Magazine>La rencontre>Mélodie Baeumlin, créatrice du Pass-écobio

Mélodie Baeumlin, créatrice du Pass-écobio

Mélodie Baeumlin, créatrice du Pass-écobio Mélodie Baeumlin, créatrice du Pass-écobio DR

Jeune entrepreneuse installée à Rixheim, Mélodie Baeumlin lance le Pass-écobio dans le Haut-Rhin. Il permet de bénéficier de réductions chez des prestataires, qui, comme elle, sont engagés dans une démarche bio, éthique et durable.

Propos recueillis en décembre 2015.

Se faire une coupe chez un coiffeur qui utilise des soins végétaux, retrouver le goût du bon pain chez un boulanger bio, prendre soin de soi et de sa santé chez le naturopathe… Voici la vie rêvée de Mélodie Baeumlin, jeune entrepreneuse de 29 ans installée à Rixheim, qui veut favoriser une consommation éthique et responsable. Elle vient donc de lancer le Pass-écobio qui, pour 65€, donne droit à des réductions de bienvenue et de fidélité chez 77 prestataires dans le Haut-Rhin, dans divers domaines (alimentation, restauration, beauté, santé, loisirs, artisanat, services) : « Avec ce pass, on peut se mettre au bio et au local pour moins cher, au quotidien. C’est à la fois un levier pour passer le cap et se mettre au bio de façon régulière, mais aussi un moyen de faire des économies pour ceux qui sont déjà convaincus », souligne-t-elle. Cette tête bien faite, diplômée d’une licence de Droit, d’un master Ressources Humaines et master en Marketing, occupait jusqu’alors un poste de responsable marketing et communication pour le compte d’un fabriquant de vélo. Mais elle a tout abandonné pour se consacrer à ce projet en phase avec la préoccupation des consommateurs : « De plus en plus de gens prennent conscience que l’on marche sur la tête en matière de consommation. Au sortir de la Seconde guerre mondiale, le budget d’un ménage pour l’alimentaire était de 57%. Aujourd’hui, il est tombé à 13%. Nos besoins n’ont pas changé, mais les gens sont habitués à payer leur alimentation moins chère au détriment de la qualité. Il faut savoir remettre les choses à leur place. »

Une prise de conscience

Mélodie Baeumlin a remis les choses à leur place, suite à une série d’événements douloureux : « J’ai perdu beaucoup de gens, en peu de temps, dont mon parrain, avec qui j’étais très proche, mort d’un cancer du cerveau. J’ai pris conscience que notre mode de vie industriel et moderne a engendré un tas de maladie, et notamment des cancers qui ont explosé ces dernières années, sans commune mesure avec les statistiques en Asie. Je me suis alors énormément documentée et intéressée aux traitements alternatifs. ». La jeune femme commence alors son « cheminement » comme elle l’appelle. Dans un premier temps, elle change son alimentation pour passer au tout bio : « Tout est beaucoup plus savoureux, riche en minéraux, nutriments, oligo-éléments. Le corps se nourrit plus en profondeur et cela a changé ma vie, ma digestion, mon sommeil, ma peau… Il y a tellement d’effets positifs ! » vante l’entrepreneuse. Cela a même amélioré les performances de cette grande sportive, qui s’alignait il y peu encore dans des trails, triathlons et raids en pleine nature. Des aventures qui l’ont bien aidée dans son entreprise : « Je me souviens de mon premier raid de 7h où nous avions oublié notre ravitaillement : c’est là où l’on se rend compte de quoi est capable le corps. Je me souviens aussi d’un raid sous des trombes d’eau fini sous une couverture de survie, au bord de l’hypothermie. Cela permet de se découvrir et de repousser les limites », commente-t-elle.
Ses convictions vont au-delà de la consommation bio, elle qui s’insurge contre les lobbys qui agissent contre l’intérêt commun, ou des catastrophes qui détruisent la planète. Après avoir éliminé les pesticides de son corps, elle a cherché à éliminer les produits toxiques dans sa trousse de beauté et dans son logement. « Pour les produits ménagers, j’utilise du savon noir et du vinaigre blanc. On a besoin de rien d’autre, et surtout pas de polluer son air intérieur et la nappe phréatique. L’écologie, c’est beaucoup plus simple que ce que l’on pense… », avance la jeune femme. Et elle est persuadée que l’on peut agir, chacun à son rythme, à sa petite échelle : « Le pouvoir est dans le caddie des consommateurs, c’est eux qui vont permettre de changer les choses. »

◊ OÙ LE TROUVER ?
Le Pass Eco-Bio est vendu au prix de 65€ dans certaines librairies et boutiques bio, et en ligne sur
www.pass-ecobio.fr

Des goûts & des couleurs

En boucle sur votre Ipod ?
Christine and the Queens

Votre livre de chevet ?
L’alchimiste de Paulo Coelho

Une personnalité que vous admirez ?
Pierre Rabhi qui a tout compris avec sa « sobriété heureuse » : c’est ce qui lui correspond et c’est ce vers quoi on devrait tous tendre.

Un endroit où vous vous sentez bien ?
En montagne

Ce qui vous émerveille dans la vie ?
Mon fils de 3 ans, c’est l’âge où l’on s’émerveille de tout et je m’émerveille à travers lui

Votre dernière grosse colère ?
La rupture des barrages au Brésil (qui a provoqué une coulée de boue toxique et une des pires catastrophes naturelles du pays, NDLR), comme toutes les négligences faites sur le dos de l’environnement pour gagner de l’argent.

Infos pratiques

Renseignements :

Commentaires

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble  -  Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview par Mike Obri. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview par Mike Obri. Propos recueillis en […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Margaux et Martin : duo de choc sur scène, duo de charme à la ville
    Margaux et Martin : duo de choc sur scène, duo de charme à la ville

    La rencontre

    Margaux et Martin, 50 ans à eux deux, forment un duo musical piano-voix depuis 2017. Ces p'tits jeunes font un tabac sur les scènes alsaciennes avec leurs chansons à texte. on en cause ? Par Mike Obri Margaux et Martin ont la fraîcheur et l'énergie de leur jeunesse. The World is Yours, c'était le mantra de Scarface. Les deux jeunes gens se sont […]

Le QUIZ de la semaine Maison et Innovations

Cette semaine, on vous invite au Salon Maison et Innovations à Belfort-Andelnans. 40 entrées sont en jeu !

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !