Gastronomie>Vins>Le Champagne

Le Champagne

Le Champagne : tout savoir pour apprécier cette boisson d\'exception Le Champagne : tout savoir pour apprécier cette boisson d'exception DR

Contrairement au vin d’Alsace qui est globalement mono-cépage et millésimé, le champagne est un vin traditionnellement métissé à trois niveaux différents : assemblage de crus, de cépages et d’années.
Les trois cépages qui peuvent être joyeusement combinés sont néanmoins exhaustifs (Pinot Noir, Pinot Meunier et Chardonnay). Ceci explique la diversité des goûts et couleurs du produit final...

La dénomination "brut ou demi-sec" n’est au final que peu explicative de sa personnalité. Il faut savoir que le vigneron se contente de rajouter, au dernier moment, un mélange de vin et de sucre et la même bouteille change de classification... un genre de Kir...
Selon la teneur en sucre résiduel exprimée en grammes par litre, le vin est qualifié de "doux" (plus de 50 g), "demi-sec" (entre 33 et 50 g), "sec" (entre 17 et 35 g), "extra dry" (entre 12 et 20 g), "brut" (moins de 15 g), "extra brut" (entre 0 et 6 g). Pour une teneur de moins de 3 grammes, on peut également utiliser les mentions "brut nature", "pas dosé" ou "dosage zéro".

Le «brut» représente 90% de la production de champagne. Les «doux» sont plutôt réservés au dessert qu’à l’apéro.
L’initié préférera se fier au cépage et à la prédominance de l’un ou l’autre qui influera considérablement la tonalité finale. Le Pinot noir apporte la puissance, le Pinot Meunier, le fruité et le Chardonnay, la finesse. Ces éléments sont très rarement indiqués sur l’étiquette. Interrogez votre caviste...
Goûtez les exceptions ! Blanc de Blancs ou Blanc de Noirs : Un blanc de blancs n’assemble que les raisins blancs du Chardonnay, un blanc de noirs les raisins noirs du Pinot noir et/ou du Pinot Meunier. Finesse de l’un contre puissance et fruit de l’autre...

Le Champagne, millésimé ou non ?

En Champagne, la tradition veut qu’on assemble des vins de plusieurs années. A la diversité des crus et des cépages s’ajoute celle des années. C’est par ses choix que l’élaborateur crée l’harmonie qui correspond à sa vision du Champagne. C’est pourquoi l’assemblage dit "non millésimé" est celui où s’exprime véritablement le style de sa marque.

Millésimé : en Champagne, on assemble plus exceptionnellement des vins d’une même année, qu’on appelle "millésimés". Le choix de millésimer son vin appartient au seul élaborateur. Si la typicité de la vendange mérite d’être magnifiée, il décide de réaliser un vin millésimé. Un Champagne millésimé sera toujours un vin de caractère marqué par son année.

Quelques généralités sur le Champagne !

Un vin léger est clair, un vin puissant plus foncé. Les rosés aussi vont du rose tendre au rose profond et leurs goûts, du plus léger au plus charpenté. Chaque bouteille est élaborée en quinze mois minimum, trois ans pour les millésimés. Encore plus longtemps pour les cuvées spéciales...

Un connaisseur ne s’inquiètera pas de la quasi-absence de bulle d’un vieux Champagne (dit de plénitude), ce qui, à l’inverse, risquera de choquer un novice qui craindra un vin éventé.

Les flaconnages du Champagne : Quart (20 cl), Demie (37.5 cl), Bouteille (75 cl), Magnum (1.5 l), Jeroboam (3 l), Mathusalem (6 l), Salmansar (9 l), Balthazar (12 l) et Nabuchodonosor (15 l)

A côté de leurs assemblages classiques, les Champenois aiment à imaginer des cuvées particulières. Ce sont celles qu’on appelle cuvées spéciales ou de prestige. C’est la "robe de mariée" de leur collection, l’essence de leur style. L’assemblage est alors un parti pris encore plus affirmé.

Les champagnes rosés sont esthétiques et très "tendance". Bien malin qui, dégustant à l’aveugle, saurait reconnaître sa véritable couleur. 

On peut déterminer l’âge d’un champagne en observant son bouchon après extraction. S’il est en forme de jupe, il est jeune. Si au contraire il est presque droit comme un bouchon classique... c’est un vieux...

La légende qui veut que l’on peut conserver une bouteille ouverte en glissant dans son col une petite cuillère en argent est sans fondement.

Contrairement aux habitudes, pour l’ouvrir, on devrait tenir fermement le bouchon et tourner la bouteille. Et non l’inverse...
Ce sont étonnamment les "impuretés" liées à la fabrication du verre qui favorisent les bulles. Certains verres "bullent" plus que d’autres...

La bonne température pour boire le Champagne !

Le Champagne se boit bien frais, jamais glacé. Plus le Champagne est jeune et vif, plus il conviendra de le servir frais (8°C). Un Champagne mature ou millésimé supportera 10°C. C’est la fraîcheur trop vive qui perturbe la perception des arômes et des saveurs.

Dans un seau rempli d’un mélange d’eau et de glaçons, vingt minutes suffisent. Dans le bas du frigo, prévoyez trois heures. En hiver, le rebord d’une fenêtre est également une bonne solution...



 

 


 

 


 

 

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Une cave à vins chez moi ? Nos conseils pour débuter
    Une cave à vins chez moi ? Nos conseils pour débuter

    Vins

    Mettre en place sa cave à vin : nous vous proposons de franchir le pas en évitant les erreurs les plus courantes. Les bonnes raisons de stocker quelques bouteilles dans sa cave sont multiples. En France, nous avons l’habitude d’accompagner nos meilleurs repas avec ce breuvage et il est contre-productif d’essayer de dénicher, en vitesse, voire n’importe […]

  • L\'Essence des Vins : la cave \
    L'Essence des Vins : la cave "confidentielle" de Véronique Wybrecht

    Vins

    Lieu intimiste et cosy, l'Essence des Vins à Rixheim n'est pas une cave à vins lambda. à sa tête, la pétillante Véronique Wybrecht, plus de 30 ans d'expérience dans l'univers des Grands Crus et un sacré palais. Visite... en sa compagnie. L'Essence des Vins ne ressemble pas à une cave classique. Bouteilles sagement dressées et […]

  • Quel vin moelleux choisir en fin de repas ?
    Quel vin moelleux choisir en fin de repas ?

    Vins

    Un Coteaux de l'Aubance pour le caviste Nasti Domaine Montgilet - Clos des Huttières (Loire) Le Maître Sommelier Emmanuel Nasti a toujours une bonne idée pour égayer vos repas de fête. On lui dit "vin liquoreux" et sans réfléchir plus d'une seconde, il brandit triomphalement ce Clos des Huttières, cuvée la plus prestigieuse du Domaine […]

  • Rosé Coteaux d\'Aix, Château Revelette
    Rosé Coteaux d'Aix, Château Revelette

    Vins

    Un rosé acrobate, de l'entrée jusqu'au dessert Une fois n'est pas coutume... nous dérogeons à la règle : ce mois-ci, pas d'accord avec un Vin d'Alsace ! Nous nous autorisons une infidélité à la région, infidélité absoute par Nicolas Jeangeorge, de la Closerie à Illzach. L'événement vinique Bain de […]

  • Réussir son salon du vin
    Réussir son salon du vin

    Vins

    Les règles que nous allons énoncer ici vont faire sourire le connaisseur, celui qui, hier encore, croyait que Margaux était une reine, alors que c'est un roi. Nous avons interrogé nos deux experts du mois, Georges Henner et Nicolas Jean Georges sur l'art et la manière d'aborder un salon du vin dans les meilleures conditions possibles. Un salon du vin, c'est un […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !