Agenda>Sorties culturelles>Théâtre>And my heart almost stood still

And my heart almost stood still

Ari Teperberg

La célèbre écrivaine et intellectuelle américaine Helen Keller écrit une lettre enflammée aux membres de l’Orchestre philharmonique de New York.

Nous sommes en 1924, l’âge d’or de la radio, et elle veut leur faire part de la joie qu’elle a ressenti à écouter la veille – bien que sourde et aveugle – la retransmission de la Neuvième Symphonie de Beethoven. Sa perception de l’oeuvre d’une étonnante subtilité est due au simple fait d’avoir apposé les mains sur la membrane des haut-parleurs pour en ressentir les vibrations.

Ari Teperberg, metteur en scène de Tel Aviv pour le théâtre comme pour l’opéra, s’inspire de cette lettre et de l’oeuvre de Beethoven pour une performance insolite qui veut, dans une alchimie des sens, questionner notre faculté à expérimenter le monde à travers des sensations plus fines.

Pour cela il sollicite notre hypersensibilité engageant un dialogue avec l’auditoire qui cherche à tout prix un autre langage pour communiquer, au-delà des frontières, du handicap et de la solitude. And my heart almost stood still est un hymne au partage et à la joie. Une expérience qui touche à l’intime et au sensitif, à vivre en assemblée restreinte jusqu’à ce que nos cœurs exultent.

Spectacle présenté dans le cadre du festival les Vagamondes

Infos pratiques

Horaires :

Mardi 14 Janvier 2020 de 20h à 20h50, Mercredi 15 Janvier 2020 de 19h à 19h50 et Mercredi 15 Janvier 2020 de 17h à 17h50

Tarifs :

de 6€ à 21€ (pass Vagamondes dès 3 spectacles)

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !