Publicité
Gastronomie>Vins>Cave à Vin : mode d’emploi

Cave à Vin : mode d’emploi

Cave à Vin : mode d’emploi Cave à Vin : mode d’emploi DR

La cave idéale est creusée dans le roc. Avant d’investir dans un marteau piqueur, rappelez-vous que sous nos pieds, en plaine d’Alsace, vous tomberez rapidement sur la nappe phréatique la plus importante d’Europe et seul le goujat met de l’eau dans son vin. Essayez plutôt de recréer les conditions de cette grotte.

Ventilation.
L’air doit être renouvelé régulièrement. Des trous d’aération sont à prévoir…

Hygrométrie élevée (75 à 80%).
Sinon les bouchons peuvent sécher, devenir poreux, et l’air dans la bouteille est l’ennemi du vin. Ambiance trop humide, le bouchon peut pourrir et cette odeur est tout aussi incompatible avec la philosophie. Rassurez-vous, il est très facile de corriger ses valeurs avec un sol de gravillon ou de sable. Le caillou est l’ami du vin.

Une absence d’odeur.
A moins, évidemment, d’apprécier une finale de mazout ou de térébenthine dans son verre.

Une obscurité.
Tant mieux, vous économiserez un peu d’énergie. Veillez à proscrire également le bruit et les vibrations parasites. (Secouez-moi, secouez-moi n’est pas le slogan de Château Margaux)

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !