Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Formation>Droits des salariés>La VAE : un vrai diplôme grâce à l'expérience, c'est possible

La VAE : un vrai diplôme grâce à l'expérience, c'est possible

        
Des années de métier reconnues par un diplôme grâce à la VAE © KaYann - Fotolia.com Des années de métier reconnues par un diplôme grâce à la VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E) est un dispositif qui permet de reconnaître officiellement une expérience de plus de trois ans, grâce à l’obtention du diplôme correspondant au niveau de compétence ainsi atteint. Une réelle motivation est indispensable pour se lancer dans le processus, mais celui-ci est ouvert à tous les profils.

Quel que soit leur niveau, tous les diplômes reconnus au niveau national peuvent être obtenus grâce à la Validation des Acquis de l’Expérience. «Ça étonne souvent les gens qui nous demandent des renseignements, mais oui, c’est possible et il s’agit bien du vrai diplôme, souligne Patricia Blanchard, responsable du service VAE de l’UHA, intégré au Serfa. Mais attention, le bluff n’est pas possible, il ne s’agit pas de brader le diplôme.» Un dossier solide doit être réalisé, afin de prouver que toutes les compétences exigées pour l’obtention du diplôme ont bel et bien été acquises au cours de ces années d’expérience.

Une expérience apportée avant tout par la vie professionnelle, bien entendu, mais pas seulement. «On a vu, par exemple, une conseillère municipale mettre en avant son rôle dans l’organisation d’événements, se souvient Patricia Blanchard. Le bénévolat ou le syndicalisme, par exemple, peuvent aussi apporter des compétences équivalentes à celles acquises lors d’une formation universitaire.»

Un dossier solide à préparer

Compter une bonne année pour arriver au bout du processus ! «Pour monter un dossier, qui compte une centaine de pages, il faut détailler tout ce qu’on a été amené à faire, tout en synthétisant, en prenant du recul. Certains me disent «je ne me suis jamais rendu compte que je sais faire tout ça», d’où une prise de confiance également très bénéfique par la suite», souligne notre spécialiste.

Si l’expérience minimum demandée pour une VAE est de trois ans, celle-ci est généralement bien dépassée, puisque Patricia Blanchard relève une moyenne d’âge de 41 ans. «On a déjà eu des demandes allant de 25 à 75 ans, les profils sont très variés...»

En effet, diverses motivations entrent en jeu : la satisfaction de voir ses compétences officiellement reconnues revient souvent. Mais l’obtention d’un diplôme est aussi vue comme une bonne façon de se prémunir contre le chômage, en période de crise, ou bien sûr de retrouver un emploi. «Dans certains cas, la VAE est demandée par l’employeur pour faire évoluer son salarié à un autre poste qui exige une qualification reconnue», note aussi Patricia Blanchard.

La VAE, un outil de promotion sociale facile à financer

La VAE est un outil de promotion sociale dont le financement ne doit pas poser de problème. Le Serfa, qui gère toutes les demandes de VAE concernant les diplômes préparés à l’UHA, demande 900€ par démarche (pour environ un an d’accompagnement personnalisé à la constitution du dossier). Une somme qui peut être prise en charge par des organismes comme les OPCA (quand la démarche est suivie par l’employeur) ou l’OPACIF (quand il s’agit d’une démarche personnelle) ; il peut aussi arriver que la Région intervienne.

A l’arrivée, un diplôme bien mérité... «Généralement un saut ou un double saut par rapport à la qualification de départ, mais j’ai déjà vu un BEP obtenir un diplôme d’ingénieur», souligne Patricia Blanchard. A condition bien sûr que tout se passe bien. «En un an, on a environ 500 prises de contacts, 80 pré-dossiers, et 30 jurys pour ceux qui sont allés jusqu’au bout. Ceux-ci réussissent leur passage à 80% !»

Plus d’infos sur la VAE et liste des diplômes existants sur www.vae.gouv.fr

VAE : la Validation des Acquis de l'Expérience dans le Haut-Rhin

  Commentaires

  • Christine Pellet-Brison | 27/07/14 | 13h27

    Ne rêvons pas, les VAE sont véritablement "saquées". Je la déconseille fortement. J'exerce depuis 15 ans dans l'animation sportive, cela fait un an et demi que je m'évertue à tenter la VAE avec une aide qui a coûté 1200 euros pour me retrouver avec 4 UC sur 10! C'est de la fumisterie !

A voir également

Formation
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS