L'Alsace moderne

Peinture de Van der Meulen représentant Louis XIV devant Strasbourg, avant sa prise. Peinture de Van der Meulen représentant Louis XIV devant Strasbourg, avant sa prise. DR

L’Alsace arrive difficilement dans l’époque moderne, avec le spectre de guerres incessantes, qui ne feront que de s’amplifier. L’Alsace reste une région puissante, mais elle sera tour à tour dévastée par les guerres paysannes, la Guerre de Trente ans ou les troupes françaises de Louis XIV.

 

Au début du XVIe siècle, on observe une Alsace puissante et à peu-près stable : membre du Saint Empire Germanique, jouissant d’une certaine autonomie, elle prospère grâce à la culture de la vigne, des céréales, de l’activité minière ou du commerce.
Témoin de cette puissance, la Décapole, ligue entre dix villes libres, garde son intégrité et inspire le respect.

Mais les siècles suivant iront chambouler profondément l’Alsace : Mulhouse rejoint la confédération helvétique pour devenir une république, les guerres paysannes, notamment le Bundschuh, atteindra fortement la région, que les Suédois et les nations impliquées dans le conflit n’épargneront pas lors de la guerre de Trente ans.
N’oublions pas non plus l’arrivée d’un « nouvel acteur » qui sera également la cause de nombreuses disputes : la Réforme Protestante, qui sera bien accueillie en Alsace.

Sans être non plus une époque « noire », les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ne seront pas pour l’Alsace une période de paix et de prospérité tant espérée.

L'Alsace moderne en détails :

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Histoire de l'Alsace
Le QUIZ de la semaine Concerts au Noumatrouff : Ytré et Babylon Circus Concerts au Noumatrouff : Ytré et Babylon Circus

2 places pour le concert d'Ytré (07/11/2020) et 2 places pour le concert de Babylon Circus (14/11/2020) sont à gagner

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !