Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Guide du cuisinier>La ronde des fromages de Noël

La ronde des fromages de Noël

        

L'UNESCO a décidé d'inclure le repas gastronomique français dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

La ronde des  fromages de Noël © Dani Vincek - Fotolia.com La ronde des fromages de Noël

Cet événement majeur, dont la portée nous échappe, nous incite à apporter notre petite pierre à la construction. Pas de véritable repas français sans fromage, ni convivialité sans humour, et notre mensuel va s'intéresser à notre spécificité nationale qui, dans un souci d'égalité et du respect des différences, réussit à placer sur deux piédestaux côte à côte le parfum qui sent bon et les fromages qui puent.

Dans notre pays, vache, chèvre et brebis pourraient suffire à classer nos spécialités fromagères, mais ce serait trop simple. Ce serait ignorer la complexité d'un peuple qui, plus qu'un autre, se revendique comme une somme d'individualités qui choisissent un destin commun et non comme un tout préformaté uniforme. Charles de Gaulle ne s'y est pas trompé en déclarant : « Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe plus de 300 sortes de fromage ? ».

Notons que l'on admet aujourd'hui la présence d'un millier de fromages différents sur les étals français.

Pas de véritable repas français sans fromage

D'autres se sont concentrés sur un classement plus technique selon la particularité d'élaboration. Pâte pressée (non cuite, demi-cuite ou cuite), pâte molle (à croûte fleurie, lavée ou naturelle) et pâte fraîche (filée, fondue ou persillée). Chaque région revendique sa tradition, son terroir d'animaux et de pâturages, son savoir-faire mais tous les vrais amoureux de fromage se retrouvent pour dénoncer l'industrialisation et les normes européennes bien trop drastiques pour empêcher à long terme une uniformisation du goût.

L'ennemi ? La pasteurisation. Ce procédé, qui consiste à chauffer à 72° pendant une trentaine de secondes le lait, permet de conserver plus longtemps le produit et d'éviter la prolifération de sinistres bactéries déclarées dangereuses pour la femme enceinte et tous les hypocondriaques de la terre. C'est bien évidemment au détriment du goût car la température élimine une bonne partie des ferments lactiques.

La solution ? Le lait cru... A part la femme enceinte qui, de toute manière préfèrera manger des cornichons en pleine nuit avec une tartine de miel, nous ne pouvons qu'inciter nos lecteurs à pencher pour les produits fermiers à base de lait cru. Le lobby des petits producteurs est certainement moins efficace que ceux des industriels, sinon nous apprendrions que ce procédé naturel, outre le goût, agirait contre certaines allergies et serait champion pour reconstituer la flore intestinale après absorption d'antibiotiques.

Confectionner son plateau de fromages
Évitons le pire...choisissons l'idéal !

Le plateau de fromages, c'est un peu comme une cave à vins idéale : une utopie et une quête.
On peut commencer par aborder le problème à l'envers.
Quel serait le pire des plateaux de fromages que l'esprit humain soit capable d'envisager ?
- Quatre portions de fromage cuit à pâte fondante élégamment enchâssées dans son écrin d'aluminium, agrémentées d'une petite languette rouge d'ouverture.
- Un fromage à pâte pressée sans croûte de couleur jaune pantone® 123C, sans trous aléatoires (prévoir un petit supplément pour les trous).
- Un fromage ludique avec de la cire rouge autour.
- Un fromage à pâte molle et croûte fleurie présenté dans son boîtier ovale avec des anges qui jouent de la trompette sur la pochette.
- Un fromage frais dans sa collerette aluminium parsemé d'épices vertes, gage d'authenticité et de goût.
Ce type de plateau est néanmoins cohérent, harmonieux et convient à la femme enceinte. Un excellent rapport qualité prix, comprendre pas cher et pas bon.

Un plateau qui tend vers l'idéal
Un choix de fromages est question de plaisirs et de diversité. Si nous supposons une invitation, la diversité devient prédominante pour satisfaire tous les goûts. Nous vous proposons une classification basée sur l'expérience, donc une lumière qui éclaire forcément dans le dos. Les connaisseurs apprécieront notre liste et sa montée progressive en régime. Il y a un ordre dans le chaos !
Catégorie pâte molle : Camembert/Brie/Coulommiers... Evitez la surabondance de saveurs identiques. Choisissez l'un ou l'autre. Un incontournable dont l'absence serait trop remarquée.
Catégorie pâte dure cuite : Comté/Gruyère/Emmenthal/Beaufort/Parmesan... Nous avons connu un jour quelqu'un qui n'aimait pas le comté de fruitière que nous lui proposions. C'est un bonheur de côtoyer l'exception qui confirme la règle.
Catégorie pâte dure : Cantal/Saint-Nectaire/Tomme de Savoie... Attention, nous évoquons le fermier, une croûte marquée par l'amour et le temps, un produit de terroir et surtout pas un ersatz industriel pour cantine scolaire.
Catégorie pas la vache : Chèvre secs, demi-secs, frais/Brebis... Puisez dans ce registre pour accroître la palette de sensations. Les amateurs de jeux de mots stupides apprécieront la catégorie et s'empresseront de rajouter « les flots ».
Catégorie à pâte persillée : Bleu de Bresse, Roquefort, Fourme... Faut arrêter de rigoler et commencer à affoler les papilles. L'ultime étape avant d'aborder le vif du sujet. Certains évoqueront l'innommable.
Catégorie l'innommable : ma préférée. Que dire ? Qu'écrire? Cette catégorie reine se doit de ponctuer la dégustation. Sa saveur doit écraser les précédents. Munster/Langres/Chablis/Vieux Boulogne/Pont l'Evêque/ Epoisse... Epatez vos invités !

Les recettes incontournables des repas de Noël.

 Galerie photos

  • La ronde des  fromages de Noël © Dani Vincek - Fotolia.com
  • La ronde des  fromages de Noël DR

  Commentaires

A voir également

  • Le lièvre, un gibier goûtu
    Le lièvre, un gibier goûtu

    Guide du cuisinier

    Le lièvre est particulièrement dur à chasser : Elmer n'a jamais réussi à tuer Bugs Bunny ! Il vous sera donc plus facile de le trouver dans le commerce, où il provient en majorité de l'élevage. Le cuisiner prendra un temps certain, mais le résultat est là : un plat typé et musclé. Un plat très […]

  • Le renouveau annoncé des vieux légumes
    Le renouveau annoncé des vieux légumes

    Guide du cuisinier

    L'agriculture intensive, le rendement et l'efficacité les ont écartés, ils ont bon an mal an survécu grâce à ce que les adeptes de StarWars nomment la force obscure et voilà qu'ils reviennent de moins en moins timidement sur le devant de la scène. Eux, ce sont les... vieux légumes. Il fût un temps, que les joueurs de Wii ne […]

  • Tout savoir sur la noix
    Tout savoir sur la noix

    Guide du cuisinier

    Dans le noyer, comme dans le cochon, tout est bon. De la racine au fruit, tout est utilisé. Les racines sont adulées par les constructeurs prestigieux de limousine (les célèbres options tableau de bord en ronce de noyer), le bois par les ébénistes, le brou, la peau verte qui tâche les doigts, par les teinturiers et les distillateurs. Sans omettre la […]

  • Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes
    Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes

    Guide du cuisinier

    Le veau est connu pour ne pas trop supporter la chaleur et, selon les connaisseurs, sa viande est encore plus savoureuse en hiver. Selon un sondage de 2006, la blanquette de veau arrive même en tête des plats préférés des Français, juste avant le couscous et les moules frites. Partons à sa découverte ! Quelques généralités […]

  • Tout savoir sur le gibier
    Tout savoir sur le gibier

    Guide du cuisinier

    Quand l'automne est solidement installé sur l'Alsace, les amateurs de bonnes viandes sont aux aguets : ils attendent sur leurs assiettes le gibier de saison. À déguster sans tarder : sanglier, chevreuil, faisan, caille, lièvre... Le gibier d'Alsace fait les beaux jours des tables gastronomiques de la région. Rare, en effet, de ne pas en trouver à la carte. […]

Le QUIZ de la semaine Foire aux Vins de Belfort Foire aux Vins de Belfort

On vous invite à la Foire aux Vins de Belfort, du 29 août au 2 septembre 2018. 50 entrées à gagner ! Attention, les gagnants seront informés par mail à partir du 21 août.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 310

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS