerie fine Poesia du Monde nous propose un mix de bons produits « d’Italie, d’Espagne, de France, du Portugal, de Chine, du Japon... », énumère sa gérante Natalia Pimenova. Un peu plus haut, rue Poincaré, c’est l’ « épicerie fine alsacienne » Chez Bichette qui nous régale de produits locaux, avec une charmante terrasse côté cour en prime. Pour les spécialités italiennes, on se rendra en priorité au Marché de Boboli. Des boucheries ? Il y a aussi (Dotti, Kielwasser). Et en plus, on aime bien le sucré :nde la rue de Gaulle à la rue de Mulhouse, Gaugler, Riss ou encore Laurent Kieny sèment la tentation. « La clientèle n’est pas là par hasard... On peut faire ici ses courses à pied en peu de temps, avec moins de stress qu’en ville, témoigne ce dernier.

Poesia du Monde Poesia du Monde © DR

Terroirs à l’honneur

Laurent Kieny, installé rue de Gaulle depuis bientôt 30 ans, est « le premier pâtissier de la famille » : celle-ci est d’abord connue pour le restaurant voisin La Poste Kieny, une étoile au Michelin, pilier du commerce à Riedisheim depuis... 1850. « Notre leitmotiv, c’est la promotion des produits du terroir, l’Alsace recuisinée », résume Mariella Kieny, gérante du restaurant dont son mari était le chef jusqu’à son décès prématuré il y a cinq ans. « Riedisheim, je m’y sens bien depuis mes neuf ans... Il y a une bonne entente entre les commerçants, pas de « j’suis étoilé, j’te parle pas », d’ailleurs il nous arrive de manger à la pizzéria d’à côté, pas de problème ! Ca bouge, des jeunes se sont intallés, j’aimerais maintenant plus de terrasses, de convivialité en extérieur ».

C’est aussi l’avis de Natalia Pimenova, qui suggère « des jours piétonniers » au centre-ville pour donner envie aux passants de s’arrêter, de prendre le temps. « Attention quand même à la tendance à bannir les voitures, c’est important qu’il y ait toujours des parkings au centre-ville et qu’on y accède facilement », estime Mathieu Villarmé. « On a une qualité de vie à préserver, les collines sont à cinq minutes, la gare aussi, c’est un équilibre fragile ! ». Pour Richard Jungto, président de la CAP Riedisheim, l’association des commerçants, artisans et professions libérales, « les gens se connaissent depuis des années, les points de tension sont rapidement traités avec la mairie, et de nombreux commerces n’ont pas hésité à se renouveler et à sauter le pas du numérique ».

Qualité de vie

Mise à part l’alimentaire, on longe aussi les incontournables coiffeurs, fleuristes, instituts de beauté... Mais nous voilà arrivés du côté du marché du mercredi, sur le parking de l’Aronde, et les saveurs nous rattrapent aussitôt. « C’est vrai que c’est un marché qualitatif, avec un panier moyen important et surtout des personnes qui aiment consommer en circuit court », décrit Myriam Schmitt, représentant le Domaine François Schmitt sur ce marché réputé dans toute l’agglo et qui résume l’art de vivre à la riedisheimoise : épicurien et convivial !

Riedisheim, étape gourmande :
Renseignements

Galerie photos :

  • Laurent Kieny et la Poste Kieny DR
  • Poesia du Monde DR

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !