Gastronomie>Vins>A la rencontre du Klevener

A la rencontre du Klevener

A la rencontre du Klevener A la rencontre du Klevener DR

Un vin d’Alsace plus rare que cher…

Ca peut surprendre, mais certains lecteurs n’ont jamais entendu parler du Klevener et ignorent qu’il s’agit d’une appellation de vin d’Alsace, au même titre que les célèbres Gewurtztraminer et autre Riesling ou Pinot Gris.

Cela peut s’expliquer facilement par sa relative rareté. Classé en Appellation d’Origine Contrôlée dès 1945, confirmé par décret en 1971 et 1997, le Klevener occupe environ cent vingt hectares du vignoble alsacien qui en compte douze mille. Les plus forts en mathématique auront déjà traduit ces chiffres en pourcentage : un pour cent !!!
En rayonnage, le Klevener ne se trouve pas. Il faut le chercher…

En boire avec modération, c’est mieux, en parler avant, c’est bien.

Le Klevener est issu du cépage Savagnin rose (une variété non aromatique de l’ancien Traminer) et est probablement d’origine italienne. Il a été introduit au début du XVIIIème siècle à Heiligenstein par Ehrhardt Wantz, à l’époque bourgmestre du village. Très rapidement ce nouveau cépage connut un grand succès et la ville de Strasbourg demanda à la commune d’Heiligenstein de payer la dîme en Klevener, qui, à cette époque valait le double des autres cépages.

Aujourd’hui, quatre communes voisines bénéficient de l’appellation contrôlée Alsace Klevener d’Heiligenstein : Bourgheim, Gertwiller, Obernai et évidemment Heiligenstein.
Le Klevener est un vin blanc à la robe égayée de reflets dorés. Son arôme est discret mais velouté. Il est en cela très éloigné des autres cépages alsaciens. Son aire de terroir particulier (galets, sable et argile) lui confère un fruité très spécial mais également un rendement assez limité.

Jeune, ses saveurs un peu aigre de fleurs séchées le prédestineront à accompagner avec panache des spécialités de charcuterie froide, même vinaigrée. Goûtez-le sur un beau Presskopf ou une salade de museau….

Vieux, car il a une bonne aptitude au vieillissement, il se bonifie et les arômes se fonderont en un bel équilibre qui lui permettra d’accompagner un foie gras ou un dessert aux fruits rouges.

Notons que le Pinot Blanc, appelé parfois Klevner, n’a aucun lien de parenté avec le Klevener d’Heiligenstein.

Température idéale pour l’apprécier : entre 10 et 12°

Il se garde de 3 à 10 ans dans une bonne cave un peu humide.

Quel prix pour un Klevener d'Heiligenstein ?

Son prix n’est absolument pas proportionnel à sa relative rareté. On peut dénicher du Klevener d’Heiligenstein à partir de 5 euros la bouteille. Cherchez et tentez l’expérience !








Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !