Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>Rencontre avec Joël Delaine, conservateur des Musées Historique et des Beaux-Arts à Mulhouse

Rencontre avec Joël Delaine, conservateur des Musées Historique et des Beaux-Arts à Mulhouse

      

Conservateur du Musée historique et du Musée des Beaux-Arts de Mulhouse, Joël Delaine a un enthousiasme presque juvénile à parler de sa passion pour le patrimoine. Portrait.

Joël Delaine, au Musée historique de Mulhouse DR Joël Delaine, au Musée historique de Mulhouse

Propos recueillis en août 2013.

« J’ai toujours eu ce don d’être fasciné et émerveillé par les choses », confie Joël Delaine, conservateur des musées municipaux de Mulhouse depuis 10 ans et au service du patrimoine depuis plus de 30 ans. Déjà enfant, il avait une soif de connaissances intarissable : il dévorait Science et Vie, ne partait pas en vacances sans un dictionnaire, réalisait très méticuleusement des cartes du monde ancien. L’archéologie est sa première vocation et il se souvient de visites sur le site de Glanum à St-Rémy-de-Provence avec son grand-père, un chaudronnier premier prix de latin mais qui n’a pu continuer ses études fautes de moyens. « Mon grand-père n’avait plus fait de latin depuis ses 10 ans mais 60 après, il déchiffrait encore avec fierté les inscriptions et ça reste un souvenir très marquant pour moi ! »

Le petit-fils se prend lui-même de passion pour les langues anciennes, et semble doté d’une mémoire tout aussi fabuleuse que son grand-père, puisqu’il est capable de citer tous les noms de ces professeurs de latin. Il se passionne aussi un temps pour l’ethnologie grâce à … Joe Dassin : « J’ai toujours été fasciné par ce genre de personnage à tiroirs qui, au-delà des chansons mièvres, cachait un parcours universitaire en ethnologie. Et comme j’aimais ses chansons, je voulais moi aussi être ethnologue. »

Passer du coq à l’âne

Élève brillant, il passe le Concours général en latin, prépare l’École des Chartes pendant deux ans et étudie l’histoire médiévale à la Sorbonne, avec une petite idée en tête : rencontrer Robert Fossier, éminent spécialiste de la question. Tout comme il choisira plus tard de faire un DEA en histoire moderne et contemporaine à l’Université de Caen pour travailler avec Gabriel Désert : « J’estime qu’on ne travaille bien qu’avec des gens qu’on apprécie et qu’il faut des locomotives pour vous entraîner quelque part. Alors autant choisir ces personnes directement. »

Joël Delaine qui avoue avoir des idées bien arrêtées, « un peu moins avec l’âge », a mené avec la même détermination sa carrière : il s’est fait la main aux archives de Coulommiers et de Dreux, avant de passer à un fonds d’archive beaucoup plus conséquent à Reims, puis à Grenoble, ville pionnière en matière d’informatisation dans les années 70. Et ne venez pas lui parler d’un métier « enfermé » dans ses murs : « Tout au contraire ! C’est de la connaissance à la source et cela donne une grande ouverture d’esprit. Ce n’est pas un enfermement parce qu’on ouvre tout le temps des tiroirs sur des époques différentes, du Moyen Âge à aujourd’hui, dans des secteurs différents : archives fiscales, du service de la voirie ou des sports, etc. Vous parlez de généalogie du XIXe siècle avec des chercheurs, puis d’arrêtés du maire avec un étudiant qui fait un mémoire en droit. On passe toujours du coq à l’âne ! »

Et Joël Delaine aime ça, passer d’un domaine à un autre, organiser un jour une exposition d’art contemporain, faire du récolement dans les réserves un autre. Et c’est ce qu’il fait depuis 2003 au Musée historique et au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse. Sous sa direction, le Musée historique a vu l’ouverture de la salle DMK et d’archéologie. Le Musée des Beaux-Arts a vu sa fréquentation passer de 8000 à 22 000 visiteurs, avec des expositions recentrées sur des artistes régionaux encore vivants et très régulières : « Je préfère faire cinq petites expos par an plutôt qu’une grosse, parce que ça créé un dynamisme : il se passe toujours quelque chose au musée, ce qui incite les gens à revenir », commente-t-il.

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg  -  Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Denis Leroy, directeur de l\'Ecomusée d\'Alsace : « Je mise sur l\'énergie collective de ce lieu »
    Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

    La rencontre

    Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de […]

Commentaires

  • Céline de jds.fr | 27/12/13 | 12h26

    Bonjour, pour cela je vous invite à contacter directement le Musée historique. Vous trouverez toutes les informations à cette adresse : http://www.jds.fr/mulhouse/musee/musee-historique-mulhouse-51_L

  • AUCHER | 23/12/13 | 18h47

    Bonjour.J'aimerais avoir un entretien tel.avec Mr Delaine conservateur.L'objet est de savoir si au musée il y a une voiture carrosserie Labourdette ,avec sa plaque de carrossier.Je voudrais reproduire cette petite plaque sur un de mes véhicules,car elle est manquante.
    Merci de me répondre.

Le QUIZ de la semaine Celtic Hardt / Hardty Fest Celtic Hardt / Hardty Fest

Cette semaine, on vous invite à assister au tournoi de Highlands Games lors de l'événement Hardty Fest à Blodelsheim, le dimanche 30 juin prochain. L'association vous offre 5 repas pour 2 personnes le dimanche midi (faux-filet braisé, frites, dessert et café). Attention, les gagnants seront prévenus par mail à partir du mercredi 26 juin 2019.

Participer
Le QUIZ de la semaine Fana Briques Fana Briques

À gagner cette semaine, vos entrées pour l'événement Fana Briques à Colmar (29 et 30 juin 2019). On vous offre 10 entrées (5 x 2 entrées) pour découvrir ces passionnés de Lego. Attention, les gagnants seront prévenus par mail à partir du mercredi 26 juin 2019.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 320

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.