Magazine>Actu Magazine>La Cité Danzas : des artisans originaux réunis sous le même toit

La Cité Danzas : des artisans originaux réunis sous le même toit

La cité danzas : des artisans originaux réunis sous le même toit La cité danzas : des artisans originaux réunis sous le même toit DR

La cité des métiers d’art et rares occupe un ancien bâtiment en briques de la société danzas. Acquis en 1988 par la ville de saint-louis, ce lieu abrite 16 ateliers destinés à être loués à des artisans aux spécialités originales. Visite !

Rue Théo Bachmann, à proximité de la mairie de Saint-Louis, le grand bâtiment en briques rouges et sa sculpture gigantesque signée par l’Allemand Helmut Lutz ne passent vraiment pas inaperçus. C’est la Cité des métiers d’art et rares, plus communément appelée Cité Danzas. Danzas, car cet ancien entrepôt appartenait à la société de transports du même nom. En 1988, la Ville de Saint-Louis décide d’acquérir cette friche dans un souci de préservation du patrimoine bâti. Mais ce n’est que bien des années plus tard que le projet de locaux pour des artisans aux activités rares ne voit le jour. Celui-ci a un double objectif : préserver les savoir-faire artisanaux ancestraux mais également dynamiser l’économie locale.

Après un important chantier de réhabilitation de l’aile nord - l’aile sud restant encore inexploitée - les premiers artisans d’art investissent le lieu à l’automne 2013. La surface restructurée de 1 500 m² s’étend sur trois niveaux. Un ensemble de 16 ateliers d’une surface de 22 à 62 m² est créé, ainsi que des espaces communs : un hall d’accueil, une salle de réunion et une grande salle d’exposition au sous-sol. « Notre volonté, c’est d’accueillir ici des artisans qui arrivent à vivre de leur activité mais qui auraient du mal à trouver des locaux. Leur activité doit être recensée dans la nomenclature officielle des Métiers d’Art qui compte 207 métiers spécifiques. Depuis que je m’occupe de la Cité Danzas, j’ai appris l’existence de nombreux métiers dont on ne soupçonne même pas l’existence ! », explique Thierry Curel, responsable des activités juridiques de la Ville de Saint-Louis. Et au passage, vous venez d’apprendre de quelle façon on détermine si un métier d’art est rare... ou non.

Avant tout un lieu de travail

Actuellement, une dizaine d’ateliers sur seize sont occupés. Chaque locataire a été sélectionné sur dossier et a passé un entretien avec un jury. Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle. Les loyers des ateliers n’ont rien à voir avec la réalité du marché : 110€ H.T. par mois pour 22 m², des locaux communs et le tout, dans un écrin flambant neuf.
« Des artisans arrivent, d’autres repartent, il y a un certain turn-over, mais c’est ce mélange qui est intéressant. Nous avons un maître pipier, un verrier, un créateur d’objets en bois, un rentrayeur-restaurateur de tapis orientaux ou une calligraphe... et bien sûr, on reçoit encore constamment des candidatures pour la Cité Danzas », résume Thierry Curel. Néanmoins, le lieu gagne encore à être (re)connu par les habitants de Saint-Louis, qui ne savent pas toujours que le bâtiment est devenu un hôtel d’entreprises. « La Cité Danzas n’a pas vocation à accueillir du public, c’est avant tout un lieu de travail. Mais des actions vers le grand public sont menées. Cette année encore, un Marché de Noël devrait être organisé dans les locaux au début du mois de décembre », conclut-il, avant de nous inviter à faire la rencontre de certains des artisans présents sur place.

Qui allez-vous croiser à la Cité Danzas ?

Xiaojun Li, profession calligraphe

Xiaojun Li est la dernière arrivée à la Cité Danzas. D’origine chinoise, elle dispense l’art de la calligraphie et de la peinture traditionnelle de son pays. « Je n’ai mon atelier que depuis le mois d’octobre. J’ai connu cet endroit par accident. En entrant ici, je croyais que c’était un musée ! J’ai compris ensuite qu’on y louait des ateliers aux artisans d’art », explique-t-elle. « Et ça tombait bien, j’avais besoin d’un local pour dispenser des cours à mes élèves. Avant, j’en donnais à l’Université Populaire ou même chez moi, mais ça n’était plus possible. Ici, je vais pouvoir développer mon activité et faire découvrir l’art traditionnel chinois, où quelques traces de pinceau suffisent à constituer les formes ».

Trouver des objets déco originaux

Parmi la dizaine d’artisans présents à la Cité Danzas, une bonne moitié imagine et fabrique des objets de décoration que vous ne trouverez dans aucun commerce. Les créations en bois flotté de Thierry Walger, maquettiste et modeleur sur bois, connaissent d’ailleurs un joli succès. Il réalise des lampes (en photo) et des créations sur mesure à la demande de ses clients. Son site internet : www.tw-creations.com. Franck Duthoit travaille également le bois. Il fabrique des petits objets déco comme des coucous suisses multicolores ou des jouets vintage. Christian Munck, lui, est artisan verrier. Vous trouverez dans son atelier mobiles, luminaires ou dessous de plats transparents.

Toutes les infos pratiques : La Cité Danzas à St-Louis.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Idée rando :  le sentier des bunkers
    Idée rando : le sentier des bunkers

    Actu Magazine

    Burnhaupt-le-Bas

    Une rando parcourant les méandres de l'histoire ! Plongez-vous dans l'époque sombre de la grande guerre, en découvrant ses vestiges, tout au long du chemin. Ce circuit, partant de Burnhaupt-le-bas, jalonné de bunkers allemands, délimitaient autrefois la ligne de front durant la première guerre mondiale.Découvrez d'autres sites remarquables tels […]

  • Fabriquer son gel hydroalcoolique
    Fabriquer son gel hydroalcoolique

    Actu Magazine

    Face à la crise sanitaire du Corona virus (enfin covid-19), toute la région Alsace (enfin surtout le Haut-Rhin) est en état d'alerte. Alors fini les schmoutz', et les réunions entre copains dans une winstub, place au "winke-winke" pour se saluer et au nettoyage intensif des mains à l'aide de solution hydroalcoolique. Malheureusement, comme vous avez pu le […]

  • Miss Curvy Alsace, Désirée Tschirhart
    Miss Curvy Alsace, Désirée Tschirhart

    Actu Magazine

    C'est une jeune femme pleine de vie et de malice qui représentra l'Alsace au concours de beauté "Miss Curvy France". Désirée Tschirhart, originaire de Cernay a vu en ce concours une opportunité de regagner confiance en elle, et de flirter avec un monde où la beauté n'est pas standardisée. Rencontre. JDS - Qu’est-ce que […]

  • L\'Enchan\'Thé : le nouveau salon de thé du domaine Féerie d\'Alsace
    L'Enchan'Thé : le nouveau salon de thé du domaine Féerie d'Alsace

    Actu Magazine

    Féerie d'Alsace - Baldersheim

    Féerie d'Alsace est un petit domaine atypique qui vous propose de vivre des moments hors du temps dans des ambiances originales et variées. Différents univers féeriques coexistent en un même endroit : un restaurant gastronomique, un bistro éphémère à thème, un bar lounge... Autant d’occasions de […]

  • Dans les coulisses de la SPA Mulhouse : un endroit qui a du chien !
    Dans les coulisses de la SPA Mulhouse : un endroit qui a du chien !

    Actu Magazine

    Refuge de la SPA - Mulhouse

    On ne pouvait pas passer à côté du travail phénoménal qu’effectue à longueur d’année la SPA de Mulhouse, dans un dossier spécial « animaux ». Bien sûr, on ne s’y rend pas pour une sortie en famille : un animal n’est pas un cadeau. C’est un compère qui va nous accompagner des […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !