La Bande à Part - Flaxlanden

Les Impropulseurs de Mulhouse, une joyeuse troupe de théâtre amateur férue d\'improvisation ! DR

La troupe La Bande à Part est née en 2000. Elle est composée de 15 à 20 membres. Tous les ans, un spectacle mélant rire, humour, danse, chant et film, est représenté au mois de mars et avril.

Suite à la fermeture de la salle de musique de Flaxlanden, la troupe commence à jouer à Luemschwiller, puis à Hochstatt. Les costumes et décors de chaque pièce sont créés par la troupe elle-même.

La bande à part reverse quelques bénéfices à des oeuvres caritatives.

Infos pratiques

Vous aimerez aussi

Commentaires

  • Gérard d'Altkirch | 17/11/19 | 15h41

    Tout d'abord' je ne mettrai que mon prénom. Je souhaite répondre à xoiajrpoijafpi pour son commentaire du 26/11/17 qui souhaite visiblement rester dans l'anonymat pour égratigner la troupe de théâtre "La bande à part" de Flaxlanden. J'assiste à leurs représentations depuis 2009 et ne me suis jamais ennuyé. Il peut y avoir au début de chaque pièce un petit temps de flottement en attendant que la mayonnaise prenne avec le public mais ses applaudissements témoignent de sa satisfaction. Certains comiques professionnels ne me font pas forcément plus rire et n'ont pas forcément plus de charisme. Quant au prix des consommations il suffit de s'intéresser à l'association avant de critiquer , pour savoir qu'elle reverse ses bénéfices au profit d'actions de bienfaisance et de comparer les tarifs avec ceux d'un restaurant. Quand je n'ai pas d'argent, je ne sors pas.
    A bonne entendeur.

  • xoiajrpoijafpij | 26/11/17 | 21h31

    J’ai assisté à la représentation de cette troupe à flaxlanden pour la pièce "des astres de noel". Jamais aucune pièce n'aura aussi bien porté son nom. Un vrai désastre ! Blagues téléphonées, humour incompréhensible (dans le sens absurde du terme), la sono et la disposition de la salle n'arrange rien pour le comique de situation (nous allons supposer qu'il y en avait, personnellement j'ai été si mal placé que je me suis contenté de l'audio). J'étais alors soulagé d'avoir pu prendre un verre pour essayer de mieux me mettre dans le bain. Malheureusement la bouteille était trop chère. Les scènes longues. On ne comprend pas trop où on souhaite emmener le spectateur. 1h30 de spectacle puis ça s'arrête ! ouf ! mais la torture reprend 1h30 de plus, tout aussi incompréhensive.

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !