Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Actu Gastronomie>Histoire des tartes flambées d'Alsace

Histoire des tartes flambées d'Alsace

        

Est-il possible d’évoquer l’Alsace (et par extension généreuse, la Lorraine et nos amis du Pays de Bade) sans mentionner les tartes flambées ?

Simple, bonne, et sans chichi © Exquisine - Fotolia.com Simple, bonne, et sans chichi

Non bien sûr. La petite modeste occupe une place de choix dans notre tradition culinaire et c’est elle qui représente le mieux l’âme de notre région : simple, bonne, adorable et sans chichi. Nous évoquons ce mois-ci la reine de nos planchettes de bois : la célèbre Flammekueche ! (Notre recette de la Flammekueche - tarte flambée d'Alsace).

La flammekueche : une histoire ancienne

La tarte flambée mériterait d’être inscrite, comme la citadelle de Vauban de nos voisins bisontins, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Elle se déguste avec les doigts, un couple de cigognes sur les épaules.

Communion avec la Nature, aisance dans le nid, une bien belle photo que Yann Arthus-Bertrand aurait été inspiré d’utiliser pour le générique final de son reportage. Elle aurait remplacé avantageusement le troupeau de gnous pour apporter définitivement au monde une vision d’espoir. 

La Flammekueche, en manger c’est mieux, en parler avant c’est bien

Les vraies tartes flambées d'Alsace sont des rurales. La Flammekueche est née dans les fermes et il faudra attendre les années 1960 pour la voir partir à l’assaut des grandes villes comme Strasbourg, dans le sillage de sa cousine la pizza. Nos historiens de la rubrique ont découvert néanmoins qu’elle existait déjà dans certains petits restaurants de village qui n’ouvraient que le samedi soir pour une clientèle triée sur le volet et qui payait en anciens francs. Un physionomiste filtrait les entrées : t’as pas de sabots, tu rentres pô. Ce plat traditionnel alsacien (nous laisserons le soin à nos collègues lorrains et allemands d’en revendiquer la paternité dans leurs propres articles) est depuis toujours composé d’une abaisse de pâte à pain rectangulaire recouverte de Bibeleskäse (fromage blanc) et/ou de crème et garnie de lardons, d’oignons puis cuite au four.

Contrairement au Backeoffe, plat riche réservé naguère aux citadins bourgeois, la tarte flambée est d’origine prolétaire et fière de l’être. Dans les années 30 (en l’an 80 avant la console Wii, pour nos jeunes lecteurs) les fermières avaient l’habitude de faire cuire leur pain tous les quinze jours ou toutes les trois semaines. C’était une petite fête et pour la marquer on réservait un peu de pâte, l’étalait finement, puis on profitait de la phase de chauffe du four pour cuire ces tartes présentées ensuite aux ouvriers agricoles à même la pelle. Il suffisait de la découper et chacun roulait sa part pour la manger avec les mains. Ce rituel est encore de mise aujourd’hui, même au restaurant. 

Tarte Flambée : le saviez-vous ?

De l’art et de la manière de bien grignoter les tartes flambées

Certaines rares auberges perpétuent encore la vraie tradition. A table, les tartes se succèdent à rythme régulier sans interruption jusqu’à satiété. Quand y’en a plus, on en remet. Quand ça suffit, on se manifeste. Aujourd’hui, c’est à la jeunesse de reprendre le flambeau de cette convivialité : ne jouez pas solo ! La Flamma doit se poser au milieu et être mangée en groupe, avec les doigts. Bannissez la planche individuelle, fourchettes et couteaux. Ce n’est pas une pizza ou une crêpe. Il fut une époque où circulait simultanément entre convives un grand verre de schnaps qui passait de bouche en bouche, toutes générations confondues avant de revenir à son point de départ. C’était vraiment l’enfer ! (Imaginez donc : 20 cl d’alcool fort, bu à douze, en compagnie de ses parents et amis avant d’enfourcher un vélo ou de s’effondrer dans une brouette) mais heureusement pour la morale, et grâce à nos messages de modération, ces temps-là sont définitivement révolus. 

Des idée étonnante pour vos tartes flambées !

Vous devez nourrir une vingtaine de personnes (amis/famille/association) et vous recherchez la solution originale ? Louez un four à Flamma sur roue. L’entreprise fournit généralement aussi tous les ingrédients frais pour la confection des tartes flambées traditionnelles (gratinées et sucrées). Comptez en moyenne 40€ de location pour le four et 2€ par personne rassasiée.

D’où viennent les tartes flambées ?

Le berceau de la tarte flambée est généralement attribué à Truchtersheim  dans la région du Kochersberg, aux portes de la Communauté Urbaine de Strasbourg, non loin des vallées de la Zorn et de la Bruche.

En savoir plus : Recette de la Flammekueche - tarte flambée d'Alsace

 

Les recettes alsaciennes

  Commentaires

  • elsass68120 | 26/02/12 | 17h46

    Il ne faut pas dire "tarte fambée" mais tarte "flammée"
    car dans les four à bois les flammes venaient lècher la tarte d' ou son nom.

A voir également

Le QUIZ de la semaine Musée Electropolis Musée Electropolis

Participez à notre quiz et gagnez vos entrées pour le musée Edf Electropolis à Mulhouse. 10 lots de 2 entrées à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 303

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS