Magazine>La rencontre>Recontre avec Marc Früh : 20 ans au service de la Foire aux Vins

Recontre avec Marc Früh : 20 ans au service de la Foire aux Vins

Marc Früh : 20 ans de responsabilité à la Foire aux Vins Marc Früh : 20 ans de responsabilité à la Foire aux Vins DR

Marc Früh s’occupe depuis 20 ans de la partie financière, administrative et technique du Parc Expo de Colmar. Pendant la Foire aux Vins, il sera aux aguets pour que l’événement se passe sans accrocs.

Propos recueillis en juin 2014.

Marc Früh compare le Parc Expo à un « gros bateau » : une grosse machine à lancer, grouillant d’activités, avec différents équipages, avec des milliers de passagers qu’il faut emmener à bon port.

Et comme lui est le responsable financier, administratif et technique du Parc, cela fait beaucoup de dossier à traiter sur son bureau : gérer les équipes qui montent et démontent les stands pour les manifestations, lancer des appels d’offre et compter chaque centime pour les événements organisés, louer des espaces et proposer des prestations aux entreprises, prévoir les travaux de maintenance du bâtiment, renouveler les équipements techniques…

Un monde fait de chiffres et de dates, car Marc Früh doit gérer un calendrier serré, surtout quand arrivent les mois de mai et juin, riches en manifestations : « Cette semaine, on a eu la Ligue d’Alsace de foot le même week-end que Millésime Alsace, puis on accueille les établissements Leclerc puis l’élection de Miss Alsace dans la foulée. On y va vraiment au chausse-pied : il y a une manif qui entre, une qui sort. Mon boulot, c’est d’évaluer au mieux possible l’utilisation des bâtiments », précise le responsable.

Equilibrer le budget

Mais le gros événement de l’été, c’est bien sûr la Foire aux Vins. Le responsable financier a l’œil rivé sur les ventes de la billetterie, dans la mesure où la Foire aux Vins représente 60 à 70% du budget annuel du Parc Expo. « La grosse inconnue, c’est le théâtre. Quand on signe un contrat avec un artiste, on fait des simulations de fréquentation, mais elles ne sont pas toujours tenues. Il faut faire rentrer 6000 personnes en moyenne par soir pour équilibrer le budget et ne pas perdre de l’argent, car vous avez de toute façon les frais à payer (technique, sécurité, gardiennage…) », souligne Marc Früh. Il y a les années à oublier, comme 2012 avec trois mauvais soirs, et les années à célébrer, comme 2011, où la Foire a battu son record de fréquentation.

Gérer les imprévus

Et il y a les mésaventures qu’on n’oubliera pas de si tôt, comme lors du concert de Scorpions : « Le matin du concert, la production nous réclame un pack électrogène pour les instruments sur scène, avec la menace de ne pas jouer le soir : allez chercher un groupe de 60 Kwatt un dimanche matin ! On a activé tous nos réseaux et trouvé une entreprise de Colmar qui en avait un à disposition. Il fallait encore trouver un 4x4 pour aller le chercher. Mais à 18h, tout était en place pour jouer. »

Quand l’imprévu débarque en plein concert, c’est plus compliqué à gérer comme lors de la coupure de courant pendant un concert de The Cranberries : « Une porte s’est refermée sur un câble électrique et l’a sectionné. Comme il était branché sur le même disjoncteur que l’éclairage du théâtre, il a coupé l’éclairage principal. Le temps qu’on trouve le problème, qu’on redémarre les équipements, il nous a fallu une demi-heure, la prestation a été un peu gâchée. C’est le hasard qui fait que... mais on se doit de réagir le plus rapidement possible. »

Avec tout ça, Marc Früh a-t-il seulement le temps de profiter de l’événement ? « On a toujours la tête dans le guidon pour éviter les incidents, anticiper les problèmes, qui sont nos deux maître-mots. Je n’ai jamais vu un concert en entier en 20 ans ! »

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview par Mike Obri. Propos recueillis en […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Iryna Shcherbak, danseuse de cabaret : des sacrifices nombreux... pour le plaisir des yeux
    Iryna Shcherbak, danseuse de cabaret : des sacrifices nombreux... pour le plaisir des yeux

    La rencontre

    Iryna danse depuis deux ans au music-hall de Soultzmatt, le Paradis des Sources. C'est une jeune femme au tempérament affirmé et qui a de l'ambition ! Elle nous explique son parcours et ses aspirations.   Par Mike Obri Iryna est née à Kiev, en Ukraine, il y a 23 ans. Elle travaille au Paradis des Sources, depuis deux ans et parle déjà fort […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !