Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Formation>Métiers>Les infirmières ne connaissent pas la crise

Les infirmières ne connaissent pas la crise

  • Centre de formation aux Métiers de la Santé - 2, rue du Dr.Mangeney Mulhouse

        

L'Institut de Formation aux Métiers de la Santé de Mulhouse forme notamment les infirmiers et infirmières de demain. De la bouche même de ces futurs professionnels, les trois années d'études sont loin d'être une promenade de santé (admirez le jeu de mot), mais ce métier-là, ce n'est pas un travail lambda, c'est avant tout une vocation.

L\'IFSI de Mulhouse DR L'IFSI de Mulhouse

Devenir infirmier ou infirmière, cela demande du temps et de la pratique : trois années en Institut de formation, soit 4200 heures, la moitié passée en cours, l'autre en stage dans les hôpitaux ou les cliniques de la région. Bien qu'il y ait plus de 450 000 infirmiers en France, la profession manque toujours autant de bras.

La garantie de l'emploi

« La demande est toujours aussi forte dans le métier », affirme Marilyn Teissier, directrice de la formation en soins infirmiers. « On est assuré de trouver un travail à la suite de l'obtention du diplôme d'Etat. Nous accueillons environ 170 élèves en première année à Mulhouse. Un bon tiers de ces étudiants est embauché à la fin de la troisième année par le Centre Hospitalier de Mulhouse. Le reste part dans d'autres hôpitaux ou cliniques privées, travaille en libéral ou se lance dans des spécialisations ».

A vrai dire, devenir infirmier, c'est presque se garantir un travail à vie et éviter les affres du chômage, pour peu qu'on en ait réellement envie. Car ce métier-là n'est pas un métier comme les autres. « Les épreuves départementales réunissent 1500 candidats à l'admission en institut - il y en a trois dans le Haut-Rhin. Les études demandent beaucoup d'investissement, le métier d'infirmier n'est pas un métier lambda. Sur 3 ans, il y a 7 stages à effectuer, avec un suivi personnalisé, individualisé. Chaque stage à l'hôpital est analysé, on y fait un bilan des choses à améliorer, de la qualité de la pratique, de l'autonomie de l'élève. Le but est d'atteindre un niveau de sécurité et de qualité maximale. Car au bout du compte, le bénéficiaire sera le futur patient, donc, potentiellement vous et moi », analyse Marilyn Teissier. Dix grandes compétences sont à acquérir, comme la qualité d'accompagnement des patients, la pertinence des diagnostics, la qualité des soins, la prévention...

L'alliance fait la force

Enfin, ce que l'on remarque rapidement chez les élèves infirmiers, c'est leur esprit de cohésion et leur apparente grande maturité, alors que certains inscrits en première année n'ont même pas encore 19 ans. « Il faut savoir mettre de la distance entre le travail et notre vie personnelle », commente avec philosophie Ibtissame, élève de deuxième année. « C'est un métier qui demande de l'humanisme et de la compréhension. Tout le monde n'est pas fait pour ça, il faut bien réfléchir avant de s'y lancer. Mais à l'Institut, c'est l'esprit d'équipe qui règne ! », conclut-elle. Etre infirmier demande ainsi compétences, polyvalence et assurance. Cela vous tente ?

Plus d'infos sur : www.ch-mulhouse.fr, rubrique Carrières. Bonne chance !

Infos pratiques

Guide des métiers en Alsace

  Commentaires

A voir également

Formation
Le QUIZ de la semaine Foire aux vins de Belfort Foire aux vins de Belfort

Cette semaine le JDS vous invite à la Foire aux Vins de Belfort qui se tiendra du 29 août au 3 septembre au Parc Expo. 25 lots de 2 entrées à gagner

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 299

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS