Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Recettes> Les recettes alsaciennes de jds.fr

Les recettes alsaciennes de jds.fr

        
 Les recettes alsaciennes de jds.fr DR Les recettes alsaciennes de jds.fr

Nous nous devions de leur consacrer une place à part…
Quoi de plus naturel dans une région réputée pour sa gastronomie !
Une région qui compte la plus grande concentration de restaurants étoilés hors Paris (dont l’Auberge de l’Ill, qui détient sa troisième étoile depuis 1967 sans discontinuer).
Une région au patrimoine culinaire impressionnant.

Bien sûr, quand on dit Alsace, on pense aussitôt choucroute, mais que cela est réducteur ! Comment ne pas évoquer le baeckeofe (notre potée aux 3 viandes), la tarte flambée ou flammakuacha, la carpe frite, le kougelhopf, les fleischnacka, le sürlawerla, les späetzle, le saüwadala, les knepffle, le schiffala, la mettwurst, le presskopf, le bibalakass… aussi délicieux qu’imprononçables ! Et le munster, la tourte (et donc la tourte au munster !), les tartes aux myrtilles ou aux mirabelles, les beignets de carnaval, les mannalas, les bredele, les bretzels, les saucisses de Strasbourg…
Je ne reparlerais évidemment pas des vins, ni de la bière, des merveilleuses eaux de vie et marcs divers…

Et je n’ai pas évoqué le sujet qui fâche, la source de discorde avec nos amis du sud-ouest : le foie gras. Soyons honnêtes, le foie gras trouve ses origines dans l’Antiquité : dans l’Egypte ancienne les oies étaient déjà gavées ! Et c’est vraisemblable à la communauté juive, très importante en Alsace, qui l’introduisit dans la région. Car c’est bien en Alsace (en 1778) que le pâté de foie gras fut créé, plus exactement par Jean-Pierre Clause, cuisinier du Maréchal de Contades, gouverneur militaire de Strasbourg. En 1784, Clause s’installa à son compte et commercialisa son "pâté de foie gras à la Contades" jusque-là réservé à la table du gouverneur. Quelques années plus tard, le cuisinier du président du tribunal de Bordeaux vint se perfectionner auprès de lui et créa alors le "pâté de foie gras de Strasbourg aux truffes du Périgord". Une tradition était née !
Dans sa “Physiologie du goût“ en 1826, Brillat-Savarin ne cite que le foie gras d’Alsace, donc d’oie, dont la suprématie est alors totale. Les choses ont bien changé, aujourd’hui le foie gras est devenu emblématique du Sud-Ouest… Qu’importe, nous avons largement de quoi compenser comme vous pourrez le découvrir au fil des pages.

e Güeter *

*pour les non dialectophones : bon appétit !

  Commentaires

  • yvette Maumenée | 30/12/13 | 15h51

    je pense qu'il y a une erreur dans le grammage du sel dans la recette du foie gras: pour un foie d'environ 500gr. vous notez 150gr. de sel et 30gr. de poivre ! pe pense qu'il faut lire 15gr. de sel et 3gr.de poivre ce qui est déjà beaucoup!

A voir également

Gastronomie
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS