Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Spectacles>Humour>Magdane : Les plus grands sketchs

Magdane : Les plus grands sketchs

  • Du 25/11/2017 au 23/6/2018

    France

        

Un résumé de 35 ans de rire, en 2h de fous rires avec l'humoriste Roland Magdane.

Roland Magdane DR Roland Magdane

Régulièrement interpellé par ses fans à la fin de ses spectacles qui lui demandaient de refaire tel ou tel sketch culte de sa carrière, l'humoriste Roland Magdane a décidé de se lancer avec le"best of" de ses meilleurs sketchs, dont certains ont quatre décennies. Il a gentiment accepté de répondre à nos questions par téléphone de bon matin... pendant que ses chiens lui faisaient la misère à la maison ! ☛ Propos recueillis par Mike Obri

JDS : On vous réclamait de plus en plus souvent vos anciens sketchs les plus connus... vous avez fini par craquer avec ce best-of ?

Roland Magdane : C’est ça ! Les gens aiment bien la nostalgie. J’ai commencé à glisser d’anciens sketchs au milieu des nouveaux : d’une, ils faisaient toujours marrer le public ; de deux, ça m’amusait de les rejouer. Et si je m’amuse, je me dis que le public va s’amuser aussi. En 40 ans, il y en a eu beaucoup, des sketchs... certains sont passés à la trappe car vraiment plus d’actualité. D’autres, je n’avais même plus les textes : à l’époque, il n’y avait pas d’ordinateur ! J’ai dû repomper mes propres textes sur internet, comme le sketch du « Jeu de Cartes » !

Certains classiques ont été revus et corrigés ?

Oui, ce sont comme des chansons qu’il faut remasteriser. Aujourd’hui, c’est la loi de la zappette. Les sketchs des années 80 et 90 étaient plus longs à se mettre en place. Le public demande un rythme plus soutenu. J’ai cherché à faire un vrai spectacle de 2h avec une unité, même si on saute d’un sketch de 1985 à un autre des années 2000. On va retrouver « Benoît l’adolescent » qu’on me demande beaucoup car il est intergénérationnel. Et « les Organes » ou « les Modes d’emploi » (Il lâche le combiné). Lascar, Louna !!! Pardon, ce sont mes chiens, ils font n’importe quoi dans le jardin ! Y’en a un qui essaie de se faire la malle ! (Rires)

Même si vous êtes discret dans les médias, vous êtes toujours aussi populaire après 40 années de scène... vous avez un secret de longévité ?

Je n’en reviens pas moi-même de cette carrière ! Parler de ma vie dans les journaux, ce n’est pas moi... j’ai la chance que le public vienne me voir sans cela. Je suis un peu comme le bon copain qui les fait toujours marrer. Il faut être honnête avec les gens. Une année, j’ai commencé à roder un nouveau one man show, mais il n’était pas très bon. J’ai annulé la tournée prévue. Les gens font un effort financier pour venir vous voir, alors qu’à la télé ou sur internet, tout est gratuit. Il ne faut jamais l’oublier. Un truc que je me dis parfois : « si je repasse dans trois mois ici, dans la même ville, est-ce que les gens reviendraient ? » Si c’est oui, c’est que j’ai bien travaillé. Je vous jure que je bosse énormément. Je passe trois heures par jour à écrire. Le prochain spectacle s’appellera 100% Nouveau... (Aux chiens, qui aboient) Lascar !!! Bon sang ! Ahh... On est bien gardés... Si une mouche pète dans le jardin, ils sont immédiatement sur l’affaire !

A 68 ans, certains rêvent de profiter de leur retraite. Vous, jamais ?

Je pourrais m’arrêter. Je suis un peu le dernier des Mohicans. Il faut en vouloir pour monter encore sur scène quand on n’en a plus besoin financièrement. C’est le plus beau métier du monde, mais il reste dur, entre les avions, les trains, les autographes tard le soir, les hôtels... Mais ma richesse, ce ne sont pas les bagnoles ou les maisons, c’est le public. Ce n’est pas juste une flagornerie. Sur mon bureau repose la lampe de mineur de mon papa, qui est arrivé en France alors qu’il n’avait rien. En voilà, un métier terrible ! Moi, j’ai la chance de jouer et de voyager partout en France.

Vous connaissez un peu l’Alsace ?

Le papa de ma femme est Alsacien ! C’est une région que j’aime bien. J’y suis passé pour mes spectacles, mais j’y vais aussi régulièrement pour rendre visite à mon grand copain Marc Haeberlin, à l’Auberge de l’Ill. Chaque région a son charme, mais en Alsace, vous faites fort pendant la période de Noël... Un truc que j’adore, c’est l’ambiance des Winstubs. Plusieurs générations s’y retrouvent autour de vos bonnes saucisses !

Infos pratiques

 Galerie photos

  • Roland Magdane DR
  • Magdane : Les plus grands sketchs DR

  Commentaires

A voir également

Le QUIZ de la semaine Foire aux Vins de Belfort Foire aux Vins de Belfort

On vous invite à la Foire aux Vins de Belfort, du 29 août au 2 septembre 2018. 50 entrées à gagner ! Attention, les gagnants seront informés par mail à partir du 21 août.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 310

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS