Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>Bundschuh et guerre paysanne en Alsace

Bundschuh et guerre paysanne en Alsace

        

Au début du XVIe siècle, l’Occident suit encore une organisation de type féodal, avec les princes laïcs, le clergé et le Tiers Etat ; ce dernier, après plusieurs périodes de disette et de maladies, commence à devenir de plus en plus instable, et de plus en plus de meneurs commencent à se révéler. Un des résultats de cet ébullition des masses fut le Bundschuh, appelée aussi Guerre des Paysans Allemands ou Révolte des Rustauds, aux environs de 1525.

Gravure représentant des paysans soulevés, avec le \ DR Gravure représentant des paysans soulevés, avec le "Bundschuh" comme symbole en bannière

 

Au début du XVIe siècle, l’Occident chrétien s’est relativement enlisé dans un système féodal, de plus en plus lourd pour le Tiers Etat : le « petit peuple » est de plus en plus pressé par les taxes, la dîme (impôt pour l’Eglise) ou les corvées (travaux imposés par un seigneur, sans rémunération) qui diminuent singulièrement les revenus des plus pauvres, déjà faibles à causes des maladies et des mauvaises récoltes.

Les premières insurrections de paysans en Alsace se passent à Sélestat, où deux meneurs, Jacques Hanser et Hans Ulmann, mènent une troupe d’insurgés ayant pour but d’abolir les impôts jugés injustes. Levés en mars 1493, ils seront vite maîtrisés par les autorités. Le « Bundschuh » vient de l’insigne qu’ils choisirent, la « chaussure populaire », qu’ils arboraient sur leurs fanions.

L’agitation reste vive, et repart en 1517 (surtout en Forêt Noire), puis en avril 1525, alors cœur de la Guerre des Paysans Allemands, qui s’est déclenchée depuis mi-1524, avec la formation de bandes armées en Souabe, en Bavière ou en Thuringe. Les bandes armées arrivent en Alsace et la révolte éclate parallèlement à nouveau lorsque des mesures strictes sont prises contre les Réformés.

Les hordes de paysans déferlent sur l’Alsace, et attaquent en premier les châteaux, qui seront pour la plupart dévastés, et les abbayes. Menées par Erasme Gerbert de Molsheim, les paysans s’organisent en bandes denses, et s’en prennent souvent aux seigneurs, même petits, qui n’ont souvent pas de ressources suffisantes pour se défendre.
Face à cette violence, les nobles se soulèvent. Alors que la révolte s’étend à l’Est de la Lorraine, le duc Antoine de Lorraine entame une marche sur l’Alsace, et fait de nombreux morts. Un peu partout en Alsace, la répression fait rage, et les bandes armées sont finalement matées, emprisonnées, et pour la plupart, exécutées.

L’épisode aura fait plusieurs milliers de morts en Alsace, et encore plus en Allemagne, après que les troupes du chiliaste Thomas Müntzer et les diverses bandes armées soient tour à tour arrêtées. La guerre de Paysans Allemand se termine fin 1525, et on évalue le nombre de paysans morts ou exécutés à cent mille.

  Commentaires

A voir également

Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS