Publicité
Gastronomie>Guide du cuisinier>Mars : le mois de l’agneau

Mars : le mois de l’agneau

Mars : le mois de l’agneau Mars : le mois de l’agneau DR

Quand en mars il tonne, l'année sera bonne. Vous voilà paré à affronter les prévisibles mauvaises conditions météorologiques du mois avec insouciance, voire bonne humeur. Les anciens dictons comportent souvent une large part de vérité et il nous reste à souhaiter que la nature ne se réveille pas trop tôt car ceux qui vivent de leurs récoltes savent que bourgeon gelé est bourgeon foutu. Bienvenue dans la dernière ligne droite avant l'équinoxe du printemps, le 20 mars.

Recette de gigot d'agneau à la fleur de thym

Une pensée émue pour nos amis viticulteurs qui, pendant deux mois, vont tailler leurs vignes en surveillant le ciel. Nous évoquons souvent les vendanges mais le début du printemps est chez eux probablement l’époque la plus discrètement laborieuse. Eux comme nous se consoleront en invitant un délicieux agneau à leur table.

L’agneau, cet inconnu

L’agneau est le très jeune mouton, petit de la brebis et du bélier. Un peu plus âgé il prend le nom d’antenais(e). Qualifié d’animal pur il a toujours été sacrifié sur les autels de quasi toutes les églises. Pourtant, après sondage, on se rend compte qu’il bénéficie d’un énorme capital sympathie auprès du grand public. On le trouve globalement assez sympa, le cinéma lui rend régulièrement hommage (Le silence des agneaux, Le seigneur des agneaux, Agneaux amours…) et les gourmets s’accordent tous à considérer sa viande comme l’une des plus goûteuses. Ceci explique peut-être cela.

Contrairement aux idées reçues, sa viande est plutôt grasse et pas spécialement adaptée aux régimes draconiens. Les angoissés de la balance éviteront l’épaule pour choisir des morceaux moins riches en graisse comme le carré ou le gigot.

La recette du gigot de 7 heures

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !