Gastronomie>Boissons>On a réalisé notre bière maison : comment ça marche, le verdict, etc.

On a réalisé notre bière maison : comment ça marche, le verdict, etc.

C\'est compliqué, de faire sa bière à la maison, c\'est moi qui vous le dis... C'est compliqué, de faire sa bière à la maison, c'est moi qui vous le dis... © Mike Obri

On a voulu faire notre propre bière, avec ces fameux kits de préparation ("Beer Kit") qui se vendent un peu partout pour une cinquantaine d'euros. L'opération prend plusieurs semaines. Alors ? ça a donné quoi ? Les micro-brasseurs de la région vont sûrement bien rigoler... Ils n'ont pas de souci à se faire. Par Mike Obri

Concassage et empâtage

Avant toute chose, il faut absolument stériliser tout le matériel que l'on va utiliser, ce qui n'est pas une mince affaire... La moindre infection et votre brassin est foutu. Première étape : concasser le malt. Pas facile sans le matériel adéquat - désolé, on n'a pas de moulin à malt à la maison. Place à l'empâtage, pour extraire l'amidon du malt concassé. Cela donne la maische.

Brassage mono-palier

Déjà l'étape du brassage à proprement parler. Nous utilisons la technique la plus simple, dite mono-palier : on maintient la maische à 68° pendant un peu plus d'une heure. La dégradation lente de l'amidon produit des sucres, qui, plus tard, se transformeront en alcool (chouette !) Au fond de la marmite, un agrégat de malt, les drêches, qu'il va falloir séparer du reste.

Filtration et houblonnage

Il est nécessaire de filtrer plusieurs fois de suite le moût pour obtenir un liquide le plus net possible. Le moût encore chaud doit maintenant être amené à ébullition rapidement (il en faut, des marmites...). Nous ajoutons ensuite les houblons amérisants, contenus dans un petit sac à houblon que l'on laisse tremper dans la marmite. Les houblons donnent l'amertume à la bière.

Vite ! Des levures...

Encore une étape bonne à s'arracher les cheveux : il faut refroidir rapidement son moût à 20°. Plusieurs techniques existent. Nous choisissons celle de la casserole plongée dans un évier rempli de glace. On sépare les derniers solides du liquide, puis on soutire le tout dans une cuve de fermentation (ici : notre petite dame-jeanne). On y ajoute le sachet de levures fourni avec le kit.

Fermentation et verdict

La bière fermente dans la dame-jeanne, munie d'un barboteur qui laisse s'échapper le CO2. Les bruits de glouglous signifient que tout se passe bien. Une semaine plus tard, on embouteille (dans des bouteilles au préalable stérilisées) - en y ajoutant un peu de sucre blanc pour l'ultime fermentation en bouteille. 5 semaines de maturation plus tard, on goûte. Rien qu'à l'odeur, on sent qu'il y a un problème. Dégueu. On crache tout. Mince ! C'était peut-être juste la bouteille ? On en ouvre une deuxième. Même poisse. Une infection bactérienne aura fait tourner toute notre bière au vinaigre. Les boules. Les grosses bou-boules, même. Allez, c'est pas grave, on va aller s'acheter quelques Perle et Sainte-Cru pour oublier tout ça.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Brasserie Boum\'R : de la bière au royaume des Grands Crus
    Brasserie Boum'R : de la bière au royaume des Grands Crus

    Boissons

    On connaît davantage Wettolsheim, cité viticole à l'ouest de Colmar, pour ses Grands Crus et ses nombreux vignerons réputés. Depuis trois ans, on y trouve aussi la brasserie Boum'R, qui crée des bières artisanales de grande qualité ! Au rayon "alcool" du Super U de Brunstatt, nous remarquons des bières alsaciennes aux […]

  • 5 bonnes microbrasseries dans le 6-8
    5 bonnes microbrasseries dans le 6-8

    Boissons

    La bière industrielle au goût standardisé, C'est terminé ? L'Alsace est l'une des régions les plus fécondes concernant les microbrasseries... alors voici 5 de nos artisans préférés (il a fallu faire un choix, mais on aime bien aussi tous les autres, hein, on aime tout le monde, nous). 1) G'Sundgo Labellisée 100% bio, les […]

  • Torréfaction Lagarde : les secrets d\'un bon café
    Torréfaction Lagarde : les secrets d'un bon café

    Boissons

    Guatemala Maya, Honduras Montecillos, Moka d’Ethiopie... Claude Lagarde torréfie des cafés venus d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie dans sa boutique de Guebwiller. Des cafés qui libèrent au mieux leurs arômes pour une clientèle qui recherche la qualité. Depuis qu’il est installé sur la place de […]

  • Le Whisky, une spécialité bien alsacienne !
    Le Whisky, une spécialité bien alsacienne !

    Boissons

    Depuis 1962, sur les hauteurs du Pays Welche non loin de Kaysersberg, la distillerie familiale Miclo élabore des eaux-de-vie et des liqueurs haut de gamme. L'érosion de la consommation de ces alcools forts depuis les années 90 a contraint l'entreprise à investir de nouveaux marchés, dont celui très porteur des whiskies. La distillerie Miclo est une […]

  • Spritz : l\'apéro de Venise
    Spritz : l'apéro de Venise

    Boissons

    Ce merveilleux apéritif se déguste aujourd'hui dans toute l'Europe. Malgré un nom aux consonances autrichiennes, il est LA boisson de Venise, donc la boisson du couple qui connaît le secret du bonheur. Vous devrez dénicher une bouteille d'Apérol (un mélange secret d'herbes et d'agrumes amers) dans un magasin spécialisé en produits […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !