Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Guide du cuisinier>Bien choisir les produits rois de vos fêtes

Bien choisir les produits rois de vos fêtes

        

Les produits de la mer

  • La langouste

Avec sa chair blanche, ferme et succulente, la langouste est une habituée de nos repas de fête. Mieux vaut l'acheter vivante, mais elle se commercialise également surgelée, généralement sous la forme de queues et de pinces déjà décortiquées. Dans ce cas, il est primordial de la décongeler lentement pour ne pas altérer la saveur et la texture de la chair. Passez par la case réfrigérateur. Avantage pour les néophytes : elle sera souvent déjà pré-cuite et prête à être servie avec une mayonnaise. Difficile de faire plus simple.

Bien choisir les produits rois de vos fêtes DR Bien choisir les produits rois de vos fêtes

La langouste dite de Cuba vit habituellement dans les mers chaudes. Aux Antilles et jusqu'au Golfe du Mexique, elles se déplacent sur le fond de l'océan, accrochées les une aux autres en formant de véritables rivières vivantes. Fraîchement pêchées, elles sont probablement délicieuses mais la distance impose systématiquement la congélation et elles n'arriveront jamais à rivaliser avec leurs cousines bretonnes, irlandaises, anglaises ou portugaises. Plus chères, ces langoustes appelées Royales sont rouges, tachées de blanc, et représentent l'aristocratie de la gamme.

Si vous avez le choix, préférez la Royale, ou à défaut celles d'Afrique du Sud. Les autres, langoustes des Canaries, malgaches ou de Mauritanie ont des chairs nettement plus fades. Les plus recherchées sont les femelles qui possèdent une queue plus large. Evitez celles qui portent des œufs sur leurs pattes : absence de corail et chair maigre. La langouste se cuit vivante en la plongeant dix minutes dans un court bouillon(voir uniquement dans de l'eau bouillante salée). Respectez les temps de cuisson sinon elle deviendra caoutchouteuse. Prévoyez une langouste de 800g pour deux personnes.

  • Le homard

Le homard se distingue de la langouste par la présence d'énormes pinces et une carapace moins épineuse. C'est un peu comme une très grosse écrevisse. Plus onéreuse que la langouste il est aussi infiniment plus fin et savoureux. Deux espèces cohabitent sur nos étals : le homard européen (homard bleu breton) et le homard américain. Il se déguste de préférence chaud ou tiède car le froid neutralise son goût subtil. Le temps de cuisson est primordial pour conserver toutes ses qualités gustatives. Attention, met raffiné où l'on ne consomme qu'environ 30% de son poids. Prévoyez un accompagnement, par exemple d'autres fruits de mer.

  • Les huîtres

Presque impossible d'envisager les fêtes de Noël et le Réveillon sans une bourriche d'huîtres. Le choix est vaste en commençant par la numérotation qui détermine sa taille. La 0 est la plus grosse, la 5 la plus petite (généralement réservée pour l'apéritif). Les grosses conviennent mieux aux cuissons. Elles doivent êtres vivantes donc lourdes et fermées. Si l'une baille, frappez-là, elle doit se refermer. Un connaisseur ne la posera jamais sur un tapis de glace car, trop froide, elle perd son goût (8° est la température idéale). On jette la première eau qui se reconstitue très vite, puis la deuxième. Les plates sont généralement plus iodées et salées, les creuses plus onctueuses, dodues et crémeuses. Fines de claire, spéciale de claire ou pousse en claire - les meilleures - garantissent un affinage entre un et quatre mois dans un bassin particulier.

- fines de claire : affinées 1 à 2 mois à raison de 20 coquillages/m².
- spéciales de claire : elles ont au moins 2 mois d'affinage, 10 coquillages /m².
- pousses en claire : les meilleures, grâce à un affinage d'au moins 4 mois, 5 coquillages/m².

Les esthètes apprécient beaucoup les Marennes d'Oléron et celles du bassin d'Arcachon.

Comment consommer l'huître ?

Il existe des recettes de cuisson originales mais généralement elle est consommée crue après l'avoir ouverte à l'aide d'une fine lame, par incision du côté arrondi de la coquille. Vous sectionnez le muscle adducteur.
Dans l'idéal, ouvrez-la seulement 30 minutes avant la dégustation. Evitez de vous blesser, il existe aujourd'hui des outils spécifiques qui allient simplicité et sécurité. Vous pouvez les poser ensuite sur un lit d'algues ou de gros sel. Crue, l'idéal est de la déguster nature. Dans tous les cas, évitez de la noyer sous le jus de citron ou le vinaigre à l'échalote, qui risque de "casser" sa saveur. Appréciez-la également sur une tranche de pain de seigle tartinée de beurre, salé bien sûr.

Les produits de la terre

  • Foie gras

Canard ou oie. Le premier est le préféré des Français avec un goût plus prononcé. Le deuxième, plus gros, rallie néanmoins des inconditionnels qui préféreront sa finesse et sa délicatesse. Pour chaque volatile, deux options de foie gras possibles : cru ou prêt à consommer.

Cru : il s'agit simplement des lobes entiers avant une quelconque transformation. Réservé à celles et ceux qui oeuvrent. Recettes de foie poêlé ou confection de terrines maison.

Prêt à consommer : comme son nom l'indique, il suffit de servir et de manger.

On distingue trois appellations :

- Foie gras entier : un ou plusieurs lobes entiers déjà assaisonnés à coloration uniforme qui n'attendent que votre tranche de pain légèrement grillée.
- Foie gras : une préparation à base de morceaux de lobes agglomérés. Ils peuvent provenir d'animaux différents. Un aspect marbré très esthétique.
- Bloc de foie gras : une préparation à base de morceaux de lobes reconstitués. On peut y inclure des morceaux de lobes, ils seront apparents et il devient « Bloc de Foie Gras avec morceaux ».

Dans les trois cas, votre achat est sécurisé : 100% de foie gras. Mi-cuit ou conserve vous offre, outre le goût, une durée de conservation plus ou moins longue.

Parfait de foie gras, ou encore pâté, mousse ou galantine doivent éveiller vos soupçons : les proportions de véritable foie varient et sont indiquées sur l'emballage. Vous mangerez peut-être d'autres animaux que du canard ou de l'oie... dont parfois du porc.

  Commentaires

  • oceane foucaud | 14/12/12 | 17h05

    c'est super bon le fois gras, bien pour le repas de noel

A voir également

  • Le lièvre, un gibier goûtu
    Le lièvre, un gibier goûtu

    Guide du cuisinier

    Le lièvre est particulièrement dur à chasser : Elmer n'a jamais réussi à tuer Bugs Bunny ! Il vous sera donc plus facile de le trouver dans le commerce, où il provient en majorité de l'élevage. Le cuisiner prendra un temps certain, mais le résultat est là : un plat typé et musclé. Un plat très […]

  • Le renouveau annoncé des vieux légumes
    Le renouveau annoncé des vieux légumes

    Guide du cuisinier

    L'agriculture intensive, le rendement et l'efficacité les ont écartés, ils ont bon an mal an survécu grâce à ce que les adeptes de StarWars nomment la force obscure et voilà qu'ils reviennent de moins en moins timidement sur le devant de la scène. Eux, ce sont les... vieux légumes. Il fût un temps, que les joueurs de Wii ne […]

  • Tout savoir sur la noix
    Tout savoir sur la noix

    Guide du cuisinier

    Dans le noyer, comme dans le cochon, tout est bon. De la racine au fruit, tout est utilisé. Les racines sont adulées par les constructeurs prestigieux de limousine (les célèbres options tableau de bord en ronce de noyer), le bois par les ébénistes, le brou, la peau verte qui tâche les doigts, par les teinturiers et les distillateurs. Sans omettre la […]

  • Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes
    Tout savoir sur le veau : origines, appellations, recettes

    Guide du cuisinier

    Le veau est connu pour ne pas trop supporter la chaleur et, selon les connaisseurs, sa viande est encore plus savoureuse en hiver. Selon un sondage de 2006, la blanquette de veau arrive même en tête des plats préférés des Français, juste avant le couscous et les moules frites. Partons à sa découverte ! Quelques généralités […]

  • Tout savoir sur le gibier
    Tout savoir sur le gibier

    Guide du cuisinier

    Quand l'automne est solidement installé sur l'Alsace, les amateurs de bonnes viandes sont aux aguets : ils attendent sur leurs assiettes le gibier de saison. À déguster sans tarder : sanglier, chevreuil, faisan, caille, lièvre... Le gibier d'Alsace fait les beaux jours des tables gastronomiques de la région. Rare, en effet, de ne pas en trouver à la carte. […]

Le QUIZ de la semaine Festival des Véhicules Anciens Festival des Véhicules Anciens

Cette semaine, on vous offre vos entrées pour le Festival des Véhicules Anciens au Parc Expo de Mulhouse les 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner.

Participer
Le QUIZ de la semaine Fana Briques Fana Briques

Cette semaine, on vous invite au parc expo de Colmar pour l'évènement Fana Briques, un rassemblement de fans de Lego les 29, 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner !Attention, les gagnants seront prévenus par mail.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 309

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS