Publicité
Gastronomie>Guide du cuisinier>Barbecue : au gaz, au charbon, électrique... lequel choisir ?

Barbecue : au gaz, au charbon, électrique... lequel choisir ?

Le guide pour choisir son barbecue

Barbecue : au gaz, au charbon, électrique... lequel choisir ? Barbecue : au gaz, au charbon, électrique... lequel choisir ? DR

Les Barbecue, prononcez barb’kiou, ont évolué. Rustiques ou sophistiqués, de quinze euros à plusieurs centaines, le choix est vaste. Rapide tour d’horizon de la gamme.

N’en déplaise aux poètes, chez l’épicurien, le retour des beaux jours rime avec grillade. Tout le monde n’a pas la chance de posséder une cheminée pour, en plein hiver, savourer un fabuleux gigot à la ficelle. Heureusement, dès le printemps, ces plaisirs simples se démocratisent. Dans nos jardins ou en pleine nature... grillons à leurs sons (des grillons).

Barbecue au charbon de bois : 

L’outil préféré des puristes
C’est le plus populaire des barbecues, le moins cher aussi. Il se décline aujourd’hui en multiples couleurs, tailles et formes. Le prix varie en fonction des «gadgets» : tournebroche, rangements, instruments... La chaleur est ajustée en éloignant ou non la grille du foyer.
- Avantages : la convivialité du feu de bois. Le côté «nous allons manger l’ours que j’ai tué avec mes flèches sur le propre feu que j’ai allumé moi-même»*. Rustique mais indémodable.
- Inconvénients : il faut un peu de patience, voire de souffle, pour attiser convenablement les braises... l’ours est une espèce protégée... parfois on calcule mal et en fin de cuisson, y’a plus de braises, heureusement, l’ours se mange saignant*...

Barbecue au gaz

Pour les impatients modernes efficaces
Généralement plus coûteux que les modèles électriques et au charbon, ce type de barbecue fonctionne au propane ou au butane. L’utilisation est quasi immédiate car après allumage, la chaleur est diffusée par des brûleurs, des pierres de lave ou des plaques émaillées ou en fonte. Si on veut vivre totalement la modernité, on peut ajouter un détecteur numérique de propane ou encore un thermomètre numérique.
- Avantages : très facile d’utilisation. Une cuisson saine et rapide. Vous pouvez "doser" correctement la chaleur. Permet de charrier ceux qui utilisent d’autres appareils : «Alors les australopithèques, et votre voiture ? Elle est à vapeur ? ».
- Inconvénients : le prix élevé. Son côté relativement intransportable. On ne souffle plus sur les braises en se relayant donc l’apéro dure moins longtemps. Quand la bouteille de gaz est vide, on doit manger l’ours cru*.

Barbecue électriques : pour les citadins 

Renseignez-vous auprès du syndic de votre copropriété ou lisez le règlement de votre immeuble. Il est probable que le barbecue électrique soit le seul, pour des raisons de sécurité et de moindre gêne, qui soit toléré sur votre balcon. Les risques d’embrasement sont limités mais les graisses peuvent parfois brûler (saucisses et surtout magrets de canard). De l’avis de certains de nos experts, les petits modèles à intensité variable pêchent parfois par une absence de puissance... or l’ours, par exemple, est une viande qu’il faut saisir. Vérifiez la puissance et privilégiez les modèles d’au moins 2000 watts pour un ours adulte*.
- Avantage : petit budget. Simplicité d’utilisation.
- Inconvénient : comme son nom l’indique, il faut trouver une rallonge et pendant ce temps, l’ours peut s’échapper*.

Barbecue maçonnés 

La classe ! Il existe une gamme très large, du modèle en kit à monter soi-même au plus prestigieux avec hotte, espace de rangement, brasier, auvent, four à pain... Attention néanmoins à la législation qui n’autorise la construction libre de ce type d’appareil que s’il ne dépasse pas 2 mètres au sol et 1m50 de hauteur. Au-delà, il faudra se renseigner auprès de la mairie...
- Avantage : un esthétisme cossu qui ne laissera aucun ours insensible*.
- Inconvénient : son immobilité.

Barbecue improvisés 

Les adeptes des marchés aux puces de la région constateront qu’un BBQ peut se fabriquer avec un budget risible, voire gratuitement si l’on sait bricoler. Un fût en métal coupé dans le sens de la longueur, des pieds soudés, une vieille grille métallique à petites mailles. Vous voilà en possession de deux BBQ monstrueusement efficaces.
- Avantage : on peut presque, à condition de le plier, cuire un ours en entier*.
- Inconvénient : ce n’est pas très joli.

 

*Pour les besoins de ces bancs d’essai nous n’avons tué, blessé ou mangé aucun ours – pas même en peluche. Aussitôt après les avoir capturés au lasso et immortalisés sur une photo nous les avons relâchés dans l’eau. Que nos plus jeunes lecteurs se rassurent, ceci est une œuvre de fiction et toute ressemblance avec le vrai Winnie serait fortuite voire imaginaire.

Dans la même rubrique

Spécial Barbecue, recettes et conseils
Publicité
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !