Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>Les prêtres salariés en Alsace

Les prêtres salariés en Alsace

        

Si depuis 1905, les représentant des Eglises vivent du bon cœur de leurs ouailles ainsi que des apports de leur hiérarchie, les prêtres des confessions catholiques, protestantes et juives  en Alsace et en Moselle sont plus à l’abri du besoin, puisque toujours salariés par l’Etat. La cause en est le maintien du Concordat de 1801.

En Alsace, moins besoin de la traditionnelle quête ! DR En Alsace, moins besoin de la traditionnelle quête !

Si pour le Français « métropolitain », il est logique, dans une parfaite démarche laïque, de voir l’Etat ne pas se mêler des affaires religieuses, et réciproquement, il peut être étonné de voir que la fiche de paie des représentants des confessions chrétiennes et juives sont signés… par la République française !

Et pour cause, le Concordat de 1801 plaçait les prêtres sous la hiérarchie de l’Etat français ; presque assimilés à des fonctionnaires, ceux-ci recevaient leur paie de l’Etat, tel des employés. Après la séparation de l’Eglise et de l’Etat opérée en 1905, les prêtres durent se vouer à la générosité des fidèles ainsi qu’à l’aide de leur hiérarchie ecclésiastique.
L’Alsace, elle, qui redevint française en 1918, et qui lutta pour garder les clauses du Concordat, continue à voir les prêtres officiant sur son territoire recevoir un salaire de l’Etat.

Si cette prise en charge des ministres religieux se limite aux confessions catholique, protestantes (Luthérienne et Calviniste) et juive, on parle d’y ajouter les imams musulmans, parallèlement à l’affirmation d’une forte communauté musulmane vivant en Alsace. Si les imams ne sont pas concernés par les règles du Concordat, c'est parce que l'islam ne faisait pas partie ne faisait pas partie des cultes reconnus en 1801.

Combien sont payés les prêtres, rabins et pasteurs en Alsace ?

Les salaires des prêtres, pasteurs et rabins varient en fonction de leur ancienneté et de leur rôle. En début de carrière les responsables religieux gagnent 1200€ net par mois, 2200€ en fin de carrière. Le salaire de l'archevêque de Strasbourg peut atteindre jusqu'à 5000€ net.

  Commentaires

  • Tous les commentaires (20)
  • Alain | 25/11/16 | 14h25

    Oui bénéficiant du concordat. Preuve charges cpam 25%!!!!!
    Reste France 20%?????

  • Séverin Borini | 24/11/16 | 1h36

    C'est ça la vraie France, celle qui dignifie ces prêtres, gardiens de la culture occidentale, de l'identité chrétienne.

  • Laurent | 14/08/16 | 6h18

    Il n'y a pas qu'en Alsace que l'on paie les prêtres.
    En Moselle,c'est également le cas ! De même, la sécurité sociale est excédentaire. Tout comme chez nos amis alsaciens : on oublie trop vite que la Moselle a aussi été annexée comme l'Alsace et donc bénéficie également du droit local...

  • Louve Bleue | 25/06/16 | 8h06

    La continuité de cela est contraire à la laïcité de la France. Et il faudrait insister sur le fait qu'en Allemagne le droit a évolué. Ceux qui se déclarent non croyants ne paient plus l'impôt religieux. Or avec la conservation de ce concordat les Français continuent de payer des prêtres, pasteurs, etc. sans qu'on leur demande s'ils sont croyants ou non.

  • Arnaud | 24/06/16 | 20h56

    Il est inadmissible de continuer à vivre ainsi au sein d'une république laïque.
    Mon grand père s'est battu à Verdun, pour les Alsaciens, pour les Mosellans....
    Cent ans après, les Allsako-Mosellans s'arqueboutent sur des dispositions du xixème siècle !
    Il est temps de rentrer pleinement dans la république....

  • Johannes | 02/06/16 | 19h10

    Le concordat est essentiel à l'Alsace, il faut le maintenir. Mais il ne faut surtout pas y ajouter l'islam. Le concordat permet à l'Alsace de maintenir sa culture religieuse et identitaire. L'argent donné aux paroisses alsaciennes finance des écoles, collèges et lycées d'élites comme le lycée privé protestant Gymnase Jean Sturm.

  • pira | 29/04/16 | 14h11

    C'est un vrai scandale de payer les représentants de sectes et la laïcité ! Séparation de l'état et des sectes..

  • céline | 11/08/15 | 17h43

    continuons de payer nos prêtres ; les vraies valeurs n'ont pas de prix ;
    d'ailleurs, en Alsace, ce sont les alsaciens qui paient, notre sécurité sociale est excédentaire ;

    que ceux qui critiquent, en prennent de la graine.

  • colson gerard | 17/07/15 | 8h23

    Vous oubliez la Moselle. La sécu n'a jamais été en déficit contrairement à la France

  • Frédéric Bérard | 19/03/15 | 9h09

    Beaucoup devraient se documenter sur le Concordat, le contexte de sa création, les conditions de son maintien (et de son extension, cf. DOM-TOM).
    On est dans le complet délire. Comme le disait certain ex-président de la République: "Abrogation? Si vous voulez, ça coûte pas cher..."

  • Tous les commentaires (20)

A voir également

Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS