Palais du Rhin - Strasbourg

1888

L\'ancien palais de l\'empereur d\'Allemagne regarde de front le Palais Universitaire L'ancien palais de l'empereur d'Allemagne regarde de front le Palais Universitaire © Jonathan Martz

Bâtiment principal de la Place de la République, un des coeurs de la ville de Strasbourg, le Palais du Rhin fut construit à la fin du XIXe siècle afin de devenir palais impérial.

Il est aujourd'hui le siège de la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Il est classé monument historique depuis 1993.

Construit entre 1883 et 1888 lors de la présence allemande, le Palais du Rhin devait devenir la résidence du Kaiser lors de ses passages à Strasbourg. Il se trouvait en face de la Diète et du Parlement d'Alsace-Lorraine, aujourd'hui respectivement Bibliothèque Nationale Universitaire et Théâtre National de Strasbourg.

L'architecte Hermann Eggert livra un bâtiment de style néo-renaissance en forme de quadrilatère, avec un vaste jardin et des écuries à l'arrière du palais. L'énergie utilisée était encore le gaz, puis l'électricité dès 1902; l'ensemble des pièces du bâtiment, à part le salon de l'impératrice, donne une impression plutôt austère au palais.

Le bâtiment, même s'il accueille régulièrement l'empereur, ne justifiera pas le prix exhorbitant, 3 millions de marks or, qu'il a coûté. Il fit office d'hôpital pendant la Première Guerre Mondiale.
Les Français, qui récupèrent en 1918 l'Alsace-Lorraine annexée en 1870, le renoment dès 1920, et y installent les bureaux de la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin.

Même si le régime nazi occupe le Palais du Rhin pour y placer l'Etat Major durant l'occupation, l'utilisation du bâtiment restera la même qu'en 1920 dès l'Alsace libérée.
Les bureaux de la DRAC viendront s'ajouter quelques années plus tard.

Infos pratiques

  • Palais du Rhin2 place de la République
    67000  Strasbourg

    Renseignements :

  • Tarifs :

    Accès libre

Commentaires

Palais du Rhin, archives

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !