Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

OÙ ?

QUOI ?

QUAND ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>Les ravages de la Guerre de Trente ans en Alsace

Les ravages de la Guerre de Trente ans en Alsace

1
Gravure de Jacques Callot représentant un village pillé et détruit pendant la guerre de Trente Ans DR Gravure de Jacques Callot représentant un village pillé et détruit pendant la guerre de Trente Ans

En mai 1618 a lieu l'épisode de la défenestration de Prague, jugé comme étant le point de départ d'un conflit qui déchira l'Europe : la Guerre de Trente ans. Mais en réalité, les tensions sont depuis longtemps palpables, pour des raisons politiques et religieuses. L'Alsace protestante est prise dans le conflit et subira de très lourdes pertes.

D'ampleur européenne, la Guerre de Trente Ans fut le résultat de longues tensions politiques comme religieuses, et opposa plusieurs fois des Etats protestants, comme le Saint Empire et la Suède, à des pays catholiques, dont la France, l'Italie ou le Portugal.

Les combats commencent en Alsace en 1621 lorsque le redoutable comte Ernst von Mansfeld, général d'Empire, cherche à se créer une principauté en Alsace ; il envahit avec ses troupes le Nord de l'Alsace, notamment les régions d'Haguenau, Saverne et Wissembourg. Seul à chercher à résister aux pillages, l'évêque de Strasbourg, Léopold de Habsbourg, assiège Haguenau en 1622.
Mais trop faible, il doit abandonner, et les villes d'Andlau, Rosheim ou Obernai sont ajoutées aux mains allemandes. Les terres seront restituées en 1627 lorsque l'empereur Ferdinand II ordonne aux protestants de rendre les terres catholiques, dont celles de l'évêché de Strasbourg.

Mais les pires destructions se déroulèrent lors de la « période suédoise » de la guerre, dès 1630. Les troupes protestantes du roi de Suède Gustave II Adolphe déferlent sur le Saint Empire en passant par la Saxe, la Thuringe, la Franconie pour finalement passer par l'Alsace et la Lorraine en septembre 1631.
Le général du roi Gustave Adolphe, Gustave Horn, envahit successivement Erstein, Obernai, Rosheim, Benfeld, Sélestat, Colmar, Thann et Belfort. A la fin de l'année 1632, toute l'Alsace est prise et seules Saverne et Dachstein résistent encore.
En 1633, les paysans du Sud de l'Alsace se soulèvent, et prennent Ferrette ; au Nord, le comte de Salm reprend Haguenau.

L'arrivée des Espagnols en octobre 1633 fait évacuer la Haute Alsace par les Suédois ; puis, à la fin de l'année, et tout au long de 1634, les armées françaises de Louis XIII déferleront sur l'Alsace pour en prendre possession. Des accords sont passés avec les Suédois, mais l'arrivée de Bernard de Saxe-Weimar relance les combats et les pillages.
Successivement, toutes les nations engagées dans le conflit déferleront sur la Plaine d'Alsace.

A la sortie de la guerre avec les traités de Westphalie en 1648, l'Alsace est complètement dévastée : elle a subi presque deux décennies de pillages incessants, entraînant famine et misère. On estime que la moitié des habitants ont péri ou fuit. La plupart des places fortes alsaciennes, comme le château du Haut-Andlau, ont été détruites à cette date, et ne se relèveront plus.

La Guerre de Trente Ans a certainement été pour l'Alsace un des pires conflits qu'elle eut connu dans son histoire. 

Commentaires

  • Houben | 10/02/13 | 18h59

    Cet article m'a beaucoup intéressée ; les cours d'histoire de mes années d'étude ne se sont pas longuement attardé sur cette période de la guerre de trente ans.

  • Ajouter un commentaire

    entrez le code

    Envoyerfleche

A voir également

Le QUIZ de la semaine Afrospicy night Afrospicy night

Cette semaine jds.fr vous invite au concert Afrospicy #10, samedi 29 novembre au Noumatrouff à Mulhouse. 5 lots de 2 places à gagner. Attention, les gagnants seront prévenus par mail.

Participerfleche
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 269

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Novembre 2014 : Haut-Rhin Toutes les éditions Haut-Rhin Toutes les éditions Bas-Rhin
Articles les plus lus