Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>Rencontre avec Stéphanie Pain, directrice du cinéma Bel-Air

Rencontre avec Stéphanie Pain, directrice du cinéma Bel-Air

      

A la tête du Bel Air depuis 12 ans, Stéphanie Pain défend un cinéma d’art et d’essai, diffusant des films que l’on ne verrait pas ailleurs. Une carrière loin d’être calculée...

Stéphanie Pain espère franchir la barre des 30 000 entrées au cinéma Bel Air cette année © Sandrine Bavard Stéphanie Pain espère franchir la barre des 30 000 entrées au cinéma Bel Air cette année

Propos recueillis en janvier 2013.

Il y a comme ça des révélations dans une vie qui peuvent en faire changer leurs cours. Pour Stéphanie Pain, directrice du Bel Air, ce fut Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone : « Ce film m’a happé totalement et j’ai découvert que les films pouvaient procurer un plaisir immense. » Elle est alors adolescente et suit les ciné-clubs sur France 3, enregistrant les films sur VHS : Truffaut, Tati, Chaplin…

Quand elle se retourne sur son parcours, avec ses deux sœurs qui travaillent dans l’audiovisuel, elle se dit qu’elle le doit aussi peut-être à son père : « Il a tourné des films 8 mm en Afrique et on se regroupait en famille pour regarder la projection. C’est un rituel qu’on adorait avec mes sœurs, même si mon père est loin d’être un grand réalisateur… », plaisante-t-elle.

Les débuts dans l'association

Puis, ses études l’amènent à Mulhouse, où elle passe une maîtrise des métiers de la culture, des archives, de la documentation pour les collectivités territoriales, qui la fait travailler pour la mairie et au musée des chemins de fer. « Comme je débarquais à Mulhouse depuis ma Vendée, que je ne connaissais personne, je me suis dit que le meilleur moyen de m’intégrer serait d’entrer dans une association. Et je suis devenue bénévole au Bel Air pendant 5 ans, en faisant la caisse, le bar, le contrôle des billets, la projection… Puis j’ai travaillé sur la communication presse, les scolaires, l’organisation de soirée pour le festival Espoir en 35 mm. Et mine de rien, ça m’a fait un sacré bagage. » Après les départs successifs de Stéphane Libs et Christophe Hager, elle devient la directrice du cinéma en 2001.

Un cinéma militant

Depuis plus de 10 ans, Stéphanie Pain défend le cinéma d’art et d’essai à la tête du Bel Air, petit poucet du cinéma mulhousien avec son unique salle de 125 places face au Kinepolis (14 salles) et le Palace (8 salles). Elle programme des films que l’on ne verrait pas ailleurs dans le département, avec des succès inattendus comme le film turc Evim Sensim, d’Ozcan Deniz qui a réuni 82 spectateurs en moyenne. Des choix qui répondent à un seul impératif : « J’aime bien qu’on m’embarque dans une histoire et ne pas être dans ma réalité pendant une1h30, peut importe si l’histoire est triste, gaie, si c’est un film pointu ou grand public. », lâche-t-elle.

Le Bel Air, c’est aussi une autre conception du cinéma, avec des rencontres organisées régulièrement pour aller au-delà du film : « C’est important de laisser place à des associations qui font un gros travail d’alerte, qui viennent apporter des éclairages avec des éléments chiffrés, et qui parle également de la situation locale. Les gens en débattent avec les intervenants, puis au bar entre eux, et ça se prolonge parfois jusque dans la rue. »

Une survie grâce aux subventions

Mais tenir ce cinéma debout est un combat de longue haleine. L’an dernier, le cinéma est passé au numérique et doit faire 10 sorties nationales par an pour rembourser son emprunt. Il doit diffuser au moins 70% de films d’art et d’essai pour toucher les subventions de l’état. Et il espère atteindre les 30 000 entrées en 2013 pour s’assurer les subventions européennes. « L’Europe nous soutient aujourd’hui, parce qu’on fait un travail de promotion du cinéma européen et auprès du jeune public, mais si on n’atteint pas ce critère, elle pourrait suspendre son aide. C’est comme une épée de Damoclès au-dessus de notre tête. »

Infos pratiques

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg  -  Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Denis Leroy, directeur de l\'Ecomusée d\'Alsace : « Je mise sur l\'énergie collective de ce lieu »
    Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

    La rencontre

    Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine Foire aux Vins Colmar 2019 Foire aux Vins Colmar 2019

Cette semaine, on prépare déjà l'été et on vous offre vos places pour assister aux concerts du Festival de la Foire aux Vins de Colmar 2019 ! À gagner : - 5 x 2 places pour Aldebert - 3 x 2 places pour - M - - 3 x 2 places pour Supertramp's Cock Robin Murray Head Attention, les gagnants seront prévenus par mail à la suite du jeu.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 320

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.