Magazine>Le match>Spéciale St-Valentin : Rencontres à l'ancienne VS. Tinder

Spéciale St-Valentin : Rencontres à l'ancienne VS. Tinder

Le match

Rencontres à l'ancienne

https://www.jds.fr/medias/image/speciale-st-valentin-rencontres-a-l-ancienne-vs-ti-59287 © Leah-Anne Thompson - Fotolia.com

Les smartphones, les nouvelles technologies et rencontrer l’amour sur internet, très peu pour vous. N’importe quoi, même ! Non. Vous, les rencontres, la drague, les filles, c’est à l’ancienne, à la Sacha Distel.

? Ca se saurait, si on avait fait mieux que les bals pour draguer... : Vous avez clairement la nostalgie des musettes, des valses et surtout du dernier slow avant la fermeture. Bon sang, une bonne ballade de Johnny... du Barry White, du Sardou ou du Herbert Léonard, voilà comment on fait craquer une femme. Dreyeckland, ils ont tout compris ! Mouiii, pour le plaisiiiiiiiir...

? La Saint-Valentin, c’est pas fait pour les chiens : Les traditions, vous aimez bien ça. Si déjà elles existent, c’est qu’il faut les respecter, non ? Manger du foie gras à Noël, manger une galette le 6 janvier... en Alsace, d’ailleurs, les traditions, c’est souvent de manger. Et surtout, à la Saint-Valentin, il faut emmener Madame au restaurant ! C’est comme ça, pas le choix. Allez hop, ce soir, la Monique, vous allez la faire rêver. Oui, ce soir... vous allez fluncher.

? Faire le crooner, ça marche : Le samedi soir, on vous trouvait systématiquement sur la piste de danse de la Ferme Elter à Colmar, à faire le taxi boy. Chemise grande ouverte. Mocassins pieds nus. Brillantine. Si ça marchait en 89, ça doit encore marcher aujourd’hui.

? Et les agences matrimoniales, alors ? : Vous ne comprenez pas comment il est possible de faire des rencontres sur internet ou avec son téléphone. « Les gens sont devenus fous », pensez-vous. Il y a les agences matrimoniales si on veut faire des rencontres ! Et les petites annonces dans le PAM ! Bon. Avec tout ça, on a la preuve que vous avez plus de 60 ans.

Tinder

https://www.jds.fr/medias/image/speciale-st-valentin-rencontres-a-l-ancienne-vs-ti-1-59288 DR

Vous vous demandez comment les gens faisaient avant pour se rencontrer. Comment vos parents se sont-ils trouvés, d’ailleurs ?! Un malentendu, sans doute. En 2017, c’est sur Tinder que ça se passe.

? Mais qu’est-ce qu’il pouvaient bien fabriquer avant ? : On vous en a parlé un jour. Un objet connecté existait avant l’arrivée d’internet... le Minitruc, là. Minitel. Les couples devaient se former sur le Minitel. Ou alors dans les bals pour vieux. Heureusement, tout ça, ça n’existe plus. Ou seulement dans le Sundgau.

? Meetic, c’était vachement old school : Envoyer un mail pour draguer, c’était déjà has been en 2012. Et pourquoi pas écrire une lettre, tant qu’on y est... comme au temps de Ponce Pilate (celui qui a inventé le fitness) !

? Vous enchaînez les swipes avec succès : Swiper, c’est le fait de balancer les photos des célibataires à droite ou à gauche pour les supprimer ou leur faire savoir qu’on les kiffe. On peut d’ailleurs facilement estimer votre succès sur Tinder au nombre de numéros bloqués sur votre Snapchat ou Whatsapp. Quand vous dépassez la centaine, c’est que vous n’êtes pas trop mauvais.

? Les bons conseils pour attraper : Si vous ne matchez jamais, c’est que votre photo de profil craint. Pas de photo de groupe ! Pas de photo du chat. Ou de vous avec le chien. Les photos de chasse/de pêche provoquent rarement des coups de coeur chez les dames. Pas de photo des enfants ! Et qui va croire que vous êtes « médecin » alors que vous posez avec les doigts en forme de V devant une Mercedes ?! Soyez logiques. Et les accroches type « Est-ce que ton père travaille chez Nintendo, parce que t’as un corps de DS », vous oubliez aussi.  ? M.O.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !